Journées portes ouvertes à la manutention africaine Mali : Des équipements lourds et de qualité en vente et en location

0

Caterpillar

Le siège de Manutention Africaine Mali (Soutuba z-i-Bamako) a servi de cadre hier jeudi pour la cérémonie d’ouverture de la deuxième Edition des « Journées Portes Ouvertes ». Après un exposé sur la qualité et la capacité des produits que Manutention Africaine Mali s’apprête à livrer à ses clients, il est procédé à une visite guidée.

Bamako-30/10/2015- Dans l’enceinte de la cour où se trouvent garés d’imposants bulldozers, machines niveleuses, Pelles, et Compacteurs, tous à très grande capacité, une société nommée Alios Finance et dont la vocation est d’offrir à ses clients, Entreprises et Particuliers, la possibilité de financer leurs investissements et de les accompagner dans leur développement, s’est installée en attendant des demandeurs de crédit d’investissement et du crédit-Bail.

Aux abords du magasin des pièces détachées, sont groupées en grand nombre, plusieurs des groupes électrogènes, de bulldozers, de Pelles, de Chargeurs, de Compresseurs, de Chariots élévateurs et de transpalettes. Parmi les machines de la marque Caterpillar, neufs comme d’occasion, certaines sont déjà vendues.  Des machines pour toutes les applications Bâtiment Travaux Publics, Agriculture, Forêt et Industrie.

La visite se poursuit. Ici, c’est le magasin de pièces détachées. C’est là que Manutention Africaine Mali garde ses 15.000 références en stock. A quelques pas de là, se trouve le centre de reconditionnement de composants. Il s’agit en fait, d’un centre unique dans la sous-région. Il est validé ‘’5 étoiles’’ par Caterpillar pour le reconditionnement de composants (banc, moteur transmission). Et la grosse surprise fut pour certains visiteurs de découvrir et même de toucher à un vilebrequin logeant 10 mètres. Il s’agit d’un vilebrequin appartenant à un groupe électrogène de haute intensité. Il est dans le centre pour être reconditionné au lieu d’exiger son remplacement son neuf coûte la bagatelle de 70 millions FCFA.

Ensuite, un atelier de réparation de machines.  Cet atelier dispose de toutes les installations avec les outillages spécifiques nécessaires pour le dépannage, la réparation et les révisions partielles et générales des machines et groupes électrogènes.

Dans un coin de la cour, est aussi installé le laboratoire d’analyse d’huile au standard CATERPILLAR. Dans ce laboratoire, les analyses des huiles usées par échantillons permettent de déterminer les usures de métalliques du moteur. C’est aussi là que se fait une analyse physico-chimique de l’huile pour déterminer ses contaminants ayant été à l’origine d’une panne ou en vue de l’être.

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER