Édito : Le M5 risque de perdre la lutte

20

Le vent de contestation contre le régime qui souffle au Mali depuis quelques semaines a mis en alerte le monde entier. De l’intérieur comme de l’extérieur, les amis du Mali, tous les individus épris de paix, se sont activés pour éviter au Mali le pire. Le Pays traverse des difficultés majeures face auxquelles, malgré la présence des forces étrangères, le pouvoir a du mal à trouver un remède. S’il faut en rajouter, en plus de l’insécurité, cette tension sociale, il ne restera plus rien du Mali.

Tout le monde est unanime que ça ne va depuis plus d’une décennie.  Les choses vont de mal en pis. Les contestations sociales afin de dénoncer les maux qui minent la Nation, il y en a eu plusieurs.

La lutte contre la révision constitutionnelle qui était marquée sur le tableau comme le plus grand rassemblement sous l’ère IBK vient d’être détrônée par le M5 RFP. Cette fois-ci, les manifestants veulent la tête du Président de la République. Ils exigent sa démission. Pour cela, la force étant primée comme l’alternative rationnelle, au départ, pour atteindre l’objectif, les leaders ont fini par ranger cette posture suite à la sortie de Mahmoud Dicko pour rectifier le tir mais aussi des leaders maliens ; des personnalités étrangères et les organisations sous régionales, africaines et internationales.

Ce qui se trame, ils veulent cette fois-ci pousser de manière pacifique le président à la démission. La stratégie, pacifique soit elle, elle est rejetée par les partenaires du Mali. Pour sortir de l’impasse, il est demandé aux M5 de privilégier le dialogue. Ses leaders y refusent et lors de leur dernière manifestation, la déclaration commune soutient le chaos. Appeler de milliers de gens à se rendre au palais pour rendre la démission à un Président n’est assimilable qu’au coup de force. Ce jour, le Mali a été sauvé grâce à la clairvoyance de Mahmoud Dicko. Une démarche hypocrite qui traduit leur volonté de trahir le symbole, l’Imam Dicko, de cette révolution.

Dans cette foulée, les partenaires du Mali ont rencontré les leaders du mouvement. Ils ont fait des propositions de sortie de crise. Leur position est claire. Tout est discutable sauf la démission du président de la République.

Cela est une victoire, à mon sens, pour le M5. Mais ce qui est regrettable, c’est de voir jusqu’à présent des responsables de ce mouvement s’agripper à cette question de démission du président. Cela dénote le désordre en leur sein. Qu’ils n’épargnent pas cette hypothèse à cause des autres, mais du moment où ils savent la position de la personne morale de leur lutte, l’Imam Dicko, par principe, ils devraient réajuster leur stratégie.

Cette position radicale n’est pas du tout une bonne image pour le M5 qui au regard des observations des partenaires internationaux est assimilable à un putsch contre un Président démocratiquement élu. Qu’est-ce que le Mali seul peut faire pour sortir de cette crise sans l’aide de ces partenaires ? Le M5 doit y réfléchir !

Il est bon de savoir que le M5 est un mouvement homogène. Plusieurs acteurs membres ne sont pas crédibles aux yeux des observateurs avertis. Principalement les politiques. Ils ont été avec IBK et certains sont toujours avec lui. Pour preuve, les arrangements politiques effectués lors des législatives et la mise en place du bureau de l’assemblée nationale. Cela dénote qu’ils ne se battent pas pour le peuple, mais leurs propres intérêts.  Ils changent de toges au gré des circonstances. Regard rétrospectif : le cas de AN TE A BANNA doit servir de leçon.

La radicalité du M5 a plongé le pays dans une paralysie totale. Et pendant ce temps mort, vu leur refus de tout dialogue pour décrisper la situation, le régime est en train de se mettre petit à petit sur pied. Il a adopté deux démarches : le dialogue piloté par des responsables des partis de la majorité présidentielle ; des actions pour soutenir les institutions initiées par la jeunesse de la majorité regroupée au sein de la Convergence des Forces Républicaines (CFR). Cette dernière envisage une mobilisation ce samedi en soutien aux institutions.

Ce qu’il faut retenir, le régime déstabilisé au départ est en train de se reconstituer. Au regard de leur détermination, le M5 a en face de lui maintenant deux opposants (leaders du régime et partenaires internationaux) face à son objectif principal : le départ d’IBK. Et à cause de sa mauvaise stratégie, le régime est en passe de passer de responsable de la situation d’insécurité qui prévaut en une victime.

Alors aux leaders du M5 de revoir vite leur démarche. Sinon, ils risqueront de sortir main vide de cette lutte car ils n’auront pas la démission d’IBK ; il est aussi possible qu’ils ratent la proposition unanimement partagée par les partenaires du Mali, car le pays ne peut pas rester comme ça. A savoir, la dissolution de la cour constitutionnelle ; l’organisation d’élections partielles dans les zones fortement contestées et la mise en place d’un gouvernement de large ouverture.

Boubacar Yalkoué

 

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Ecoutez ! Quand le pays est en danger ,il faut le sauver.Donc tout ce qui peut le sauver doit etre utilise efficacement.Laval a ete execute.Le Marechal Petain a ete dechu du pouvoir.Un Gerneral Putchiste est arrive .Les Anglais et les Americains ont debarque sur les cotes de Normandie.Personne n’a crie que la Democratie avait ete baffouee.Ce que les Occidentaux doivent savoir :L’Unite du Mali est intimement liee a la Securite de l’Occident,particulierement de L’Europe.Si IBK ne veut pas devenir un Roi sans pouvoir pour quelques mois.envahissez le Palais de Koulouba apres avoir negocie avec les forces militaires interieurs et exterieurs et asrretez le President.Commencez les negociations pour un Gouvernement interiomaire et puis ,mettez en place une Constitutioon qui respecte l’equilibre du Pouvoir,la Democratie,les libertes fondamentales dont l’egalite des hommes et des femmes,un democratie Laique et sociale. Une forte priorite donnee a l’Education,(technique et Superieure) et la sante et la pharmacopee scientifique des plantes et des substances naturelles,. Travaillez avec l’amour de notre Mali Millenaire.L’Histoire ne vous oubliera pas!

    • Tu reves toi. Qui t’a dit que l’occident veut la paix et la securite en afrique. Si tel etait le cas, les islamistes se seraient pas au mali.

  2. Eh Allah, où est la crainte de Dieu?. Où est la dignité?.Pauvre Mali. Sans ces deux qualités , on ne peut rien obtenir de bon de l’homme.

  3. Yalkoue a vendu son ame au diable, il a perdu toute objectivite depuis la mise en place de la nouvelle Assemblee Nationale qui st illegitimes et illegale. Comprenez le reste!

  4. L’erreur du M5-RFP, c’est d’avoir accepté en son sein les politiques. L’erreur du M5-RFP, c’est aussi les motivations non encore clarifiées de l’Imam Dicko. Que veut-il devenir/faire après la demission de IBK? je parle de lui, Dicko, en personne; pas de la CMAS. Qu’est ce que Dicko veut faire exactement, apres la demission de IBK?

    Il faut que le M5 rassure les maliens a ce niveau. Si tout est clair à ce niveau, je vous assure que beaucoup de ceux qui hésitent encore vont vous rallier. Mais pour le moment, beaucoup de maliens ont des doutes par rapport à votre intention reelle. Rober Dissa d’Africabe a pose cette question a tous ses invités du M5 mais les reponses sont restées evasives.

      • Malheureusement pour toi que nous t’ecoutons pas et avons choisi de suivre betement Dicko! Merci pour tes conseils!

        • Kinguiranke, comment tu peux raisonner ainsi concernant le futur du Mali. Quel est le programme de Dicko. C’est ce que les maliens veulent savoir.

  5. Je suis étonné que ce journaliste qui faisait de bonnes analyses soit réduit à défendre des causes perdues. L’être humain change au gré des circonstances, des intérêts, voire des positionnements. Dommage

  6. Très bonne analyse M YALKOUE! Je viens de m’exprimer sur un article précédent. Tous les leaders politiques du M5 RFP se battent pour leurs propres intérêts et non pour le Mali!
    Malheureusement les Maliens en majorité ont la mémoire courte! Ce sont ces mêmes leaders politiques du M5 RFP avec ceux de la majorité présidentielle qui ont constitué le Mouvement Démocratique ayant fait partir le régime de GMT en Mars 1991.
    Ce qui a aboutit à la Conférence Nationale ayant donné l’actuelle Constitution.
    La suite on la connait: Ils sont tous devenus multimillionnaires sinon milliardaires (Fonctionnaires milliardaires!).
    Et ce sont ces mêmes leaders politiques qui, parce qu’ils ne sont plus aux affaires, se mobilisent pour faire partir un régime dont ils ont étés les plus grands complices! Le ridicule ne tue pas dit-on!
    En réalité tous ces leaders politiques actuels (Majorité plus Opposition) doivent disparaître et laisser la place à une nouvelle génération qui devra se battre pour le Mali et non pour des intérêts personnels.
    Et à mon avis après plus de 36 ans dans la fonction publique (il y’a déjà 3 ans et demi que je suis à la retraite),et ayant côtoyé et travaillé avec l’ancienne génération, la génération intermédiaire et une bonne partie de la nouvelle génération, le constat est amer: CETTE NOUVELLE GÉNÉRATION N’EST PAS ENCORE NÉE! PAUVRE MALI!

  7. Petit dôgôno YALKOUYE,le MANDE MASSA n’a pas pour adversaire le M5-RFP, mais ces plusieurs millions de maliens qui souffrent à cause de sa mauvaise gestion.
    LES ANIMATEURS DU M5-RFP CANALISENT LA COLÈRE DU PEUPLE AFIN DE PERMETTRE À IBK DE SAUVER LE PAYS.
    La demande de la démission du président permet d’inciter le MANDE MASSA à poser des actes en faveur du pays.
    UN CLAN AUTOUR DU PRÉSIDENT AGIT CONTRE LES INTÉRÊTS SUPÉRIEURS DU MALI.
    C’est ce clan qui résiste, puisqu’il sait qu’il est visé par le M5-RFP, en engageant des mobilisations pour,paraît il,soutenir les institutions.
    Il espère réussir à mobiliser plus de monde afin que le MANDE MASSA sache qu’il peut continuer à faire confiance au clan autour de sa femme.
    Le clan n’est pas seul.
    Il est aidé par l’impérialisme occidental.
    Ce qui montre que la CRISE SÉCURITAIRE n’est pas liée au TERRORISME SLAMIQUE, mais au TERRORISME IMPÉRIALISTE.
    IL N’Y A PAS DE DOUTE QU’ON VEUT DIVISER LE MALI POUR AVOIR LA MAIN SUR SES RESSOURCES INSOUPÇONNÉES AU NORD.
    Faut il rester les BRAS CROISÉS comme semble le suggérer AMINATA DRAMANE TRAORÉ en laissant IBK finir son mandat, quand on sait qu’il va profiter pour se faire succéder par un membre du clan qui sera aussi validé par la communauté internationale comme on l’a fait pour IBK en 2018?
    C’EST LE PEUPLE QUI VEUT RÉCUPÉRER SON POUVOIR CONFISQUÉ PAR UN CLAN MERCANTILE DÉCIDÉ À DÉFENDRE SES INTÉRÊTS, MÊME S’IL FAUT DÉTRUIRE CE PAYS.
    Ce mouvement populaire en cours ne peut-être affaibli que si IBK change d’attitudes de gestion du pays,privilégier les intérêts supérieurs du Mali, sanctionner durement les délinquants.
    CE N’EST PAS UNE MOBILISATION FINANCÉE PAR LES VOLEURS DE LA RÉPUBLIQUE QUI VA AFFAIBLIR LE MOUVEMENT, AU CONTRAIRE LE RENFORCE.
    Le M5-RFP canalise la colère populaire en s’adaptant aux exigences de la grande majorité des maliens victimes de l’insécurité exponentielle,de la crise économique interminable par l’attitude des fossoyeurs autour du président….
    Qu’on discrédite les animateurs du mouvement du 5 juin,c’est libérer la colère populaire comme une vague d’eau qui envahit un village.
    Le M5-RFP EST UNE DIGUE QUI EMPÊCHE LE MALI DE SOMBRER.
    Il empêche le SUD DU PAYS de ressembler au NORD et au CENTRE DU MALI.
    Dans ces endroits du pays, le président IBK a plusieurs interlocuteurs tous armés dont un détient le chef de FIL DE L’OPPOSITION.
    On veut que le SUD soit ainsi en discréditant le M5-RFP?
    Le M5-RFP, ce sont des partis politiques, des associations religieuses et apolitiques, des syndicats, des représentants des victimes de l’insécurité….
    Le M5-RFP n’est pas un parti politique qui participe à la conquête du pouvoir.
    Le M5-RFP aide le président de la république à faire face aux crises multiples.
    Pour atteindre son objectif, il faut que le président sente qu’il peut perdre son pouvoir par la mobilisation populaire.
    IL FAUT MONTRER AU PRÉSIDENT QU’IL EST LÀ POUR SATISFAIRE LA POPULATION EN DEMANDANT SA DÉMISSION POUR INCAPACITÉ À TENIR SES ENGAGEMENTS.
    Notre peuple agît pour qu’on arrête de l’humilier permanemment.
    Il a crû à un homme politique qui a préféré défendre ses intérêts individuels en s’engageant à aider l’impérialisme à réussir au Mali.
    Les élections étant un moyen pacifique de sanctionner ont été manipulées en 2018 empêchant le peuple malien de montrer à la face du monde qu’il ne se reconnaît pas en la gestion d’IBK.
    On nous parle aujourd’hui de respecter la constitution alors que c’est le président impérialiste IBK qui l’a violé régulièrement pour satisfaire ses maîtres(référence à la contribution de SANGHO)
    Il n’y a qu’une seule façon d’empêcher le SUD DU PAYS de ressembler au NORD et au CENTRE du pays, c’est accéder aux revendications du M5-RFP c’est à dire la démission du président IBK.
    Le M5-RFP n’est pas radical,c’est le peuple qui l’est car ses animateurs ne font que relayer son message.
    Le radicalisme du peuple est inspiré de l’attitude du président de la république qui refuse de respecter ses engagements,surtout de son mépris assassin(citer nommément un soldat français tué pendant le combat sans citer un soldat malien,être incapable de permettre d’amener les corps des soldats tués pendant que l’avion militaire est utilisé par son fils à gagner de l’argent….).
    ON FLIRTE AVEC LA BOMBE POPULAIRE EN INCITANT CERTAINS À SE MOBILISER CRÉANT L’ILLUSION QUE LE PEUPLE N’EST PAS DU CÔTÉ DU M5-RFP.
    On n’est pas entrain de discréditer le M5-RFP, mais à favoriser l’émergence des groupuscules radicaux au SUD DU PAYS.
    Si le M5-RFP échoue, certaines des associations qui le composent vont prendre les armes.
    Si IBK reste avec toutes ses prérogatives constitutionnelles, c’est la preuve qu’il n’y a d’autres recours que la violence car c’est imparable qu’Ibk ne respecte que ceux qui lui opposent la violence.
    Les séparatistes donnent l’exemple palpable.
    Mieux mourir avec les armes à la main que de mourir lentement, lâchement par la traîtrise d’un homme politique qui a préféré défendre ses intérêts individuels.
    L’alternative au M5-RFP est le KO qu’on constate au NORD et au VENTRE du Mali.
    Si c’est ça qu’on veut continuons à nous agripper à la constitution afin d’aider un traître à rester au pouvoir.
    Le peuple, GÉNITEUR DE LA CONSTITUTION, veut récupérer son pouvoir entre les mains des impérialistes.
    Va t’il le récupérer par la violence aux prix du sang comme l’a fait l’Algérie ou pacifiquement en acceptant d’accéder à la revendication du M5-RFP?
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Pendant que l’ancien ministre Goita intervenait, la salle était déjà à moitié vide!!!! Il y a eu sabotage. Les trompettistes ne voulaient rien comprendre et continuaient à siffler pour déranger et désaxer les intervenants. les 2 côtés ouest de la salle était plutôt remplis de jeunes d’au plus 15 ans qui ne comprenaient même pas ce qui se disait. Les organisateurs devaient tirer les enseignements puisque ça donne un mauvais avant goût pour la marche du samedi. Si jamais les gens ne sortent pas assez le samedi, IBK va immédiatement dissoudre et l’Assemblée et la Cour Constitutionnelle. Il acceptera sans doute de mettre en place un gouvernement consensuel qui sera piloté pour quelqu’un d’autre que Boubou.

    • Homme averti, merci. Le Mali se portera mieux sans ces soi disant politico religieux.
      Ils sont comptablent de la gestion de ce pays. Qui a impose un porte feuille ministere au gouvernement si ce n;est ce meme dcko qui etait responsable du HCS.
      La demonstration des partisans du pouvoir est necessaire le samedi pour montrer a ces aveugles du M5 que les maliens sont nombreux.

  8. Personnellement, c’est ce qui est sorti de mon analyse, si le M5 veut gagner cette bataille politique, qu’il épargne la tête d’ibk et accepte la dissolution de la cour constitutionnelle et l’organisation de l’élection partielle, sinon le M5 sortirait humilié et bredouille de cette lutte.

    • Homme averti, merci. Le Mali se portera mieux sans ces soi disant politico religieux.
      Ils sont comptablent de la gestion de ce pays. Qui a impose un porte feuille ministere au gouvernement si ce n;est ce meme dcko qui etait responsable du HCS.
      La demonstration des partisans du pouvoir est necessaire le samedi pour montrer a ces aveugles du M5 que les maliens sont nombreux.

      • Vous vous porterez peut être mieux, mais le Mali, certainement pas.
        Ne confondez pas votre confort momentané avec celui du pays qui souffre au plus profond de lui même.
        Regardez un peu autour de vous. Faites un tour à Faladiè, à Nyamana. Regardez ceux qu’on appelle les déplacés du centre (ne risquez surtout pas d’aller à Bankass!!!). J’oublie l’école, les élections, les scandales à répétition.
        Etes-vous encore partisan du pouvoir?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here