Entre nous : Majorité/opposition : Un flou autour des concertations !

100

Le 2 dĂ©cembre dernier, la majoritĂ© prĂ©sidentielle a pris l’initiative de rencontrer au Centre International des ConfĂ©rences de Bamako l’opposition politique. “Le pays traverse aujourd’hui une crise et j’ai souhaitĂ© que vous, opposition et nous majoritĂ©, nous puissions organiser des concertations sous le signe de : Sauvons le Mali d’abord”, a dĂ©clarĂ© Dr Boulkassoum HaĂŻdara, PrĂ©sident de la Coordination de la MajoritĂ© PrĂ©sidentielle (CPM) au cours de cette rencontre qui n’a durĂ© que quelques heures. Le chef de la dĂ©lĂ©gation de l’opposition politique, TiĂ©bilĂ© DramĂ©, a obtenu que la gouvernance Ă©conomique du pays soit ajoutĂ©e aux deux points choisis par la majoritĂ© prĂ©sidentielle Ă  savoir  la sĂ©curitĂ© et la mise en Ɠuvre de l’accord pour la paix et la rĂ©conciliation. AprĂšs quelques minutes d’échanges, les deux dĂ©lĂ©gations ont promis de se revoir ce 12 dĂ©cembre 2015 pour des Ă©changes autour de ces trois points.

Ces concertations entre la majoritĂ© et l’opposition sont entourĂ©es d’un flou artistique. Quel est l’agenda ? Quelle est la mĂ©thodologie adoptĂ©e par les diffĂ©rentes parties ? A quoi  aboutiront ces discussions ? Faut-il s’attendre Ă  une Ă©ventuelle entrĂ©e de l’opposition dans l’équipe gouvernementale Ă  la fin des concertations ?

On ne connaĂźt ni l’agenda encore moins la mĂ©thodologie adoptĂ©e et surtout la finalitĂ© de ces discussions. En pareille circonstance, il y a un risque rĂ©el que les dĂ©bats annoncĂ©s se transforment en jougs verbaux entre les responsables de la majoritĂ© et ceux de l’opposition. Les critiques de certains opposants qui ne s’embarrassent pas de porter des gangs pour dĂ©noncer la gouvernance actuelle du pays seront jugĂ©es trĂšs acerbes par les tenants du pouvoir. DĂ©jĂ , les divergences apparues avec la volontĂ© affichĂ©e par les tĂ©nors de l’opposition d’amener les responsables de la majoritĂ© Ă  condamner les propos polĂ©mistes du PrĂ©sident du Haut conseil Islamique du Mali, l’iman Mahmoud Dicko, sur l’attaque terroriste contre l’hĂŽtel Radisson Blu, sont suffisamment rĂ©vĂ©latrices du clivage entre les deux camps. Face Ă  une majoritĂ© prĂ©sidentielle en panne et minĂ©e par des distilles entre ses leaders, l’opposition politique s’efforce, en dĂ©pit de ses problĂšmes internes, Ă  apparaitre unie.

Les points de vue sont difficilement conciliables. La crispation du climat politique est due plutĂŽt Ă  des questions de personnes qu’à de rĂ©elles convictions politiques de part et d’autre.

L’initiative de ces concertations est un peu boiteuse en ce sens qu’au-delĂ  de la majoritĂ© et de l’opposition, il y a un autre courant politique qui s’appelle le Centre. ComposĂ© de plusieurs micro partis, le Centre malien ne se rĂ©clame ni de l’opposition, ni de la majoritĂ© et se veut vraiment indĂ©pendant. Il existe aussi des formations politiques Ă  l’image de celle de l’ancien Premier Ministre, Zoumana Sacko, qui ne sont ni de la majoritĂ©, ni de l’opposition, ni du centre. Et pourtant, elles ne se privent pas de leur droit de se prononcer sur l’état de la nation.

Des concertations censĂ©es sauver le Mali devraient forcĂ©ment impliquer tous les courants politiques sans aucune distinction. Les concertations ont le mĂ©rite d’instaurer un dĂ©bat contradictoire sur le fond et la forme et non des escalades verbales, voire des dĂ©bats de caniveaux.

Chiaka Doumbia

PARTAGER

100 COMMENTAIRES

  1. Je pense que la majorité présidentielle a toujours démontré son engagement à apaiser le climat politique de notre pays. Ce cadre de rencontre prouve encore une fois de plus cette envie. Je salue cette initiative de leur part afin de renforcer le tissu social et économique du pays.

  2. Je pense que la majoritĂ© prĂ©sidentielle a toujours dĂ©montrĂ© son engagement Ă  apaiser le climat politique de notre pays. Ce cadre de rencontre prouve encore une fois de plus cette envie. Je salue cette initiative de leur part afin de renforcer le tissu social et Ă©conomique du pays. De ce fait, j’estime que c’est le MALI qui gagne. 😀 😀 😀 😀

  3. Je pense que la main tendue de la majoritĂ© Ă  l’opposition dĂ©note de l’esprit d’ouverture au dialogue de celle-ci politique. En effet, ce cadre permet de taire nos diffĂ©rends au nom de la cohĂ©sion sociale et de la consolidation de la paix dans notre beau pays. Tant mieux pour le MALI. 😀 😀 😀
    VIVE LE MALI UNI !!
    VIVE LA PAIX !!

  4. Pour ma part, je pense que cette initiative de la majoritĂ© prĂ©sidentielle en faveur de la cohĂ©sion sociale et de la consolidation de la paix dans notre cher pays est un geste de grand cƓur. Ainsi, la majoritĂ© prĂ©sidentielle nous dĂ©montre par lĂ  qu’elle est un grand parti politique qui a et continue de prĂŽner l’union de ces fils afin d’amorcer le dĂ©veloppement de notre chĂšre patrie. J’encourage tous mes concitoyens Ă  emboĂźter les pas de nos leaders politique. Car, il y va de l’intĂ©rĂȘt de la nation. 😀 😀 😀

  5. Je loue le patriotisme et le courage de la majoritĂ© prĂ©sidentielle qui ont permis d’avoir ce cadre d’échange avec l’opposition politique. Cette initiative se veut une rencontre d’échanger et de proposition aux problĂ©matiques qui minent notre sociĂ©tĂ©. Elle est Ă  saluer car le Mali plus que besoin de tous ces fils pour son dĂ©veloppement Ă©conomique et social. Aucune personne ne viendra le faire Ă  notre place.
    VIVE LA PAIX! 😀 😀 😀 😀

  6. J’ai Ă©tĂ© surpris et en mĂȘme temps heureux de voir la majoritĂ© prĂ©sidentielle et l’opposition se rassembler pour discuter du bien commun Ă  tous le Mali. AssurĂ©ment, ce cadre se trouvait ĂȘtre un cadre d’échange et de concertation afin de proposer des solutions pour une sortie de crise rĂ©ussie.
    Franchement, moi je suis satisfait de cette rencontre. Cela permettra de renforcer la cohĂ©sion sociale et la paix, car sans la paix pas de dĂ©veloppement Ă©conomique et social. J’aimerais que la population s’en inspire.

  7. TrĂšs sincĂšrement, je suis trĂšs Ă©mu Ă  l’idĂ©e de voir la majoritĂ© et l’opposition se rĂ©unir pour discuter ensemble des problĂšmes de la nation. Je pense Ă  mon humble avis qu’en Ă©tant uni dans nos divergences idĂ©ologiques et solidaire que nous pouvons faire de notre pays, un pays Ă©mergent, prospĂšre et paisible. Cela ne saurait se rĂ©aliser si nous sommes mĂ©fiants les uns envers les autres.
    VIVE LE MALI !!
    VIVE LA DEMOCRATIE !!
    VIVE LA PAIX !!

  8. Je pense que cette initiative de la majoritĂ© prĂ©sidentielle en vue de trouver des voies et moyens visant Ă  sauver notre patrie est la bienvenue. En effet, au nom de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral de la nation et de la consolidation de la paix si chĂšre pour le peuple, il Ă©tait temps que majoritĂ© et opposition se rĂ©unissent en taisant leurs diffĂ©rends pour dĂ©gager des solutions pour sauver notre patrie. Pour cela en tant que Malien j’en suis fier.
    VIVE UN MALI UN ET INDIVISIBLE! 😀 😀 😀

  9. Je suis trĂšs heureux que la majoritĂ© prĂ©sidentielle et l’opposition se retrouvent dans un cadre d’échange pour parler du dĂ©veloppement Ă©conomique et social de notre pays. En effet, cela augure des lendemains meilleurs pour notre pays.
    VIVE LE MALI! ❗ ❗

  10. Homme politique maliens, renonçons Ă  nos revendications personnel qui souvent sont Ă  la base de certaines polĂ©miques qui empĂȘche au pays de connaitre des avancements.

    Il faut que nous comprenions que le prĂ©sident Ă©lu agis dans l’intention de servir le pays, apportons lui nos soutiens et nos encouragements pour le bonheur de faire le pays ensemble.

    Dans une interview accordĂ©e Ă  l’Ortm et Africable TĂ©lĂ©vision, Ă  l’occasion du deuxiĂšme anniversaire de son accession au pouvoir le vendredi 4 septembre dernier, le prĂ©sident de la RĂ©publique Ibrahim Boubacar KĂ©ĂŻta a tendu une main fraternelle Ă  l’opposition en l’invitant Ă  venir l’”accompagner dans la mission nationale ” pour faire face aux ” dĂ©fis colossaux, sĂ©curitaires, qui nĂ©cessitent que nous soyons tous lĂ , la main Ă  la pĂąte ” et “faire du Mali, un pays enviĂ© “. Si ces propos d’IBK devaient se traduire dans les faits, ne faudrait-t-il pas alors s’attendre Ă  l’entrĂ©e dans la prochaine Ă©quipe gouvernementale des deux tĂ©nors de l’opposition rĂ©publicaine, Ă  savoir son chef de file SoumaĂŻla CissĂ© et le prĂ©sident du PARENA, TiĂ©bilĂ© DramĂ©.
    C’est dans l’union que nous pouvons ĂȘtre un Etat fort.
    Vive le Mali

  11. Hunnnn, l’opposition doit certainement avoir quelque chose derriĂšre la pensĂ©e, mais il faut qu’ils comprennent que cette union est non lucrative et que cela doit ĂȘtre dans le cadre des bons fonctionnements de la nation.
    Sinon sans l’accompagnement au gouvernement l’opposition et la majoritĂ© doivent cesser d’exister.

  12. rien ne vaut une union derriĂšre une seule et unique cause, surtout une cause qui nous interpellent tous. Le Mali est la nation de nos ancĂȘtres donc Ă  nous et c’est Ă  nous de le faire ensemble


  13. Les hommes politiques ont une place importante dans la gestion de ce pays et c’est bien qu’ils prennent conscience de la rĂ©alitĂ© du pays


  14. Nous pouvons tous participer dans le dĂ©veloppement de la patrie en notre maniĂšre, et la plus merveilleuse maniĂšre est de le faire sans attendre quelque chose de quelqu’un.
    Les hommes politiques sont souvent diriger par certains envie qui sont plus personnel que national. Il faut que nous disions non à ses formes de pensées.

    Le Mali notre raison de vivre.

  15. Quel qu’en soit nos orgueils nous devons un jour le dĂ©poser de cĂŽtĂ© pour penser Ă  l’union nationale afin de rebĂątir dignement cette nation qui nous interpelle tous. La majoritĂ© prĂ©sidentielle et l’opposition prenne enfin conscience sur la situation du pays.
    Vive l’UNION POUR UNE NOBLE CAUSE,
    LE MALIBA.

  16. En tant que jeune, il faut toujours savoir suivre le bon cĂŽtĂ© des choses. Cette visite d’Amadou Koita, prouve que tous les classes politiques maliennes doivent enfin se donner la main et travailler dans le canal.

    Tout le monde sais que certaine de la majorité présidentielle ne sont que des hypocrites, ils ne sont là que pour se faire des chaises en or. Mais ses personnes oublient que le président IBK est là pour tous les maliens.
    😀 😀 😀
    Des raisons sont tend autre que lors de sa victoire au prĂ©sidentielle de 2013, IBK lĂ  dit devant dieu et les maliens. IBK a dit qu’il a Ă©tĂ© Ă©lu par les maliens et pas par un parti politique. Alors il est important de comprendre qu’IBK sais reconnaĂźtre ce que veut les maliens. IBK est le prĂ©sident de tous les maliens, de la majoritĂ© ainsi que de l’opposition arrĂȘtons de voir le mal lĂ  oĂč il y’en a pas. Il faut dĂ©fendre IBK pour le bien de cette nation…

  17. 4 septembre 2013, 4 septembre 2015, cela fait deux ans qu’IBK dirige le Mali. C’est le 4 septembre 2013 que SEM Ibrahim Boubacar KĂ©ita a prĂȘtĂ© serment devant la Cour SuprĂȘme. Un moment de trĂšs forte Ă©motion et de communion. Jamais l’Etat malien n’a Ă©tĂ© face Ă  un pĂ©ril aussi imminent. Les Maliens font face au plus grand dĂ©fi de leur histoire : vaincre l’ennemi qui menace de dĂ©truire leur identitĂ©. Quand il y a eu le « 11 septembre », toute l’AmĂ©rique s’est mise debout comme un seul homme. Quand la France a Ă©tĂ© frappĂ©e par les terroristes (affaire Charlie Hebdo), tous les Français se sont unis. Quand la Tunisie a Ă©tĂ© frappĂ©e dans son cƓur, tous les Tunisiens ont parlĂ© d’une seule voie
 Quand un pays est menacĂ© dans son intĂ©gritĂ©, sa libertĂ©, sa culture, les filles/filles de la nation se doivent de se donner la main.
    Le Mali est frappĂ©e par le terrorisme, le nĂ©ocolonianisme, l’intĂ©grisme religieux, la guerre gĂ©opolitique des grandes puissances
, les Maliens se doivent de s’unir pour y faire face. S’unir pour rester fort ou se diviser pour pĂ©rir.
    La menace qui plane au-dessus du Mali, n’épargnera personne. Elle ne fera l’affaire d’aucun Malien. Qu’on ne s’y trompe ! Cette menace qui s’appelle « terrorisme religieux » « nĂ©ocolonianisme » va dĂ©truire notre identitĂ© et transformer nos vies en enfer.
    Pour sauver le Mali, les Maliens doivent mettre de cĂŽtĂ© leurs diffĂ©rences politiques, religieuses, ethniques. Le Mali n’a qu’un seul drapeau, une seule armĂ©e, un seul territoire. DĂ©fendons le Mali. Soutenons le prĂ©sident de la RĂ©publique et son gouvernement contre les « ennemis » du Mali.

  18. En ce qui concerne l’accord de paix et de rĂ©conciliation, je dirais qu’il n’y a jamais un accord Ă  100% parfait, mais l’accord qui a Ă©tĂ© signĂ© le 20 juin dernier constitue une bonne base pour arriver Ă  une paix durable.
    Nos leaders politiques doivent arrĂȘter d’apporter seulement des critiques et se donner les mains pour un avenir radieux.
    Le prĂ©sident IBK est lĂ  pour tous les maliens, quel qu’en soit leurs statuts (une majoritĂ© ou l’opposition).
    Il est temps que les maliens se donnent la main et ĂȘtre un pour sortir du Mali dans cette crise qui secoue tend.
    TOUS DERRIÈRE IBK SANS CRITIQUES NI MUR MUR…

  19. En rĂ©alitĂ©, l’accord de paix a besoin juste d’ĂȘtre appliquĂ©. Cet accord a Ă©tĂ© le fruit des annĂ©es de travail. Jusqu’Ă  prĂ©sent rien n’est perdu pour le moment, nous pouvons faire de la paix une rĂ©alitĂ© des maliens et cella n’est possible que lorsque les Maliens renonceront Ă  tous les rancunes pour se confier Ă  la paix. Il faut que les maliens pensent Ă  la rĂ©publique. Comprenne que la seule personne Ă  comprendre et Ă  soutenir est notre prĂ©sident que nous avons tous choisie pour la bonne cause. IBK est lĂ  pour apporter le drapeau du Mali haut, plus haut avec la participation de tout un chacun.
    Cette paix n’est pas un mot, Elle est un comportement qui doit ĂȘtre le nĂŽtre de tous les jours et de tout le temps.
    Vive le Mali Vive les maliens et vive le Président des maliens Ibrahim Boubacar Keïta.

  20. En ce qui concerne l’accord de paix et de rĂ©conciliation, je dirais qu’il n’y a jamais un accord Ă  100% parfait, mais l’accord qui a Ă©tĂ© signĂ© le 20 juin dernier constitue une bonne base pour arriver Ă  une paix durable.
    Nos leaders politiques doivent arrĂȘter d’apporter seulement des critiques et se donner les mains pour un avenir radieux.
    Le prĂ©sident IBK est lĂ  pour tous les maliens, quel qu’en soit leurs statuts (une majoritĂ© ou l’opposition).
    Il est temps que les maliens se donnent la main et ĂȘtre un pour sortir du Mali dans cette crise qui secoue tend.
    TOUS DERRIÈRE IBK SANS CRITIQUES NI MUR MUR…

  21. En effet, au nom de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral de la nation et de la consolidation de la paix si chĂšre pour le peuple, il Ă©tait temps que majoritĂ© et opposition se rĂ©unissent en taisant leurs diffĂ©rends pour dĂ©gager des solutions pour sauver notre patrie.
    Le peuple ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits

  22. Si l’opposition tend au changement , ils doivent apporter des idĂ©es innovatrices et rĂ©conciliatrice au lieu de critiquer et de rejeter la politique d’IBK. Le pays est en train d’écrire l’une des pages les plus importantes de son histoire politique. Tous les acteurs politiques doivent se donner la main .

  23. Vive un Mali uni et fort
    Vive un Mali Ă©mergent
    Vive la L’union des parties pour un objectif de paix et de sĂ©curitĂ©
    VIVE LE RPM

  24. Le Mali a besoin de chacun de nous tous, ne laissons pas notre pays s’engouffrĂ© dans le sombre pendant que nous pouvons nus unir pour le sauver. Bon vent Ă  ce nouveau comitĂ© de coalition majoritĂ©-opposition
    J’approuve cette initiative de la majoritĂ© prĂ©sidentielle, espĂ©rons que nos opposants prennent consciences cette fois ci et laisse de cotĂ©s leurs rancunes pour participer Ă  la convalescence du Mali.Ce pays fait appel au devoir patriotique de tous ses fils. Unissons nos forces pour porter haut le Mali. La majoritĂ© a fait preuve de maturitĂ© et patriotique, seul le Mali compte.

  25. Merci à la majorité pour cette belle initiative.
    Mais faisons attention Ă  notre opposition car je suis sĂ»r qu’elle cherchera par tous les moyens Ă  saboter ce noble action.
    Que Dieu protùge notre Mali. 😛 😛 😛

  26. Nos opposants son tellement malhonnĂȘtes qu’ils cherchent toujours Ă  rejeter leur faute sur les autres.
    Moi je pense que ce sont plutĂŽt eux qui prĂ©parent une fuite des dĂ©bats et veulent prĂ©parer nos esprits Ă  croire en tout qu’ils nous diront concernant la majoritĂ©.
    Mais nous les maliens savons à quels genres d’opposants nous avons affaire.Leur magouille ne passera pas du tout.

  27. La majoritĂ© vient de montrer son esprit d’ouverture au dialogue et Ă  la dĂ©mocratie.
    Si l’opposition malienne participe Ă  ces rencontres avec objectivitĂ© et bonne foi,c’est notre Mali qui en sortira gagnant.
    Vive le Mali dans l’union.

  28. J’espĂšre que l’opposition malienne va profiter de cette occasion pour montrer qu’elle peut ĂȘtre digne de confiance.
    C’est en fait une occasion que la majoritĂ© donne Ă  nos opposants de prouver qu’au delĂ  des dĂ©nonciations stĂ©riles,ils peuvent faire des propositions concrĂštes pour le dĂ©veloppement de notre pays.

  29. Moi je pense que ce n’est qu’une question de temps.
    Ces malhonnĂȘtes d’opposants Ă©taleront leur mauvaise foi et ruiner tout espoir que certains maliens encore optimistes Ă  leur endroit pourraient avoir.
    Comme le dit le proverbe:le vieux chien ne changera jamais sa maniùre de s’asseoir.

  30. La majoritĂ© ne peut en aucun cas reculer face Ă  un dĂ©bat qu’elle mĂȘme a initiĂ©.
    Si quelqu’un va fuir ces dĂ©bats,ce sont ces opposants malhonnĂȘtes qui ne veulent pas le bien des maliens.
    Ils font seulement semblant d’apprĂ©cier cette initiative pourtant ils ont en rĂ©alitĂ© contre.

  31. Cher journalistes vĂ©reux,pourquoi ĂȘtes vous fanatiques du mensonge et de la polĂ©mique sur tous les sujets?
    Je vous apprend que cette rencontre a été initiée par la majorité présidentielle.
    Nous les maliens sommes sĂ»rs qu’elle va la mener jusquӈ son termes;Ă  moins que vos patrons d’opposants incapables ne fuient le dĂ©bat.

  32. Cher journaliste,je vous prends au mots pour dire que tous les tĂ©nors de l’opposition malhonnĂȘtes dont vous parlez sont en ce moment en train de courir derriĂšre le prĂ©sident IBK dans sa visite dans la rĂ©gion de SĂ©gou.
    Nous savons tous que ces cupides de derniÚre classe ne courent que pour se faire remarquer par le président.

  33. « L’initiative de ces concertations est un peu boiteuse en ce sens qu’au-delĂ  de la majoritĂ© et de l’opposition, il y a un autre courant politique qui s’appelle le Centre. ComposĂ© de plusieurs micro partis, le Centre malien ne se rĂ©clame ni de l’opposition, ni de la majoritĂ© et se veut vraiment indĂ©pendant. »
    Il n’y a pas de partis politiques indĂ©pendants ; ils doivent bien partager des idĂ©ologies avec des partis existants dĂ©jĂ  donc pour participer activement Ă  ces discutions ils doivent choisir leur camp ou rester dans l’ombre.

  34. La visite du président de la République raffermi le développement de la région de Ségou. Avec un programme bien chargé, le président de la République entame donné au Mali une image éclatante.

  35. La seule chose dont les maliens ont besoin aujourd’hui c’est la rĂ©conciliation au sein de la scĂšne politique bien avant les autres rĂ©gions du pays. A travers ce geste les barons des classes politiques maliennes ont prouvĂ© leurs amours pour le Maliba.

  36. Quand je pense que le Mali traverse une situation pĂ©nible, je me demande pourquoi pas une union nationale. Je me dis quand est ce qu’on va voir ce pays sortir dans les fosses. 😯 😯 😯 😯
    MajoritĂ©-Opposition main dans la main pour un Mali un et indivisible. 😀 😀 😀 😆 😆 😆 😳 😳 😳 😳

  37. De toute évidence, nul ne saurai récompenser celui qui prÎne la paix et la réconciliation sauf le bon Dieu. A travers ma petite voix, je salue les initiateurs de cette rencontre. Seule la paix saura reconstruire ce pays.

  38. « Ces concertations entre la majoritĂ© et l’opposition sont entourĂ©es d’un flou artistique. Quel est l’agenda ? Quelle est la mĂ©thodologie adoptĂ©e par les diffĂ©rentes parties ? A quoi aboutiront ces discussions ? Faut-il s’attendre Ă  une Ă©ventuelle entrĂ©e de l’opposition dans l’équipe gouvernementale Ă  la fin des concertations ? »
    Il y a un proverbe de chez nous qui dit qu’on ne monte pas sur une clĂŽture pour regarder une danse qui doit se terminer sous nos pieds. Juste pour dire que c’est maintenant que les bases de ce cadre de discussion sont en train d’ĂȘtre posĂ©es donc on ne doit pas mettre la charrue avant les boeufs car quelques soit ce qui se passera c’est pour l’intĂ©rĂȘt du peuple que les discussions ont lieu donc nous saurons de quoi ces discussions accoucheront.

  39. Je salue les initiateurs de cette rencontre pour leur sens élevé du patriotisme.
    Le pays est dans une situation assez difficile et ensemble nous pourrons faire quelques chose.
    Vivement que cette initiative accouche d’actions en faveur de la paix et de la consolidation du tissu social.

  40. C’est une trĂšs belle action en faveur de renforcement de la cohĂ©sion sociale et de l’unitĂ© nationale.
    Mais, sans vouloir ĂȘtre pessimiste, je voudrais que cette main tendue de la majoritĂ© prĂ©sidentielle acceptĂ©e par l’opposition ne doit pas ĂȘtre une acceptation de façade.
    Il faut que cette volontĂ© puisse se traduire par des actes sur le terrain. ➡ ➡ ➡
    C’est en Ă©tant unis que nous serons fort; c’est en Ă©tant fort que nous relĂšverons certains dĂ©fis du moment et ceux Ă  venir.

  41. Merci Ă  la majoritĂ© prĂ©sidentielle pour cette initiative et merci aussi Ă  l’opposition de l’avoir acceptĂ©e.
    Que ce cadre de dialogue qui vient d’ĂȘtre Ă©tablit soit Ă  la base de discussions fructueuses qui permettront au pays de vaincre l’adversitĂ© et de se lancer dans la voie du dĂ©veloppement car en fin de compte les querelles inutiles ne font que nous mettre en retard.

  42. Ne dit-on pas que l’union fait la force. Si la majoritĂ© et l’opposition ont dĂ©cidĂ© de se donner la main pour que le pays avance. Nous on ne peut que les en fĂ©liciter et espĂ©rer que cette union portera ses fruits pour le bien du peuple.

  43. Moi je voudrais dire que c‘est une belle entreprise mais au-delĂ  des politiques ; il faut que les acteurs de la vie civile soit associĂ©s Ă  cette dĂ©marche pour qu’elle puisse avoir plus d’effet.

  44. MĂȘme si nos gouvernants ont l’obstination farouche d’ĂȘtre doux, tant que l’opposition malienne ne cesse pas de contourner le peuple contre le gouvernement. Je peux vous assurer que ce pays n’ira nulle part. Raison pour laquelle cette assise entre opposition et majoritĂ© est Ă  saluer.

  45. Nos autoritĂ©s ont dĂ©cidĂ© de taire les diffĂ©rents et de « sauver le Mali d’abord » ; c’est une bonne chose et j’incite donc tous mes concitoyens Ă  leur emboiter le pas pour que ce projet qui vraiment faire avancer le pays car c’est le plus important pour tout citoyen quelques soit son bord politique.

  46. Moi je m’adresserais en particulier Ă  l’opposition car c’est une tribune que la majoritĂ© prĂ©sidentielle a ouverte pour que tout le monde puisse exprimer ses prĂ©occupations en toute sincĂ©ritĂ©. Qu’il en profite donc vous faire des propositions concrĂštes et rĂ©alistes pour que rĂ©ellement si celles-ci sont fondĂ©es que des solutions y soient trouvĂ©es plutĂŽt que de passer par la presse pour faire de la calomnie.

  47. Il faut que ce cadre de discussion soit basĂ© sur la franchise des uns et des autres afin de pouvoir atteindre des objectifs. Le pays a des difficultĂ©s ; c’est lĂ  l’occasion pour que tout le monde puisse apporter sa contribution Ă  l’édification de cette nation. Merci Ă  la majoritĂ© prĂ©sidentielle d’avoir entrepris ce projet.

  48. Le problĂšme avec les opposants maliens c’est qu’ils ne sont pas honnĂȘte pourtant la majoritĂ© veut se cadre de discussion sincĂšre et franc.
    Si la majoritĂ© prĂ©sidentielle a tendu la main Ă  l’opposition; elle n’était pas obligĂ© de l’accepter.
    La majoritĂ© ne peut pas entreprendre une dĂ©marche et en mĂȘme temps fuir le dĂ©bat.
    La majoritĂ© est parti sur des principes, si l’opposition ne peut pas les accepter et veut imposer des rĂšgles tant pis pour elle. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    Car la majoritĂ© n’est pas obligĂ© de les associer Ă  la gestion des affaires de l’état.

  49. Selon moi pour aider le peuple Ă  rĂ©soudre un problĂšme, on doit s’incliner vers l’union sacrĂ©e de la nation. C’est ainsi que nous pouvons compter sur le reste, c’est ainsi que le Mali peut devenir un pays de nos rĂȘves.

  50. Le Mali est un pays dĂ©mocratique et laĂŻc, tout compte fait cette dĂ©mocratie ne doit pas semer une guerre entre l’opposition et la majoritĂ©. D’ailleurs, elles se battent tous pour la mĂȘme cause, donc il va de soi qu’elles se donnent les mains.

  51. Personnellement, je ne trouve guĂšre cette rencontre flou, au contraire j’apprĂ©cie cette initiative. C’est en unissant que ces classes politiques pourront sauver le Mali et non en se critiquant chaque jour.

  52. En tant que citoyen lambda, je suis ravi de cette rencontre organisĂ© par la mouvance prĂ©sidentielle. A travers ce geste remarquable, elle a su mettre l’avenir du Mali au-dessus de tout. 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  53. Si c’est vrai que toutes les classes politiques se battent pour la mĂȘme cause, c’est-Ă -dire pour le peuple malien. Alors, pourquoi ne pas s’unir et donner une image acceptable Ă  notre pays.

  54. Cela est un signe de respect et de sagesse, quand le prĂ©sident se dĂ©place pour aller saluer le notable de Noino. Le prĂ©sident IBK est entrain d’effectuer une visite qui tenu toute ce ses promesses.

  55. Certains dĂ©putĂ©s de la majoritĂ© prĂ©sidentielle sont Ă  l’origine de toutes diffamations politiques. Dans les dĂ©bats politiques, on se sent que l’opposition. La majoritĂ© Ă  tendance Ă  cĂ©der la scĂšne politique Ă  l’opposition. Cela est une catastrophe pour le rĂ©gime d’Ibrahim Boubacar KeĂŻta

  56. Les militants des partis de la majoritĂ© prĂ©sidentielle ont tendance Ă  primer l’intĂ©rĂȘt personnel sur l’intĂ©rĂȘt public. Ils ne rĂ©agissent que si seulement leur intĂ©rĂȘt en rĂ©sulte. Cela doit cesser maintenant

  57. L’entourage du prĂ©sident du chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar KeĂŻta, comme il le martĂšle, est rempli de fossoyeurs. Jamais aucun prĂ©sident de ce pays n’avait hĂ©ritĂ© d’une majoritĂ© faible et opportuniste que celle d’aujourd’hui, l’heure d’IBK. Certains ont rejoint cette classe politique par aviditĂ© et par cupiditĂ©. Ils pensaient qu’étant Ă  cĂŽtĂ© d’IBK, tout leur allait ĂȘtre permis

  58. ArrĂȘtons de nous entre discuter sur des sujets inutiles. L’essentiel est que nous avons Ă©tĂ© frappĂ©s et nous devons former un bloc, c’est-Ă -dire l’union nationale derriĂšre nos autoritĂ©s pour sauver notre pays et Ă©viter une telle situation encore. Quelle bonne initiative pour l’avenir du Mali, c’est ce qui nous manquait depuis des annĂ©es raison pour laquelle nous sommes dans toutes ces difficultĂ©s. Vive le Mali uni !!!!

  59. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui dĂ©sinforment le peuple et empoissonnent le systĂšme du rĂ©gime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien n’à dire aller vous faire Ă  ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crĂ©dibilitĂ©s, considĂ©rations, dignitĂ©s et honneurs vis-Ă -vis de la population malienne.

  60. Seule l’union nationale peut nous aider Ă  sortir de ce trou. Il est temps que nous comprenions le vrai sens de la dĂ©mocratie. SoumaĂŻla CissĂ© vient nous a montrĂ© l’exemple, un acte dĂ©mocratique et patriotique en allant visiter le lieu de l’attentat et les blessĂ©s, il a montrĂ© que c’est le Mali avant tout. Monsieur le chef de file de l’opposition vous mĂ©ritez vraiment votre poste, vous connaissez comment doit agir un opposant et quel est le rĂŽle d’un opposant malgrĂ© les confusions avec le gouvernement. Vous avez posĂ© un grand acte patriotique. C’est Ă  nous de faire le Mali, le plus beau et le merveilleux au monde. Vive le Mali uni, que Dieu bĂ©nisse le Mali et tous les maliens !!!

  61. Si nos opposants avaient compris que l’intĂ©rĂȘt du pays est supĂ©rieur Ă  l’intĂ©rĂȘt personnel, la gestion de notre pays ne serait pas difficile jusqu’à ce niveau. Nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes tous des frĂšres, des maliens si on ne se donne pas les mains qui va venir nous aider Ă  bĂątir ce pays. Mettons le Mali avant tout et au-dessus de tout. Le Mali d’abord!!!

  62. Comme vous l’avez dit dans ton article IBK ne se base jamais sur la majoritĂ© prĂ©sidentielle pour faire sa mission. Parce que depuis longtemps il se sent seul dans la gestion de son pouvoir

  63. L’heure n’est pas aux acharnements politiques, ni aux critiques stĂ©riles, tous les maliens doivent former un bloc pour montrer au monde entier le degrĂ© et le modĂšle de la dĂ©mocratie malienne comme les français l’ont fait tout rĂ©cemment. Aux hommes politiques maliens, vous ĂȘtes vraiment priĂ©s de ne plus transformer les dĂ©rives du pays aux mots de critiques. Vive l’union pour un Mali meilleur et paisible !!!

  64. Ces journalistes manquent d’informations ou du moins refusent d’apprĂ©cier le travail du prĂ©sident. Il y a d’énormes choses qui ont Ă©tĂ© faites pour ce pays en matiĂšre d’économie, politique, d’infrastructures. Le pays est en chantier effectivement comme il l’avait promis

  65. Les français nous ont montrĂ© des preuves tout rĂ©cemment lors de l’attentat du vendredi 13 novembre, toutes les couches politiques en France se sont mobiliser avec une forte motivation pour aider le gouvernement Ă  sauver la France. Pourquoi nous ne faisons pas la mĂȘme chose ?

  66. Nous sommes des frĂšres et non des ennemis. Le Mali c’est notre patrimoine commun, chacun doit apporter son soutien pour bien l’entretenir. Nous devons mettre Ă  cĂŽtĂ© nos divergences politiques et mettre le Mali avant tout et au-dessus de tout. Vive le Mali uni !!!!

  67. Il n’y a pas d’opposants au Mali seulement des assoiffĂ©s qui agissent Ă  leur intĂ©rĂȘt personnel non au nom du personnel. Le cas TIEBILE est fini avec IBK, il pense au dĂ©veloppement du pays plutĂŽt qu’à un homme qui n’en vaut pas la peine

  68. Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autoritĂ©s lĂ©galement Ă©tablies ; d’Ɠuvrer Ă  l’instauration d’une culture dĂ©mocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souverainetĂ© nationale, de l’intĂ©gritĂ© du territoire, de la forme rĂ©publicaine de l’État, de l’unitĂ© nationale et de la laĂŻcitĂ© de l’État. Ensemble pour bĂątir notre pays, vive les fils du maliba !!!

  69. C’est une opposition immature, irresponsable et sans visage donc de quoi peut-on attendre d’une telle opposition.
    Il faut avoir l’amour pour son pays sinon vouloir saboter une visite d’état

  70. C’est cette mĂȘme opposition qui injurie le prĂ©sident Ă  toutes les occasions
    IBK est pragmatique, il fait du tic au tac et passe à autre chose car les chantiers sont vastes alors de quoi à s’emmerder avec des petits messieurs

  71. Une opposition qui cherche coĂ»te que coĂ»te Ă  mettre des bĂątons dans les roues du pouvoir. Ils voient le mal partout et n’ont jamais tentĂ© d’apporter de bonnes initiatives, des propositions de gestions adĂ©quates. Quoi pensez d’elle rĂ©elle ?

  72. Nous sommes des frĂšres et non des ennemis. Le Mali c’est notre patrimoine commun, chacun doit apporter son soutien pour bien l’entretenir. Nous devons mettre Ă  cĂŽtĂ© nos divergences politiques et mettre le Mali avant tout et au-dessus de tout. Vive le Mali uni !!!!

  73. Les français nous ont montrĂ© des preuves tout rĂ©cemment lors de l’attentat du vendredi 13 novembre, toutes les couches politiques en France se sont mobiliser avec une forte motivation pour aider le gouvernement Ă  sauver la France. Pourquoi nous ne faisons pas la mĂȘme chose ?

  74. Nous avions ici au Mali des opposants qui ne songent pas Ă  l’intĂ©rĂȘt du pays et qui changent Ă  tous les temps ce qu’ils disent. Ce que les opposants maliens doivent comprendre, la gestion des affaires de l’Etat est un problĂšme de l’autoritĂ© lĂ©gale comme de l’opposition. Comme SoumaĂŻla l’a dit dans une confĂ©rence de presse «Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autoritĂ©s lĂ©galement Ă©tablies ; d’Ɠuvrer Ă  l’instauration d’une culture dĂ©mocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souverainetĂ© nationale, de l’intĂ©gritĂ© du territoire, de la forme rĂ©publicaine de l’Etat, de l’unitĂ© nationale et de la laĂŻcitĂ© de l’Etat» Mais malheureusement qui ne songe pas de la mĂȘme sorte. Quand les djihadistes ont frappĂ© CHARLI HEBDO, tous les opposants et politiciens français ont apportĂ© leurs soutiens au prĂ©sident de la rĂ©publique française, plus prĂ©cisĂ©ment NIKOLA SARKOZY, il a Ă©tĂ© reçu Ă  l’ÉlysĂ©e par FRANÇOIS HOLLANDE pour qu’ensemble, ils trouvent une solution rapide Ă  cette crise qui Ă©tait un problĂšme de tous les français et mĂȘme la situation du vendredi 13 Novembre doit servir les opposants maliens en une bonne leçon, voir comment les français se sont mobilisĂ©s derriĂšre leurs prĂ©sident. A vous nos acteurs politiques, pensons en un seul objectif qui est le bien de ce pays MALIBA Ensemble pour bĂątir notre pays.

  75. Nous avions ici au Mali des opposants qui ne songent pas Ă  l’intĂ©rĂȘt du pays et qui changent Ă  tous les temps ce qu’ils disent. Ce que les opposants maliens doivent comprendre, la gestion des affaires de l’Etat est un problĂšme de l’autoritĂ© lĂ©gale comme de l’opposition. Comme SoumaĂŻla l’a dit dans une confĂ©rence de presse «Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autoritĂ©s lĂ©galement Ă©tablies ; d’Ɠuvrer Ă  l’instauration d’une culture dĂ©mocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souverainetĂ© nationale, de l’intĂ©gritĂ© du territoire, de la forme rĂ©publicaine de l’Etat, de l’unitĂ© nationale et de la laĂŻcitĂ© de l’Etat» Mais malheureusement qui ne songe pas de la mĂȘme sorte. Quand les djihadistes ont frappĂ© CHARLI HEBDO, tous les opposants et politiciens français ont apportĂ© leurs soutiens au prĂ©sident de la rĂ©publique française, plus prĂ©cisĂ©ment NIKOLA SARKOZY, il a Ă©tĂ© reçu Ă  l’ÉlysĂ©e par FRANÇOIS HOLLANDE pour qu’ensemble, ils trouvent une solution rapide Ă  cette crise qui Ă©tait un problĂšme de tous les français et mĂȘme la situation du vendredi 13 Novembre doit servir les opposants maliens en une bonne leçon, voir comment les français se sont mobilisĂ©s derriĂšre leurs prĂ©sident. A vous nos acteurs politiques, pensons en un seul objectif qui est le bien de ce pays MALIBA Ensemble pour bĂątir notre pays.

  76. Je fĂ©licite et soutient cette union entre le gouvernement et l’opposition, car c’est dans le but de sortie le pays dans ce flĂ©aux d’insĂ©curitĂ©. Le gouvernement, les acteurs politiques et mĂȘme la population toute le monde a son mot et son rĂŽle Ă  jouer dans la lutte contre l’insĂ©curitĂ© sur le territoire malien. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  77. L’opposition n’est pour rien dans la gestion des affaires publiques de l’État. Elle a un statut juridique pour jouer pleinement son rĂŽle de l’opposition. Elle doit le jouer dans l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral du pays et accompagner le gouvernement avec des propositions des plans de sortir de crise.

  78. la dĂ©mocratie est le droit fondamental des citoyens qui doit ĂȘtre exercĂ©e dans des conditions de libertĂ©, d’égalitĂ©, de transparence et de responsabilitĂ© dans le respect de la pluralitĂ© de l’opinion et de l’intĂ©rĂȘt commun. Dans cet exercice tout le peuple malien est concernĂ©, qu’on soit de l’opposition ou de la majoritĂ© prĂ©sidentielle.

  79. La discutions sur la problĂ©matique sur les maux dont traverse notre pays mĂ©rite une concertation entre les acteurs politiques. La confĂ©rence annoncĂ© et qui sera animĂ©e par l’opposition et la majoritĂ©, la population malienne espĂšre une suite favorable Ă  cette confĂ©rence.

  80. Le plus important est de voir notre pays sortie de cette multiples. le rĂ©gime au pouvoir est en train de tout mettre pratique pour rĂ©soudre les maux de notre pays, l’appuie des acteurs politiques. cet initiative est vraiment saluĂ© par toute la population malienne.

  81. Cette initiative est vraiment objectif, Les acteurs politiques maliennes et sans exception pour trouver une suite favorable Ă  cette problĂšme de sĂ©curitĂ©. Le gouvernement malien est prĂȘt pour tout afin de sortie le pays de cette crise d’insĂ©curitĂ© existentielle.

  82. Cette initiative est vraiment objectif, Les acteurs politiques maliennes et sans exception pour trouver une suite favorable Ă  cette problĂšme de sĂ©curitĂ©. Le gouvernement malien est prĂȘt pour tout afin de sortie le pays de cette crise d’insĂ©curitĂ© existentielle
 ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  83. Toute la population malienne est fiĂšre de ce geste salutaire dont vient d’accomplir la majoritĂ© prĂ©sidentielle vis-Ă -vis de l’opposition. Cette rencontre entre la majoritĂ© prĂ©sidentielle et l’opposition montre plus ou moins la dĂ©termination des acteurs politiques Ă  rĂ©soudre les multiples crise aux Mali.

  84. Comme on le dit si bien ” l’union fait la force”, la dĂ©mocratie a connu le vrai sens que sous le rĂ©gime d’IBK. Le rĂ©gime au pouvoir veut la participation de tous les acteurs politique dans la gestion du pays. Cet union entre l’opposition et la CMP peut engendrer de nouvelle nouvelle perspective dans la gestion du pays. ➡ ➡

  85. Que ce genre rencontre entre la majoritĂ© et la convention prĂ©sidentielle doit se multiplier d’avantage. La rencontre est dans le cadre de trouver des suites favorables Ă  la sortie de crise malienne. La crise malienne est une crise qui demande l’union de tous les acteurs politiques et tous les souches maliens.

  86. La population malienne est plus que ravi, de cette nouvelle initiative de la prise par la majoritĂ© et l’opposition. Le plus important reste l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©rale du Mali. Vue la crise dont traverse notre pays, ce genre d’union est sacrĂ©, pourvue qu’elle aboutisse Ă  quelque chose d’objectif, de crĂ©dible et de constructifs. 💡 💡 💡

  87. La population malienne est plus que ravi, de cette nouvelle initiative de la prise par la majoritĂ© et l’opposition. Le plus important reste l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©rale du Mali. Vue la crise dont traverse notre pays, ce genre d’union est sacrĂ©, pourvue qu’elle aboutisse Ă  quelque chose d’objectif, de crĂ©dible et de constructifs.

  88. Je pense que cela ne doit continuer d’avantage, l'union entre l'opposition et la majoritĂ© est toujours salutaire et objectif. C'est dans le cadre de trouver une suite favorable pour les multiples crises dont traverse notre pays.

  89. Les citoyens maliens sont contents de voir la majoritĂ© prĂ©sidentielle et l’opposition dĂ©mocratique, qui sont deux grandes mouvances de la dĂ©mocratie, pour sauver le Mali, notre patrimoine commun. Une dĂ©mocratie est une majoritĂ© e une opposition. L’une ne peut pas aller sans l »autre et Ă  dĂ©faut de l’une de ces deux parties, il ne peut pas y avoir de vraie dĂ©mocratie. Nous saluons cette initiative et encourageons les partis politiques qui ont pris part Ă  cette rencontre Ă  aller jusqu’au bout de l’objectif visĂ©. 💡 💡 💡 👿 👿

  90. Je suis sans doute convaincu que si une telle initiative avait Ă©tĂ© prise bien avant aujourd’hui, le Mali n’allait pas connaĂźtre une telle dĂ©gradation de la situation sĂ©curitaire. C’est certes difficile que la majoritĂ© et l’opposition s’entende sur un point mais ce n’est pas du tout impossible. ➡ ➡ 😛 😛 😛

  91. Le Mali, pour sortir de cette impasse, a besoin de tous ces fils sans exception. La majoritĂ© et l’opposition sont les deux grandes parties de cette rencontre mais elles ne sont pas les seules concernĂ©es par cette idĂ©e de sauver le Mali. Tout citoyen est interpellĂ© Ă  faire de son mieux pour que le Mali puisse sortir de cette situation de crise politico-sĂ©curitaire. ➡ ➡ 😛 😛 😛

  92. Le Mali, pour sortir de cette impasse, a besoin de tous ces fils sans exception. La majoritĂ© et l’opposition sont les deux grandes parties de cette rencontre mais elles ne sont pas les seules concernĂ©es par cette idĂ©e de sauver le Mali. Tout citoyen est interpellĂ© Ă  faire de son mieux pour que le Mali puisse sortir de cette situation de crise politico-sĂ©curitaire. 😛 😛 😀 😀 😀

  93. Au Mali tout comme ailleurs, la dĂ©mocratie demande la prĂ©sence de deux grandes tendances qui sont : la majoritĂ© et l’opposition. Les dĂ©bats politiques doivent ĂȘtre contradictoires et constructifs. L’opposition a pour mission d’ĂȘtre le contre-pouvoir en faisant des critiques dignes et des propositions allant dans l’intĂ©rĂȘt de toute la nation. C’est de cette façon qu’elle remplira sa mission. Elle ne doit pas critiquer pour le simple plaisir de le faire. 💡 💡 💡

  94. L’opposition malienne passe toute sa vie Ă  ne faire que des critiques. Elle ne propose rien aux teneurs du pouvoir. Elle est engagĂ© Ă  nuire le rĂ©gime en place. Telle est la mission cachĂ©e de cette opposition. TiĂšbilĂ© DramĂ© qui Ă©tait Ă  la tĂȘte de l’opposition pendant cette rencontre, Ă  l’absence du chef de file de l’opposition, SoumaĂŻla CissĂ©, n’est pas un patriote. Il est opposant le jour et opportuniste la nuit. On ne doit pas faire confiance Ă  un coiffeur qui n’a pas de cheveux. 😛 😛 😛 😛 😛 😀 😀

  95. L’opposition malienne avec Ă  sa tĂȘte SoumaĂŻla CissĂ© et TiĂšbilĂ© DramĂ© ne peut rien apporter Ă  ce pays. Certes TiĂšbilĂ© DramĂ© Ă©tait prĂ©sent Ă  cette rencontre mais tenez-vous bien qu’il n’est pas de bonne volontĂ© pour aller jusqu’au bout. Il est un homme politique malintentionnĂ©. Il ne veut pas le bien de cette nation. 💡 💡 😆 😆 😆

  96. L’opposition malienne ne peut pas enterrer la hache de guerre. La majoritĂ© prĂ©sidentielle veut qu’elle se mette avec elle pour sauver ensemble le pays de cette calamitĂ©. La solution de cette situation rĂ©side dans une union entre les deux tendances, opposition et majoritĂ©. Mais je ne crois si cela serait possible avec une opposition Ă  sa tĂȘte TiĂšbilĂ© DramĂ©. 😯 😯 😛 😛

  97. Il est temps que l’opposition et la majoritĂ© s’entende pour sauver note cher Mali de cette dĂ©gradation de la situation sĂ©curitaire. Le Mali va mal. Le Mali est malade. Il faudra faire le diagnostic pour que nous puissions aller de l’avant ; pour que nous puissions mettre un terme Ă  cette rĂ©bellion pour toujours.

  98. Je suis parfaitement d’accord avec cette initiative de mouvance des partis de la majoritĂ© prĂ©sidentielle. Dr Boulkhassoum HaĂŻdara a pris une bonne initiative. Il est conscient que le pays a actuellement besoin de tous ses fils pour tourner la page de la crise sĂ©curitaire. 😀 😀 😀 😀 😯 😯 😯

  99. Le troisiÚme camp que vous mentionnez dans cet article est ignoré par les textes régissant le statut des teneurs du pouvoir dans une démocratie. Le camp en question est forcément soit dans la majorité soit dans l'opposition.

  100. Entre nous maliens, nous ne devons mĂȘme pas nous posĂ© des questions sur l’importance de cet entretien de la majoritĂ© et de l’opposition politique maliens. 😯 😯 😯

    Le plus important est de souhaité que cet entretien soit pour nous maliens une prise de conscience de ses deux branches politique du pays. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Ses importantes doivent comprendre qu’il est temps de s’unir et de contribuer au dĂ©veloppement de la nation.
    Ni la majoritĂ©, ni l’opposition encore moins le prĂ©sident IBK Ă  lui seul ne saura bĂątir ce pays, il faut la participation de tout un chacun, nous devons unir nos force afin d’apporter une bonne sorti du pays dans ses difficultĂ©s.
    😀 😀 😀 😀 😀

Comments are closed.