Edito: De la collusion à la suspicion!

11

Le putsch perpétré le 18 août est, sans nul doute, le résultat d’une collusion entre des officiers et le M5 – RFP.

Ce dernier a tenté de consolider cette complicité le mercredi 26, suite à une rencontre, tenue à Kati, le fief des putschistes.

Le regroupement hétéroclite, dirigé par l’imam Dicko, qui prétend retourner à la mosquée, pendant que le virus de la politique l’a déjà atteint, pousse cette complicité, au point qu’il pense à un transfert de pouvoirs.

Mal lui en a pris parce que ses complices putschistes, regroupés au sein du Comité National pour le Salut du Peuple ( CNSP), ont lancé des signaux défavorables au M5. Il s’agit de la rencontre avortée du samedi 29 août, annoncée pour discuter de la Transition.

Les hommes de l’imam Dicko ont manifesté leur mécontentement. Le plus passionné d’entre eux, Issa Kaou Djim, lui, parle de suspicion, de doute.

Résultat : une rencontre ” urgente” a été organisée entre les deux entités qui ont comploté pour perpétrer le coup d’État, un crime imprescriptible.

Au sortir de cette entrevue, ” des malentendus seraient levés”.

Seulement voilà : les militaires putschistes n’ont pas la même vision que les civils putschistes dans la conduite de la Transition.

Les hommes politiques, alliés de l’imam Dicko, manœuvrent pour envahir les organes de la Transition et se positionnent pour les scrutins devant sanctionner cette période.

De l’autre côté, les officiers, qui ont fait le coup d’État, entendent se mettre à équidistance de la classe politique actuelle. Ils veulent aussi diriger la Transition, malgré les mises en garde de la CEDEAO.

Voilà la différence d’approche fondamentale.

Les M5- RFP, qui se définit comme ” partenaire stratégique”, rejette catégoriquement cette démarche. Ce qui explique les menaces de l’imam Dicko à l’endroit de la junte, samedi dernier au palais de la culture. S’y ajoutent des accusations bidon, selon lesquelles, les putschistes sont conseillés par des gens proches du pouvoir défunt.

Qui ne sait pas qu’un membre influent des nouveaux maitres de Bamako est marié à la fille de Mme Sy Kadiatou Sow, une figure emblématique du M5- RFP ? Qui ne sait pas aussi qu’un autre membre, pas des moindres, est neveu direct du Pr Issa N’Diaye, un philosophe, un intellectuel rigoureux, incorruptible ? Il y a d’autres affinités que nous taisons pour le moment.

C’est pour dire que les putschistes ne peuvent pas avoir meilleurs conseillers que ces deux éminences, entre autres.

Qu’on arrête de distraire le peuple.

L’ancien Premier ministre, Moussa Mara, propose que les militaires et la société civile dirigent la Transition, les politiques doivent attendre les compétitions électorales.

Malheureusement, les politiques du M5- RFP veulent s’accaparer du pouvoir ici et maintenant.

De la collusion pour faire tomber IBK par un putsch réfléchi, planifié, mis en route, par des civils et exécuté par des officiers, les complices ne parlent plus le même langage. La suspicion est bien là. La problématique du partage du pouvoir sème le doute.

Les autres acteurs politiques jouent aux spectateurs, à quelque exception près, notamment l’ASMA de Soumeylou Boubèye Maiga et L’Adema du Pr Tiémogo Sangaré, qui ont fait part de leurs propositions (à lire ci- contre).

En attendant les tiraillements internes, la CEDEAO reste droite dans ses bottes : aucun militaire ne doit diriger les organes de Transition.

Ça piétine ! Ça bloque à Kati ! Le pays est sans gouvernement depuis plusieurs mois.

L’économie est au ralentie. Les sanctions maintenues compliquent la situation.

S’ils se soucient véritablement du pays, les putschistes doivent retourner dans les casernes. Ils ne doivent rien diriger, même s’ils pourraient être tolérés au sein de l’organe qui dirigera la Transition et le futur gouvernement.

Wa Salam!

El Hadj Chahana Takiou

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Il faut que ce semi demi lettré, arrête ses analyses à 2sous.qu il se fasse une raison, le temps des gueulards qui faisaient la pluie et ke beau temps face à un pouvoir craintif et aux abois est révolu. Le règne des jounaleux laudateurs vociferant comme des chiens enragés sur les plateaux télé, avec des raisonnements et des arguments enfantins ds un français approximatif est révolu. Le mieux u il change de metier.

  2. El Hadji Chahana (El Hadji d’IBK), je vous conseillerais d’aller vous former a une ecole de journalisme.
    Vos papiers sont insipides et teintes de haine et de mechancete gratuites.
    A la television vous parlez si fort qu’on a l’impression que vous voulez en decoudre avec
    la personne que vous interviewe. Vos propos sont insultants et impolis.
    De grace calmez vous car IBK ne reviendra plus au pouvoir.
    Faites comme ce fidele ami de Samory Toure. Creusez votre tombe aupres de celle d’IBK pour qu’on vous y enterre au meme moment que ce dernie , vivant si IBK venait a mourrir avant vous.
    Sinon changez de metier.
    Merci

  3. Il est drôle , car il n’a ni scrupule ni déontologie journalistique , le pire est qu’il ne le sait pas , alors laissez le nager dans son ridicule . Quelle incurie!!!

  4. El hadji Chahana travaille pour le compte d’ibk, Chahana Takiou oublie Ibk, Ibk ne reviendra plus les affaires du Mali,Chahana tu sais bien que le train démarre pas sans locomotive,M5-rfp qui ont étés débarrasser Ibk et son régime .

  5. CHAHANA TAKIOU est-il entrain de jouer pour IBK le rôle qu’a joué CHOGUEL MAIGA pour MOUSSA TRAORÉ après le 26 MARS 1991?
    IL S’AGIT DE CONTESTER LA VÉRACITÉ D’UN SOULÈVEMENT POPULAIRE POUR EN DONNER LE SENS D’UN COMPLOT CIVILO-MILITAIRE CONTRE L’HOMME INSTALLÉ À KOULOUBA.
    “De la collusion pour faire tomber IBK pour un putsch réfléchi, planifié,mis en route par des civils et exécuté par des officiers”
    Une accusation comparable à celle-ci “la France a armé des manifestants en 1991 pour tirer sur la foule afin de précipiter la chute de MOUSSA TRAORÉ”
    Depuis le 5 juin des séquences de manifestation empêchent IBK de gouverner.
    Celle du 10 juillet a constaté des assassinats ciblés dans les rangs des fidèles de MAHMOUD DICKO.
    C’EST UNE RÉALITÉ QUE PERSONNE NE PEUT CONTESTER
    Dans ce contexte, certains officiers supérieurs sont intervenus pour mettre fin aux tueries puisque le pouvoir s’apprêtait à en commettre d’autres.
    Les patriotes regroupés au sein du M5-RFP auraient ils tord d’engager une contestation contre le clanisme instauré par IBK au sommet de l’État qui empêche d’engager toute réforme pour apaiser la situation sécuritaire?
    Les jeunes officiers supérieurs devraient ils laisser un clan mafieux neutraliser des manifestations démocratiques pour continuer à profiter des maigres ressources de l’État?
    Nos militaires ont marché sur les pas de leurs papas en 1991 en parachevant la lutte des hommes de diverses tendances contre un homme politique qui agit contre les intérêts supérieurs de la nation.
    Mais ils n’ont pas voulu adopter leurs méthodes qui ont consisté à s’associer aux dirigeants des manifestations populaires pour conduire la transition démocratique.
    CHAHANA TAKIOU et beaucoup d’autres qui ont fait le choix opportuniste de supporter le régime IBK confondent le M5-RFP à un parti politique.
    ILS NE VOIENT QUE LES TÊTES DES HOMMES POLITIQUES DANS UN MOUVEMENT POPULAIRE QUI EST COMPOSÉ AUSSI DES SYNDICALISTES, DES RELIGIEUX ET DES PERSONNALITÉS PUBLIQUES SANS ÉTIQUETTE PARTISANE.
    “Les politiques du M5-RFP veulent s’accaparer du pouvoir ici et maintenant?
    Il y a même un,RAS BATH,qui dit dans son émission que le M5-RFP veut diriger la transition pour mettre en place ses cadres dans les différentes structures de l’État afin de faciliter la victoire pendant les élections.
    CHAHANA TAKIOU l’appui “les hommes politiques, alliés de l’imam DICKO,manœuvrent pour envahir les organes de la transition et se positionnent pour les scrutins devant sanctionner cette période”
    Est on sûr qu’un OUMAR MARIKO, CHEICK OUMAR SISSOKO vont accepter de se mettre à battre campagne pour SOUMAILA CISSE et vice-versa?
    Un MODIBO SIDIBE est-il prêt à sacrifier son ambition présidentielle pour soutenir un candidat du M5-RFP et lui sera t’il soutenu par tous les membres du M5-RFP?
    Dans le mouvement démocratique, en 1991,il était impassable que MOUNTAGA TALL batte campagne pour ALPHA OUMAR KONARE au motif qu’ils sont de la même mouvance dont le secrétaire général de l’UNTM, BAKARI KAREMBE, était l’autorité morale comme l’est aujourd’hui MAHMOUD DICKO.
    LE M5-RFP EST UN MOUVEMENT HÉTÉROCLITE DESTINÉ À PERMETTRE LA REFONDATION DE L’ÉTAT.
    Il n’est pas destiné à conquérir ou à exercer le pouvoir.
    Pour atteindre son objectif, la refondation de l’État, il faut qu’il soit associé à l’exercice du pouvoir.
    Autant il a voulu participé au choix du premier ministre de consensus quand il a proposé un mémorandum à IBK, autant il veut être associé à la désignation des membres du gouvernement pendant la transition.
    Avant,il faut que les jeunes officiers supérieurs et les animateurs du M5-RFP s’accordent sur les modalités de conduire la transition.
    C’est primordial pour donner une légitimité populaire à la transition.
    LES MEMBRES DU CONSEIL LÉGISLATIF DOIVENT MAJORITAIREMENT ÊTRE COMPOSÉS DES ANIMATEURS DU M5-RFP.
    Il s’agit de former une majorité qui va faciliter les réformes proposées par le comité stratégique du M5-RFP.
    Un de ses membres doit occuper sa présidence.
    Si les jeunes officiers supérieurs avaient suivi les démarches adoptées par leurs papas en 1991,on serait à l’heure là à commenter les premiers pas du nouveau gouvernement,à constater la levée des sanctions contre notre pays.
    Mieux vaut tard que jamais.
    MAHMOUD DICKO, autorité morale qui a constaté ses fidèles payés le lourd tribu,ne peut assister à la confiscation de la transition par des complices du régime d’IBK en acceptant que “les officiers,……..se mettre à équidistance de la classe politique actuelle”
    Qu’il décide de rappeler aux jeunes officiers supérieurs les sacrifices du M5-RFP n’est nullement un signe “que le virus de la politique l’a déjà éteint”mais celui de la volonté d’être le gardien de la mise en œuvre des réformes portées par le M5-RFP.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. Lui c’est un kôkô, mais il éclaire un peu nos lanternes sur les liens de part et d’autre. On verra ce qui se passera par la suite, mais les dessous de ce putsch ne sont pas clairs, il faut le dire clairement.
    J’espère que nous ne sommes pas manipulés simplement.

  7. CHAHANA, en quoi une gueguerre entre les complices du M5-RFP et de la junte te regarde ? On sait qu’ils ont mis leurs pieds dans ton plat, alors pourquoi vouloir coûte que coûte leur donner des bons conseils qui les renforcent ? Aujourd’hui c’est tes maîtres déchus qui ont plus que jamais besoin de tes expertises et tes recommandations…. 🤣🤣🤣🤣

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here