Édito : Le Chérif casse la baraque

10

Ni pour l’un ni pour l’autre. À Chacun de compter sur ses propres forces. Le Chérif a décidé de se recroqueviller sur lui-même au regard de la tournure pathétique que prennent les évènements ces derniers temps. Fait marquant pour soutenir cette information qui nous vient de Nioro du Sahel.

À l’orée de chaque coup de tonnerre, le fervent opposant au régime, l’Imam Mahmoud Dicko se transporte à Nioro du Sahel afin de bénéficier de la bénédiction et du soutien du Chérif. Le dernier déplacement, c’est bien avant la sortie du 5 juin. Et les commis de l’Imam ont beaucoup mis l’accent sur l’image du Chérif afin d’attirer plus de monde vers leur cause. L’impact était là sur le plan mobilisation ce jour. Peu après, le nom du chérif se fait rare dans la stratégie de communication des hommes de Dicko. Ils s’orientent plus vers les politiques et la majeure partie des malheureux à la sortie des élections présidentielles et législatives ont pris place dans le train. Cela donne un coup dur au sens de la lutte. Les acteurs à la tête de la contestation sont traités d’être dans une posture de règlement politique que de lutte sociale. Entre eux et IBK, c’est une histoire récente et le peuple sait les réalités. Certains sont passés à table et ont refusé de laver les assiettes. Sont-ils de bon repère ? Tant s’en faut. C’est là où l’image de Dicko risque d’être écornée.

Le Cherif quant à lui, il s’est complètement démarqué. C’est vrai qu’entre lui et IBK, le courant ne passe plus, mais il n’est pas d’avis avec ceux-là qui veulent brûler le pays pour des fins politiques.

Côté pouvoir, malgré les positions dures du Chérif contre le régime, ce dernier est toujours courtisé. Après les excuses faites à son endroit pour l’avoir vexé à un moment donné, le régime lui fait la cour et lorsqu’un évènement menaçant la stabilité du pays se pointe, comme celui d’aujourd’hui, des hauts placés prennent le chemin de Nioro pour bénéficier de sa clémence.

Mercredi dernier, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé était à Nioro à la rencontre du Chérif. Motif du déplacement comme annoncé sur la page de la primature : « Cette visite s’inscrit dans le cadre des consultations et concertations entreprises par le Chef du Gouvernement auprès des forces vives de la nation pour une sortie de crise concertée et partagée. »

Au sortir de leur entretien qui aurait duré 3 heures d’horloge, des sources nous rapportent que le Chérif a décidé d’être neutre. Il n’est plus avec Dicko pour les raisons invoquées ci-haut, il n’est non plus avec IBK pour sa légèreté dans la gestion du pouvoir. Une seule illustration, les agissements intolérables de Manassa.

Alors comme ATT aimait le dire : « Bè Bi Bâ Boolo ».

 

Boubacar Yalkoué

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. A cette heure tres grave pour l’Avenir de notre pays,nous devons,ca me semble,nous tourner tous, une fois, vers le Mali si nous nous declarons veritablement patriotes, Plutot que vers le President ,Ibrahim Keita,d’une part et l’Imam Dicko d’autre part.Les peres fondateurs de notre Patrie ont cree une Republique Democratique .Laique et Sociale ,en d’autres termes une Democratyie politique,economique et sociale.Ceux qui se disent du cote de l’Imam Dicko doivent se demander si cet Imam Sunite respectera cette Option Fondamentale du Mali.Il a demande a ces fideles de voter pour IBK ;quand il
    s’est apercu qu’IBK ne se conduisait pas comme un Sinute,support total a la foi Sinute,il l’a lache.Il fera la meme chose avec vous.et vous trahiraient la Democratie Malienne avec ses principaux attributs.Quant aux partisans de IBK,je ne vous apprends rien de nouveau en disant que notre President a servi au premier rang les interets de France et de ses Allies.Il a supporte un Accord qui devrait aboutir au detachement de Kidal ,ou pire de tout le Nord du Mali.Il s’est entete dans cette position.Il doit quitter le pouvoir sans prces .Dans un Etat de Droit,il serait juge pour haute Trahison.A la fin de son mandat je propose q’u’il doit quitter le pouvoir. Partir. Oui!Sans droit de designer son heritier favori et denier de toute influence politique.Ceux qui continueraient a le soiutenir doivent etre consideres comme traites et traiter comme tels.Quant a l’Iman Dicko,il devrait suivre l’exemple de l’Imam Haidara .La grande difference est qu’ils ont des opinions contraires.Jusque-la,il n’a fait aucune erreur.En tant que citoyen Malien,il peut s’opposes au poiuvoir ;mais sans mettre le pays dans un trouble inoui.Et aussi diplomatique et politique.L’Ouest n’acceptera pas cela. C’est pour toutes ces raisons ,je conseille les deux parties de laisser IBK terminer son mandat et quitter le pouvoir dans les conditions decrites.

  2. Sibiri samake alias DJOWALAKI.
    Es tu réellement un democrate quand tu penses que le mouvement populaire du 5 juin est une manière de “LEGITIMER L’USURPATION DU POUVOIR PAR LA RUSE ET PAR LA RUE”
    Ce pays souffre plus par des PSEUDO DEMOCRATES que par ceux qui pillent notre pays.
    C’EST L’ESPRIT DÉMOCRATIQUE QUI VA SAUVER CE PAYS, PAS UNE CHASSE AUX DÉLINQUANTS DES DENIERS PUBLICS.
    C’est cet ESPRIT qui permet de comprendre le mouvement du 5 juin.
    Si sibiri samake était animé d’un ESPRIT DÉMOCRATIQUE, il n’aurait jamais pensé cette question “quelle est la nature de ce pays, de cette république où le seul programme d’un mouvement dit démocratique et populaire (M5-RFP) est: obtenir la démission du président de la république?”
    UN PROGRAMME EST FAIT PAR DES PERSONNES QUI PARTAGENT LA MÊME VISION.
    Le M5-RFP n’est pas un parti politique,mais un rassemblement de partis, d’associations…qui se sont regroupés pour SAUVER LE MALI.
    ILS NE SONT PAS ENGAGÉS À EXERCER LE POUVOIR,SINON CES HOMMES AUX IDÉES OPPOSÉES NE SERAIENT PAS ENSEMBLE.
    Tout ce monde a compris que les failles de l’ère démocratique entamée le 26 MARS 1991 sont liées à la LOI FONDAMENTALE qui encadre notre pratique démocratique.
    Sibiri samake est entrain, haineusement, d’accuser des hommes publics de s’enrichir illégalement du seul fait d’avoir occupés les hautes fonctions.
    IL FAUT QUITTER DU DOMAINE DES ACCUSATIONS GRATUITES POUR PERMETTRE AUX JUGES DE FAIRE CONVENABLEMENT ET INDÉPENDAMMENT LEUR TRAVAIL.
    Il faut surtout permettre que les désordres dans la gestion des deniers publics ne soient pas facilités par l’homme politique élu par l’INDEPENDANCE EFFECTIVE de la justice.
    QUE CHACUN COMPRENNE QUE QUAND IL AURA LA RESPONSABILITÉ DE CONDUIRE UNE STRUCTURE ÉTATIQUE, PERSONNE NE PEUT L’EMPÊCHER DE RÉPONDRE DE SA GESTION AUX STRUCTURES ÉTATIQUES COMPÉTENTES.
    Sibiri samake alias DJOWALAKI a là une partie des souhaits exprimés par le M5-RFP.
    Le constat fait par tout le monde qu’Ibk n’est intéressé par le pouvoir que pour s’enrichir et le faire pour ses proches, que le Mali est seulement dans sa bouche, mais pas dans ses actes obligent les maliens, même certains qui l’admirent toujours, à demander son départ pour permettre au Mali de rebondir.
    IL NOUS FAUT REFONDER NOTRE ÉTAT POUR MODERNISER NOTRE DÉMOCRATIE.
    C’est cet objectif qui réunit tous ces hommes et femmes aux IDÉES différentes.
    L’objectif atteint, chacun va s’occuper de ses activités habituelles.
    CE SERA AUX MALIENS DE SE CHOISIR UN BON DIRIGEANT À TRAVERS UNE COMPETITION ÉLECTORALE SAINE RENDUE POSSIBLE PAR LA REFONDATION DE L’ÉTAT.
    C’est ainsi que nous allons “évolué dans la culture du débat, de l’échange, de la construction d’une décision par le compromis.Pas dans celle de la force, de la ruse, de la manipulation”
    Il serait encore plus possible de “concilier morale et politique,éthique et efficacité gouvernemental”
    Face à un pouvoir autiste, quelle autre stratégie politique démocratique pour raisonner celui qui se croit détenteur du pouvoir par DIEU, non par le peuple que de faire mobiliser massivement la population?
    Sortir massivement,dans la plus grande discipline comme prouvée antérieurement, est considéré par DJOWALAKI comme une USURPATION DU POUVOIR PAR LA RUE ET PAR LA RUSE.
    Sibiri samake n’a t’il pas peur de n’avoir plus la possibilité de puiser illégalement dans les caisses de l’État, avec la bénédiction du prince du jour, si la REFONDATION DE L’ÉTAT se met en place?
    On se dit élu démocratiquement, on court voir un chef religieux pour désamorcer une manifestation populaire, au lieu de le faire par des explications détaillées et des comportements de gestion rationnelle de l’État.
    Un président de la république légitime utilise son peuple par des arguments sur sa gestion pour désamorcer une manifestation populaire.
    Le M5-RFP arrive à coaliser des forces disparatres par l’incompétence d’IBK à tenir ses promesses pour lesquelles il a été élu en 2013,que si ce pays avait un système démocratique moderne, il serait sanctionné en 2018,qu’on n’aurait pas trouvé nécessaire de créer un mouvement populaire pour le sanctionner.
    Que sibiri samake alias DJOWALAKI sache que M5-RFP n’agit pas pour DÉGAGE QUE JE PRENNE TA PLACE, mais pour doter ce pays d’un système démocratique moderne permettant d’exprimer valablement le choix des maliens,de sanctionner les délinquants de la république.
    Tout malien qui aime son pays adhère au M5-RFP.
    Tout malien qui pense toujours à ses intérêts individuels au prêt d’IBK empêche le mouvement du 5 juin de réussir.
    DJOWALAKI en fait partie.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. M5 : LÉGITIMER L’USURPATION DU POUVOIR PAR LA RUSE ET PAR LA RUE

    Quelle est la nature de ce pays, de cette République où le seul programme politique d’un Mouvement dit démocratique et populaire (M5-RFP) est : obtenir la démission du président de la République ?

    Vous l’aurez compris, il s’agit bien de notre Maliba. Oui, le Mali, un pays de paradoxe où des bourreaux d’hier se transforment en victimes pour abuser encore une fois le peuple combattant du Mali. Qui, en effet, parmi ces pseudos révolutionnaires, hormis un ou deux tout au plus, n’a pas collaboré avec le pouvoir et ne s’est pas fait plein les poches ? Au plan de l’imputabilité, on peut tous les mettre en prison sur des bases légales sans que les meilleurs avocats au monde ne puissent trouver à redire. Mais la politique, c’est autre chose, au Mali ! Alors qu’ils se taisent ! Nombre d’entre eux ont leurs enfants hors du Mali étudiant dans les meilleures universités et habitant des maisons payées urbi sur ongle par leurs parents dans des pays où le mètre carré vaut des dizaines de millions. Pendant ce temps, ces vampires font sortir d’autres enfants pour leurs intérêts les empêchant ainsi d’étudier. Quand la malhonnêteté nous tienne!

    Depuis plus de 20 ans ce sont les mêmes qui ont rempli leur panse dans l’épargne nationale, le fruit du labeur collectif. Le Mali est pauvre mais eux font partie des causes de la pauvreté car ayant tout volé. Allez regarder les châteaux dans lesquels chacun d’eux vit. On ne leur connaît aucun métier qui puisse leur permettre tant de luxe, ils ont sucé le sang du Mali et sont enragés aujourd’hui par l’isolement qui leurs est fait. Certains qui vivaient dans des taudis, ont en 3 ans transformé leur piteuse vie en celle de pachas se donnant même le droit de tirer le bitume jusqu’à chez lui à Kalaban Coro.

    Comment des patriotes sincères sachant leur patrie à la croisée des chemins peuvent décider en toute connaissance de cause de la livrer à l’ennemi en tentant de détruire le dernier rempart ? Tout simplement pour le pouvoir et aux noms des seuls intérêts partisans.

    Des hommes fourbes comme Mahamoud Dicko qui pensent que la ruse peut tout régler. Je garde encore le reçu des vingt millions que ATT lui a fait donner par GGB (grand grenier du bonheur) pour faire des sacrifices pour que son régime ne tombe pas. Et qu’il n’a jamais remboursé à ATT… Aujourd’hui, c’est cet homme qui est devenu la caution morale de notre République qu’il dit en déliquescence. Il parle la main sur le coeur de la veuve et de l’orphelin en faisant croire qu’il est au service du bon Dieu sauf qu’on ne peut pas se cacher à ce dernier. Il est l’Omniscient… !
    Que pourra t’il dire sur le financement de l’enseignement du coran à Bamako? Un projet que ses partisans ont volé au vrai et intégré l’initiateur mais qu’il n’a jamais dénoncé car lui rapportant à manger. On sait tout !
    Tout comme on sait pourquoi s’agite ton virevoltant porte-parole dont la haine pour IBK ne trouve son explication que dans l’arrêt des millions de celui-là qui l’arrosent régulièrement pour nourrir son immense famille de 4 épouses et 23 enfants. Oui on comprend que Kaou Djim soit enragé face aux difficultés à nourrir un tel monde mais personne ne l’a conseillé à se marier à toutes les femmes qu’il croise. Son problème n’est pas IBK c’est sa libido insatiable.

    Mme S’y Kadiatou Sow ! Que cherchez-vous encore au Mali? Votre immense fortune n’est pas le fruit d’une activité commerciale. Votre château à Baco-Djicoroni n’est pas proportionnel à vos revenus de simple ministre. Mais tu as été ministre de l’habitat donc il fallait te servir royalement. Après toi, c’est ton mari qui sert Alpha puis tout récemment IBK. Avant vous c’était ton beau-frère feu Sada Sy, c’était ta belle-sœur Mme Sy Maimouna, finalement que n’avez-vous pas eu au Mali ? Crois-tu que le Mali appartient à ta famille pour te fâcher chaque fois qu’on te met de côté ? Pauvres de ceux qui t’écoutent sans te connaître Salama!

    En réussissant aujourd’hui une bipolarisation de notre pays, c’est à dire dresser une moitié du pays contre l’autre, le soi-disant « très respecté imam Mahamoud Dicko » prouve à suffisance qu’il n’est qu’un vil politicien, un opportuniste doublé d’un révolté. Et à tort, et contre la République. Orchestrer une insurrection populaire dans un pays en guerre au double plan de la pandémie de Covid-19 et anti-terroriste ne peut être une solution pour le Mali d’aujourd’hui. Aucun vernis ne peut légitimer une prise de pouvoir par la ruse, par la rue, par la force… par un « coup d’Etat démocratique » parce que une foule chauffée à blanc ne peut se substituer au peuple souverain du Mali.

    C’est l’usurpation qui n’est ni plus ni moins qu’un putsch, un crime imprescriptible contre le peuple malien.

    Aujourd’hui ces hommes autoproclamés du “parler vrai ” sont en train de rêver et faire peur à la fois car ils savent qu’en fin de compte : ” le pouvoir n’échoit qu’à ceux qui le prennent, non à ceux qui, en bons scouts, sont toujours prêts à y être appelés. ” Or tout ce beau monde a toujours organisé sa vie en fonction d’une carrière à réaliser et de postes à conquérir.

    Désolé ! Ces héros médiatiques-là n’ont aucune solution pour le pays à part le chaos à cause de leur boulimie du pouvoir. Or, aujourd’hui notre pays a besoin d’une vision claire, honnête et rigoureuse de la politique. Nous devons évoluer dans la culture du débat, de l’échange, de la construction d’une décision par le compromis. Pas dans celle de la force, de la ruse ,de la manipulation. Nous devons concilier morale et politique, éthique et efficacité gouvernementale. Mais dommage : dans notre pays nous avons un monde politique souvent avide de postes, de pouvoirs, voire de biens matériels.
    Quand on regarde la composition du regroupement on tombe des nues tellement il est insensé et obnubilé par la seule soif de vengeance sur le président, bienfaiteur de chacun d’eux à un moment où a un autre. Un démocrate comme Maître Tall se trouve aux côtés de putschiste comme Moussa Sinko en dit long sur la nature bâtarde de cette alliance.

    Sibiri Samaké.

    • L’analyse ci-dessus n’est pas fausse, mais qu’en est-il de l’autre côté, les gouvernants actuels? Le tableau est plus sombre. Pourquoi c’est ce président qui arrive à mettre à dos tous ces collaborateurs de premier plan? En dehors du vieux Modibo Keita, aucun de ses anciens PM n’est avec lui actuellement y compris Boubeye. Quand Modibo, il s’est complètement retiré de tous ça, donc aucun y compris son directeur de campagne pour son premier mandat. N’importe qui d’autre a la place de Treta aujourd’hui aurait quitté le RPM comme lui même IBK l’a fait quand il s’est senti laissé par Alpha. Le malaise aujourd’hui est palpable et le pays est géré par un groupuscule de personnes qui n’agissent que pour leur propre intérêt et qui n’est que financier malheureusement.

      • Ce mot aigri social a été utilisé par les voleurs de la République pour qualifier tous ceux qui demandent de la vertu dans la gestion de l’état. Incapables de nier les faits qui grèvent l’œil, ils qualifient tous ceux qui les dénoncent des aigris sociaux, des “nyèko”. La réponse c’est celle-ci: “Pourquoi tu ne me laisses pas voler tranquillement, toi qui ne trouves pas à voler?” Hon, peuple musulman !!!!!!!!!!!!!

    • On ne leur connaît aucun métier qui puisse leur permettre tant de luxe.
      Bien dit Sibiri.
      Mais ohhh, quelle est la profession d’IBK?

  4. Alors comme ATT aimait le dire : « Bè Bi Bâ Boolo ».
    Boubacar Yalkoué, ARRETE DE MELER LE NOM D’ATT DANS ELUCUBRATIONS. TU PARLES DE NE “PAS DESTABILISER” MAIS POURQUOI N’ETES VOUS PAS SORTI QUAND IL Y A EU LE PUTSH CONTRE CE DERNIER? IL ETAIT A BAMAKO, EN ATTENDANT QUE LA POPULATION SE LEVE POUR DEFENDRE SON REGIME QUI ETAIT 1000 FOIS PLUS LEGITIME ET PRES DU PEUPLE QUE CELUI DE “CET AUTISTE” INCURABLE COMME LE QUALIFIE TIEBLE.
    ET TOI DEPUIS QUE TON “COUSIN ” EST DEVENU PRESIDENT DE L’AN, TU PENSE QUE “TON HEURE EST ARRIVE ET VEUT PRENDRE TA PART AUSSI’?
    VA LABS, ALIMENTAIRE DE JOURNALEUX QUE TU ‘ES DEVENUS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here