Les impôts, pied à l’étrier

0

Les services d’impôts sauront-ils se hisser au niveau des lourdes attentes qui portent ? Le doute était encore de mise il y a quelques semaines lorsque la direction faisait face au défi de remonter la pente pour une bagatelle de 300 millions à recouvrer en deux mois. Mais les craintes semblent se dissiper mesure qu’approche l’échéance fatidique de fin d’exercice. Il nous revient, de source bien introduite, en tout cas, qu’à défaut d’avoir déjà savouré le graal, les différents segments de la fiscalité interne sont à pied d’œuvre et mettent les bouchées doubles avec une cadence à redonner espoir aux autorités de la Transition confrontées à un réel souci de ressources financières. Nos sources indiquent, en effet, que les caisses publiques ont été renflouées de pas moins d’une centaine de millions de nos francs en quelques semaines et promettent d’en être davantage dans les jours à venir. Cet exploit prometteur, confie-t-on, sont imputables aux performances de la Direction des Grandes Entreprises sur laquelle repose l’essentiel des attentes et le principal du cap annuel de recouvrement fixé par l’Hôtel des Finances. Elle est en voie de gagner le pari malgré les contraintes liées au Coronovirus et à la crise politique.             

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here