Edito : Bakary Togola et son griotisme traqués !

0

Nous nous sommes demandés un moment si Bakary TOGOLA n’avait-il pas emprunté le griotisme politique pour cacher ses malversations financières, en se réfugiant derrière chacun des présidents de l’ère démocratique.

Étant entendu que notre démocratie va de pair avec la corruption, Bakary TOGALA, le griot mandingue a bien compris cela. Il avait même demandé au Premier ministre, d’alors Soumeylou B. MAIGA de mettre quelque chose dans la bouche de l’opposition afin qu’elle se  taise, le temps d’avaler cela.

D’ATT à IBK, Bakary TOGOLA a encensé tous les dirigeants  qui l’ont trouvé en poste. A chaque occasion de la journée des paysans ou lors de la foire agropastorale, Bakary reste le même dans son élan. Il a porté le tissu du Mouvement citoyen d’ATT. Il est même devenu un des vice-présidents de ce mouvement. Il a mené  campagne afin que ATT puisse avoir un troisième mandat contrairement à la constitution malienne.

IBK  au pouvoir, le même Bakary TOGOLA était encore là avec une grande gueule à Kita où il a répété l’exercice de Koumantou et Sikasso en 2017 et à Ségou en 2018. Il a vanté les mérités d’IBK en ces termes lors du passage du cortège présidentiel dans son village en ces termes :”Vous I.B.K, vous êtes le meilleur président que le Mali ait connu, depuis l’indépendance. Ces 1000 tracteurs alignés sont votre œuvre. Cela prouve combien vous pensez aux paysans. Vous méritez d’être aidé pour votre deuxième mandat. Les paysans et moi sommes  déterminés à t’octroyer ce second mandat. Vous le méritez. Que les opposants arrêtent de vous vilipender. Vous n’avez plus besoin de faire encore une campagne électorale. Les paysans ont promis un deuxième mandat, ils vous le donneront. Vous pouvez aller dormir tranquillement. Ce que Dieu a fait, personne ne peut le défaire. Ce que Dieu à créer, personne ne peut le détruire. Nous ne sommes pas là pour un parti politique, nous sommes là pour IBK”.

Cependant le constat est que Bakary TOGOLA encense tous les présidents de la République qui l’ont trouvé en poste. Lors de la visite d’IBK à Kita la semaine dernière, il a fait encore le griot comme à Koumantouen 2017, à Sikasso en 2017 et à Ségou en 2018. Et pourtant le collectif des cotonculteurs a commencé à donner de la voix concernant la gestion de cette filière par Bakary TOGOLA en juillet 2018.

Le collectif a demandé au ministre de l’Agriculture de s’impliquer personnellement pour arrêter ce détournement à ciel ouvert par Bakary TOGOLA et son clan. Le collectif était disposé à  communiquer au ministre  le numéro du compte qui a reçu ces milliards de 2007 à 2013, puis de 2014 à nos jours. Le collectif a plusieurs fois dénoncé cette pratique de Bakary Togola, devant les  plus hautes autorités. Il est resté le même.

Bakary TOGOLA a toujours porté le boubou du mouvement citoyen du temps d’ATT. Il faisait partie des gens qui luttaient pour donner un 3ème mandat à ATT contrairement à ce que la constitution prévoyait. Après avoir fait cette monstrueuse déclaration, ATT avait fait de lui d’ailleurs, un des vice-présidents du mouvement citoyen. Voilà qu’il est apparu en 2013 encore habillé cette fois dans le grand boubou à l’effigie du président I.B.K, en vantant encore les mérites d’IBK.

La ténacité du collectif des cotonculteurs vient de payer finalement suite à sa plainte contre leur président qui gérait la filière coton.

En effet dans le journal ‘’l’indépendant’’ N°4507, il est écrit que : le collectif des coton-culteurs du Mali, s’est plaint de l’utilisation de leurs Fonds estimés à 20 milliards FCFA détournés, et le compte dans lequel les fonds sont virés était désormais connu. Le collectif a informé dans un communiqué détenir les preuves irréfutables que les fonds reçus par la faitière, de 2007 à nos jours, sont gérés par Bakary TOGOLA, sans consultation ni implication d’aucun membre du conseil d’administration, encore moins de producteurs des autres localités. Pour mieux organiser le détournement des fonds des producteurs de coton, il a recruté un de ses neveux comme comptable au sein de la confédération, ‘’ les fonds ont été gérés par Bakary Togola pour des intérêts familiaux et personnels, en piétinant complètement les textes de la confédération.

Au lieu que le Premier ministre donne à manger à l’opposition afin de leur taire, c’est désormais l’opposition qui va faire manger Bakary TOGOLA au Lycée Technique de Bamako Coura en attendant que d’anciens ministres, de l’agriculture et d’anciens Directeurs de la CMDT depuis ATT à IBK ne le retrouvent au Lycée Technique de Bamako Coura. Les leçons du jour sont : Rira bien, qui rira le dernier et quand on a trop parlé, il est difficile de le réparer. Cela ressemble bien à une fable de Jean de la Fontaine.

La Rédaction

 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here