ANAC-Mali : Des résultats positifs enregistrés en 2021, malgré le contexte difficile

0

L’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), a tenu le jeudi 23 juin 2022, la 31è Session ordinaire de son Conseil d’administration. C’était sous la présidence de Mme Touré Assian Sina, Présidente du Conseil d’administration (PCA), en présence du tout nouveau Directeur général de l’Agence, colonel Drissa Koné, ainsi que plusieurs administrateurs.

Cette session de l’ANAC, 31è du genre, intervient à un moment où notre pays demeure confronté à la fois à une crise socio politique, sécuritaire et sanitaire, provoquant un ralentissement des activités économiques. La crise sanitaire liée à la maladie à Coronavirus et la fermeture des frontières, imposée par la CEDEAO et l’UEMOA,  continuent d’avoir un impact évident sur les activités du secteur aéronautique et, par ricochet, sur celles de l’Agence Nationale de l’Aviation civile, a rappelé la PCA, Mme Touré Assian Sina. Avant de faire savoir que les travaux de cette session porteront sur l’examen et l’approbation du compte-rendu d’activités et sur le compte de gestion de l’exercice 2021, ainsi que le point d’exécution à mi-parcours des activités programmées pour l’exercice 2022.

L’analyse approfondie de ces documents, soumis à l’approbation des administrateurs, selon Mme Touré Assian Sina, va leur permettre, d’apprécier les résultats atteints et d’évaluer les difficultés rencontrées, afin de donner de nouvelles orientations à l’Agence.

Au titre du compte-rendu d’activités au 31 décembre 2021, la PCA a  informé que, dans le domaine du renforcement des mesures de sécurité, le résultat final de l’audit de l’OACI de décembre 2015 avait crédité notre pays de 73,39 %, actualisé à 74,13 % en 2020. Elle a aussi informé, que suite à la révision des questions de protocole par l’OACI, ce taux a été ramené à 72,44 % en janvier 2022.  L’Agence prépare activement le prochain audit qui devrait voir l’amélioration significative de ce taux, a-t-elle indiqué.

En outre, la PCA, précisera que toutes les inspections programmées au titre de l’année 2021 dans le cadre de la surveillance continue des exploitants ont été réalisées.

S’agissant de la certification des aéroports, elle soulignera que les inspections pour le maintien du certificat de l’Aéroport International Président Modibo Keïta – Sénou, renouvelé le 25 septembre 2020, ont été réalisées ainsi que celles prévues pour les autres aéroports et aérodromes au cours de la même période.

Au titre du renforcement des capacités, facteur déterminant de la performance de l’Agence, selon Mme Touré Assian Sina, seul 01 agent sur 07 prévus, a pu être formé à l’extérieur, en raison des effets de la pandémie de la Covid-19. Avant de se réjouir qu’en remplacement de la formation de ces 07 agents, 80 de leurs collègues ont pu être formés par visioconférence. Pour ce qui est des formations locales, pour une prévision annuelle de 257 agents, 561 agents ont été formés au 31 décembre 2021, soit un taux de 218,29 %.

Pour ces résultats positifs enregistrés, le Conseil, par la voix de sa PCA, a félicité la Direction générale et le personnel de I’ANAC et les a exhortés à redoubler d’efforts, afin de consolider les acquis en termes de renforcement des mesures de sécurité et de sûreté sur les principales plateformes aéroportuaires.

Au chapitre de l’évolution du trafic aérien, elle a noté que les mouvements d’avion à l’Aéroport International Président Modibo Keïta – Sénou ont connu une croissance de 43,2 % en 2021 par rapport à 2020. Le trafic passager a également connu une augmentation d’environ 88,6 % en 2021 par rapport à 2020.

Cette tendance haussière des mouvements d’avions et du trafic passagers, selon la PCA, s’explique essentiellement par la reprise des vols commerciaux passagers à destination du Mali, suite à la levée des restrictions de vols mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid -19.

Dans le domaine des infrastructures, elle a mis l’accent sur, entre autres principaux projets réalisés en 2021: les études détaillées pour l’extension de l’Aéroport de Sikasso ; la fourniture et l’installation d’équipements de sûreté; les travaux de réparation de la Brigade de transport aérien (BTA) de Kayes ; les travaux de réparation de la route de patrouille de l’Aéroport International Président Modibo Keïta – Sénou  et la construction d’une baie vitrée pour la protection de l’équipement de détection de traces d’explosifs ( EDS ).

Dans le même volet, la PCA, citera certains projets en cours d’exécution. Il s’agit de la fourniture de machines à rayons X double vue pour bagage de cabine et bagage de soute et de machines pour fret; des travaux d’assainissement de la zone de sûreté de l’Aéroport de Kayes et des travaux d’assainissement et de réparation du mur de clôture de l’Aéroport de Nioro.

Au nom du Conseil, elle a exhorté la Direction générale à assurer un suivi plus rigoureux dans l’exécution des projets d’investissement pour améliorer le taux de mobilisation des ressources affectées et adapter les équipements de l’Agence aux standards internationaux.

L’état d’exécution du budget au 31 décembre 2021 se présente en recettes, pour une prévision de 4 633 397 684 de FCFA, selon la PCA, Mme Touré, les émissions se chiffrent à 6 616 013 050 de FCFA soit un taux de réalisation de 143 % pendant que les recouvrements s’élèvent à 6 405 074 950 de FCFA soit un taux de 97 %. En dépenses,  pour une prévision de 4 633 397 684  de FCFA, les dépenses engagées se chiffrent à 4 083 210 182 de FCFA, soit un taux d’exécution de 88 %. Quant aux dépenses liquidées, elles s’élèvent à 3 821 598 067 de FCFA soit un taux d’exécution de 82 %.

Ainsi, il ressort du compte-rendu d’activités et de l’état d’exécution du budget au 30 avril 2022 que la reprise des activités de l’Agence amorcée en 2021, grâce aux mesures vigoureuses initiées par la Direction générale, a souffert de l’embargo imposé par les instances communautaires, ayant entraîné une baisse des recettes.

Mme Touré Assian Sina, a aussi invité les administrateurs à saisir l’opportunité de la présente rencontre, pour donner de nouvelles orientations à l’Agence afin qu’elle puisse relever les défis actuels et à venir. “Lorsque c’est dur, seuls les durs réussissent”, a-t-elle dit en matière de conclusion.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here