Editorial : Déjouer les coups malsains

0

Depuis la prise de la décision prise par les autorités du Mali de proroger la transition afin de procéder aux réformes politiques et institutionnelles, rien ne va plus entre le Mali et l’ancienne puissance colonisatrice qui n’est autre que la France. A leur arrivée au pouvoir à la faveur du coup d’Etat d’août 2020 occasionnant le départ d’Ibrahim Boubacar Kéita, les colonels ont engagé le Mali dans la reconquête de la souveraineté de la nation malienne avant de rendre le pouvoir aux civils.

Pour y arriver, ils ont trouvé comme moyens possibles le départ de Barkhane, la rupture diplomatique avec l’ancienne Gaulle. C’est ainsi que les forces françaises sont rentrées et l’ambassadeur de France a été invité à faire sa valise pour quitter le Mali dans un délai de 72 heures. Après cette rupture historique entre les deux pays, le Mali a traîné la France au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies. Cette plainte est motivée par la volonté du Mali de se faire respecter dans sa souveraineté.

Depuis le moment où ces tiraillements ont commencé, des coups malsains de la volonté colonialiste ne cessent de se préparer. Les accusations de tueries des civils au centre du pays ont été dirigées contre les FAMa. Des chaines françaises ont distillé ces informations sans aucun fondement.

Cumulant échecs sur échecs dans la tentative d’empêcher l’atteinte du noble objectif, la France joue autrement. C’est la raison pour laquelle, elle pourrait tirer profit de la situation difficile entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Ces deux pays qui n’ont jamais eu de problème depuis l’accession aux indépendances dans les années 1960, sont aujourd’hui à couteaux tirés à propos de 49 militaires réduits à 46 avec la libération des 3 femmes du contingent.

Il est temps de lire entre les lignes pour déjouer les coups malsains. L’union des Africains est une porte de sortie du bourbier dans lequel la France a installé ses anciennes colonies depuis belle lurette. Il faudra donc trouver un terrain d’entente avec les autorités ivoiriennes pour sortir de ce marasme qui n’a que trop duré. Songer à faire perdre des illusions rétrogrades aux individus prêts à vendre leurs âmes au diable pour assouvir leurs désirs insatiables et malpropres.

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here