Et si IBK suivait l’exemple de François Hollande

3

En politique, le mensonge finit toujours par rattraper celui qui a menti à ses électeurs. Rares sont les responsables qui échappent à ce dicton universel, valable aussi bien en Afrique, qu’en Europe et partout ailleurs. C’est ce qui  semble t-il est  arrivé au Président français François Hollande. Celui-là même qui a envoyé un onze janvier 2013, des escadrilles pour bombarder les djihadistes,et  les terroristes à  Konan à  la demande du Président Dioncounda Traoré. Cet acte a permis au Mali de recouvrer une bonne partie de son territoire. Même si après, la France a sacrifié  l’unité et la souveraineté du Mali avec la complicité du Président sur lequel 78% de maliens ont porté leur confiance. Hollande avait promis de protéger les citoyens, de réformer la République française, en assurant   la justice, la sécurité des français et placer la France dans son rôle de leader au sein de  l’Union Européenne pendant son mandat.Mais face  à l’épreuve du pouvoir il a échoué. Ne dit-on pas que le maçon se juge au pied du mur. François Hollande a construit des murs qui ne sont  ni rectilignes, ni horizontaux.

Et pour son ami IBK ni les murs,ni les poteaux, ni les poudres ne sont droits et pire encore,au lieu de construire sur la parcelle que le peuple lui a montré il est allé construire sur la parcelle d’à côté amenant le peuple à vouloir reconsidérer sa position pour 2018.le peuple malien a subi trop de souffrance pour récolter peu d’espoir à la fin.

Badou  S KOBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. IBK s’en fout de tout ce qui se dit. Il s’en balle les couilles de Hollande ou de quelqu’un d’autre. IBK, pour son goût immodéré du pouvoir va se lancer dans la campagne électorale jusqu’à la honte. Dieu lui-même ne voudra pas que ce crétin gouverne de nouveau ce pays, à moins qu’il ne soit lui aussi contre les Maliens. IBK n’abandonnera la lutte que la bouche ensanglantée comme disent les Maliens. C’est la

    N’est pas Hollande qui veut. IBK n’aura jamais le courage de son ami. Hollande sait qu’il a échoué, il n’a pas cherché midi à quatorze heures. Pour éviter la honte, il a préféré jeter l’éponge. Tel n’est pas le cas IBK. Il va mourir derrière ce pouvoir sans lequel il croit ne pas avoir de vie. Hollande lui au moins a un bilan beaucoup plus éloquent que ce crétin ventru tueur de son propre peuple. Les Maliens cette fois ne se laisseront pas tromper. IBK a niqué les Maliens qui l’ont voté à plus de 77%, croyant que leur calvaire est terminé. Voilà qu’à l’arrivée, tout le monde s’est fait niquer. Comme le dit Ras Bath, c’est l’heure de la mobilisation pour chasser le démon de la maison. Encore cinq avec IBK et le Mali sombrera définitivement dans les abîmes.

    • si IBK faisait cela, il deviendrait le nouveau exemple de l’afrique, comme d’autres grands hommes…

      Mais IBK a un égo plus gros que la taille du Mali!!!
      Même si il est vieux, très vieux et très fatigué, dépassé, a échoué, malade… il ne se retirera jamais!!!

Comments are closed.