Le Ministre de l’Energie, Lamine Seydou TRAORE à l’ANADEB : «L’objectif, c’est de faire du Mali un champion, un pionnier en Afrique de l’Ouest dans le secteur des biocarburants… »

2

Hier, mercredi 28 juillet 2021, le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou TRAORE a effectué une visite de courtoisie à l’Agence Nationale de Développement Des Biocarburants (ANADEB) sur la colline de Badalabougou (Bamako). A travers cette visite, le ministre affiche une volonté de hisser le Mali plus haut dans le secteur des biocarburants. « L’objectif c’est de faire du Mali un champion, un pionnier en Afrique de l’Ouest dans le secteur des biocarburants…», a déclaré le ministre à la presse.

C’est aux environs de 15h 35mn que le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou TRAORE a été accueilli par le personnel de l’Agence Nationale de Développement Des Biocarburants (ANADEB), avec à sa tête le directeur général, Abdoulaye KAYA. Après les salutations d’usages, le ministre a visité les différents compartiments de la structure. Puis, il a procédé à l’inauguration officielle de la station biocarburant installée au sein même de l’ANADEB. Après sa visite des lieux, le ministre a accordé une interview à la presse dans laquelle il exprime sa satisfaction. Le ministre Lamine Seydou TRAORE a annoncé le démarrage très bientôt (la semaine prochaine) de la coopération entre le Mali et le Brésil en Biocarburant. Selon le ministre, cette coopération va permettre au Mali de passer de cette étape de production artisanale à une production industrielle. « L’objectif c’est de faire du Mali un champion, un pionnier en Afrique de l’Ouest dans le secteur des biocarburants. Nous irons beaucoup plus loin, ça ne s’arrête pas seulement à produire du biodiésel, il y a d’autres projets qui sont en vue, notamment la transformation des ordures qui encombrent Bamako en énergie électrique », a souligné le ministre Lamine Seydou TRAORE. Enfin, il dira que le biocarburant est une alternative crédible à la pollution et à la cherté du pétrole au Mali.

Bien avant l’arrivée du ministre, le directeur général de l’ANADEB, Abdoulaye KAYA, a échangé avec la presse sur les progrès réalisés durant les six derniers mois au sein de la structure. Parmi ces progrès, il a mis l’accent sur l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs, la formation du personnel, le paiement des arriérés de salaire etc. « L’ANADEB est redevenue, un espace de travail convivial et agréable pour le personnel », a-t-il dit.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Pauvre Seydou Lamine TRAORE, le Mali ne sera jamais pionnier de quoi que ce soit tant que nos dirigeants fonctionnerons dans le favoritisme, le népotisme et le clanisme, si les maliens avaient laissé cet hollandais du nom de Hugue à la tête de ce biocarburant, nous serrions aujourd’hui très loin. Ce que fait les maliens n’est pas fameux, car quand X n’a pas d’intérêt direct dans un projet, il fait tout pour mettre fin à ce projet d’une manière ou d’une autre, il se fiche pas mal du parcours déjà effectué et l’importance de ce projet pour les communautés du pays, cela s’appelle une aberration tragique et nous irons de recommencement à recommencement sans aucune équivoque, ce qui est certain, dès que cette équipe ira, d’autres viendrons faire croire que c’est eux les champions du domaine en balayant d’un revers de mains les travaux que cette actuelle équipe, car elle a aussi fait la même chose au jeune hollandais Hugue qui pourtant était marié à une malienne, mais avec tout ça cette équipe ne l’a pas laissé travailler dans ce domaine du biocarburant. Pourtant, il était avancé dans son projet car il produisait du biocarburant pour beaucoup de village dans le cadre des plateformes multifonctionnelles, comment peut-on mettre une croix sur un projet si capital et très avancé? Nous sommes dans un pays bizarre et très bizarre. Tant que les dirigeants de ce pays ne reconnaitrons pas les travaux déjà effectués dans les différents domaines de développement de ce pays, nous resterons toujours à la traine, nous serrons toujours les derniers du monde. Sacrée maliens, ouvrez vos yeux afin que ce pays avance, nous sommes des champions dans l’autodestruction des travaux des uns et des autres et cela est dommage.
    UN PAYS OU LES CADRES REFUSENT DE RECONNAITRE LES TRAVAUX DES UNS ET DES AUTRES, RESTERA éternellement A LA TRAINE.

    • BIEN YACOUBA COULIBALY
      IL FAUT QUE LES PROJETS SOIENT PEUT ETRE LOGES AU NIVEAU DE L’ASSEMBLEE NATIONALE POUR QUE CEUX QUI ONT UN INTERET NATIONAL ET DIRECT NE SOIENT PAS DETRUIT PAR UN SIMPLE MINISTRE ET SON EQUIPE. AU MALI LE MINISTRE A TROP DE POUVOIR

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here