Journée portes ouvertes : EDM-SA rassure les membres du CNT

0

Une délégation du Conseil national de transition (CNT) à sa tête le président de la commission développement rural, environnement, eau et énergie, Mohamed Ag Mouhamedoun qui avait à leurs côtés le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, conduite par le directeur de général de l’énergie du Mali (EDM-SA), Oumar Barou Diarra, a visité trois sites (Balingué, Sirakoro et Badalabougou) le samedi dernier : la centrale de Balingué, le site du projet de construction de la centrale de 100 Mw et la site centrale de 20 WM à Badalabougou. Cette visite de terrain avait pour but de s’enquérir des conditions de travail des agents  de la société en cette période de forte chaleur.

La centrale électrique de Balingué fonctionne avec 6 groupes électrogènes de 10 MW chacun dont deux sont opérationnels depuis 2000. Le directeur général technique, Ousmane Traoré, a donné des explications concernant le poste des 2 centrales (BID et Deutz) d’interconnexion de Sirako. Ces installations sont en service depuis décembre 2010. «Centrale thermique de Balingué a une capacité de production de 24,32 MW, mais il ne produit que 10 MW actuellement garantie… », précise-t-il, avant de faire le tour des installations.

Après la délégation s’est rendue à Sirakoro où elle a été accueillie par le directeur transports, mouvement et achat pour la présentation du poste ainsi qu’une visite guidée.

Avec une capacité de 100 MW, le site projet de construction de la centrale dont les travaux sont en cours. Aux visiteurs du jour, la maquette a été détaillée par le chef de projet et le responsable de l’entreprise Matelec.

Enfin, le directeur général de l’Energie du Mali et ses hôtes se sont rendus sur le site provisoire de Badalabougou avec sa production de 20 MW. Cette installation assure la liaison entre Kalaban-Badala dont le transfère par les Sirakoro (10MW) et Lafiabougou (10MW).

Le président de la commission développement rural, environnement, eau et énergie, Mohamed Ag Mouhamedoun, a déclaré qu’ils étaient comblé de joie avec cette journée portes ouvertes initié par l’EDM-SA : « Nous avons trouvé un secteur qui bouge particulièrement. En venant, nous avions plusieurs soucis avaient de réponses. Ce dernier temps l’EDM a alimenté les débats au niveau du Conseil national de transition qui est la boussole au niveau du peuple ». Et d’ajouter : « Nous avons trouvé secteur sérieusement très innovatrice des dispositions nouvelles pour éviter à l’Energie tous les problèmes, particulièrement en 2020… Nous savons aussi qu’il y a des groupes électrogènes qui sont vétustes, des équipements qui doivent être doublés en cas de situation de crise », avant de rassurer les responsables de l’EDM pour l’accompagnement de ce secteur, par le président de la transition.

Pour sa part, le ministre en charge de l’énergie, Lamine Seydou Traoré, a précisé qu’aujourd’hui tous les défis consistent à faire en sorte que la fourniture du service publique de l’électricité soit continuée pour ne pas connaitre des perturbations. « Tous les réseaux du monde peuvent connaitre des perturbations, mais notre talent d’Achille était que les réseaux dont nous disposons n’était pas de site sécurisé et sans pièges de secours », a indiqué le Dg de l’EDM.

Pour épargner aux consommateurs, ajoute-t-il, à aller chercher des groupes électrogènes, il revient l’Energie du Mali de faire en sorte que tous les réseaux, que ça soit les équipements de production, de transports ou de transits  puissent être secourus : « Il faut qu’on trouve des équipements reprennent le relais. Et c’est ce qu’on essaye faire au-delà des grands travaux ».

Mohamed Sylla        

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here