Le monde face au terrorisme: Et si l´on arrêtait de charger l´Islam?

5
Coucou, la Refondation est là!
Hawa Diallo, Dirpub "La Refondation"

Des années 90 à 2016, les victimes du terrorisme se comptent en milliers dans le monde. Les signataires d´autant crimes abominables portent presque tous des prenoms et noms musulmans. Le monde horrifié  s´interroge. Au coeur de ces interrogations du monde se trouve l´Islam.

Des interrogations sans fin. Puisque ce n´est pas aussi facile d´appréhender l´Islam. Celui-ci, comme le dit Karim L,  étant «une religion complexe, forte de seize siècles d’évolutions et de ré­flexions, qui a connu de multiples interprétations». Lesquelles laissent le champ libre à toutes les théories du monde dont celle du «choc des civilisations» de S.Huntington qui publira un livre sur la question, en 1998. Depuis, cette thèse ne cesse d´être rabâchée.

Mais nous savons très bien que les civilisations ont toujours cohabité dans ce monde. Un monde que Dieu  même A Créé et Voulu divers. Et, l´Islam n´en fait pas un problème. La preuve? Mouhammad-que les Prières, la Miséricorde et les Bénédictions de Dieu soient sur lui et sa famille- compte une chrétienne copte parmi ses épouses!

Au fond, il n´y a qu´une Civilisation et l´Homme en est le seul porteur! C´est, justement, cette Civilisation qui connaît aujourd´hui un choc. Et ce qui la choque c´est la quête frénétique de  puissance.

Or, Le Tout-Puissant Lui-même Avertit: «Il n´y a ni force ni puissance qu´en Dieu»! Parole divine dont les mécréants n´ont cure!

Mais, croyant et mécréants savent que  le 11 septembre 2001 a fait vaciller la « surper puissance» des USA. De même que Tchernobyl a rappelé à la «superpuissante» URSS d´alors sa condition de mortel! Et la bombe atomique sur Hiroshima et Nagasaki a extirpé le Japon de son arrogance! L´Allemagne hitlerrienne a elle-même dû la fermer de très longues décennies. Et l´Italie mussolienne? Les Etats, les Princes et les Gouvernants considérés comme les plus puissants du monde se sont toujours nourris de ce qu´ils ont extorqué aux pauvres, de chez eux et du monde. Où donc est la puissance?

Disons-le, c´est cette quête frénétique d´une hypothétique puissance monétaire, commerciale et militaire qui a noyé le monde. Lequel, depuis de très longs siècles, se débat dans une logique à la accumulatrice, manipulatrice, et sournoise. Implaccable logique à laquelle l´Humanité doit aussi la guerre froide.

Et cette gigantesque monstruosité a divisé le monde en deux pôles ennemis, avec, d´un côté, les USA remorquant l´Europe de l´Ouest; et de l´autre côté l´URSS, comptant dans sa suite impériale l´Europe de l´Est, et, pendant un certain temps, la Chine.

Ce faisant, elle a réduit le reste du monde à une terre molle, façonnable par l´un ou l´autre bloc. En la matière, l´exemple le plus patent reste l´Afganistan où blocs soviétique et occidental s´affronteront sans relâche. Et au coeur de ces épiques affrontements se trouvent des liés à la mer Noire dont bénéficie la Russie depuis ses victoires remportées sur l’empire ottoman; mais aussi les visées extensionnistes russes en direction du Caucase et de l’Asie centrale. Auxquelles s´ajoutent celles qui se rapportent aux détroits du Bosphore et des Dardanelles; sans oublier la maladie d´amour russe pour les mers chaudes comme l´Océan Indien. Autant de desseins qui heurtent l´appétit tout aussi glouton de l´autre bloc via l´Angleterre. Ainsi, après s´être en chiens de faïence regardées de 1813 à 1837, Anglais et Russes en arriveront aux armes en 1838, signant ainsi «la 1ère guerre afghane». Portant sur les Indes Britanniques, cette guerre durera jusqu´en 1842. Date qui voit l´armée britannique se consummer dans un conflit non conventionnel. Le peuple afgan s´étant révolté contre l´établissement d´un protectorat sur son pays.

Ce dernier connaîtra cependant une  2ème  guerre, la 2ème guerre afghane de  1878 à 1880 puis une 3ème de 1919 à 1921. Date qui voit l´existence du traité de  RAWAL PINDI consacrant son indépendance.

Constitué en royaume (1926-1973) puis en République (1973-1989), l´Afghanistan fera encore l´objet de basses manoeuvres hégémoniques: «c’est en effet le 3 juillet 1979 que le président Carter a signé la première directive sur l’assistance clandestine aux opposants du régime prosoviétique de Kaboul», confie, au Nouvel Obs, le conseiller aux  affaires sécuritaires du Président US, Jimmy Carter,  Zbigniew Brzezinski. Le toubib poursuit: «Et ce jour-là, j’ai écrit une note au président dans laquelle je lui expliquais qu’à mon avis cette aide allait entraîner une intervention militaire des Soviétiques», raconte Zbigniew Brzezinski.

Effectivement, l´URSS est tombée dans «le piège» de son meilleur ennemi d´alors: ««Cette opération secrète était une excellente idée. Elle a eu pour effet d’attirer les Russes dans le piège afghan». Et, c´était  le 24 décembre 1979! Date qui sera fatale à l´URSSalors au faîte de sa «superpuissance», en ce sens que  «Moscou a dû mener pendant presque dix ans une guerre insupportable pour le régime, un conflit qui a entraîné la démoralisation et finalement l’éclatement de l’empire soviétique».

Là, on imagine des faucons américains trinquant à «la fin de l´Histoire»! Pour sûr, l´URSS s´est effondrée! La guerre froide aussi s´est éteinte! Mais avec quelle ardoise laissée au monde? Puisque le terrorisme d´obédience moudjahidiniste signe encore dans le sang. Et depuis au moins de décennies! L´Emirat Taliban d’Afghanistan (ETA) datant de 1996.

Auparavant,  le terrorisme d´obédience moudjahidiniste aura mis à feu et à sang l´Algérie.

Ainsi, de l´Algérie 1992 à la Belgique 2016, les victimes de l´hydre anarchique se comptent en milliers.

En réalité, la guerre froide, née de l´illusion de la puissance, n´a pas seulement divisé le monde. Elle a aussi et surtout torpillé la Civilisation. Ce, en fagocytant au besoin les personnes morales dont des États et en lobotomisant des personnes physiques.  Les causes les causes stratégiques, géostratégiques et géopolitiques devant, coûte que coûte, vaille que vaille, être servies. A ce propos, Zbigniew Brzezinski dira: «Qu’est-ce qui est le plus important au regard de l’histoire du monde? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique ? Quelques excités islamistes ou la libération de l’Europe centrale et la fin de la guerre froide?».

En somme, le terrorisme a une histoire qui n´est pas celle de l´Islam. Et, certains ont beau s´y évertuer, ils ne sauront faire  télescoper terrorisme et Islam. Puisque, même d´obédience moudjahidiniste, le premier relève de la Barbarie et le second de la Civilisation. Et si l´on arrêtait de charger l´Islam?

Pour sa part, le conseiller de Jimmy Carter et le conseiller  aux affaires étrangères de Barack Obama,  Zbigniew Brzezinski déclare: «…Regardons l’islam de manière rationnelle et non démagogique ou émotionnelle. C’est la première religion du monde avec 1,5 milliard de fidèles. Mais qu’y a-t-il de commun entre l’Arabie Saoudite fondamentaliste, le Maroc modéré, le Pakistan militariste, l’Egypte pro-occidentale ou l’Asie centrale sécularisée ? Rien de plus que ce qui unit les pays de la chrétienté…».

Hawa DIALLO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. C
    eux qui sont sont à la base de 300.000 morts des Dardanelles, de Hiroshima et du Goulag n’ont pas de leçon de morale à donner aux musulmans.

  2. Humm ma soeur, personne ne charge l’Islam sinon les musulmans eux meme. Arrete. Les Islamistes, djihadistes qui sont-ils d’ou sont-ils, sur quoi se basent-ils (la Bible ?) et que font les “autres” (Chef religieux, moderes) ect… pour ne pas etre pris (ou pour que notre religion ne soit pris en otage par une minorite) en otage par une minorite d’ecerveles?
    Cette situation me rappelle en miniature l’AEEM ou une minorite (qui n’ont que la grande bouche ) prend en otage cette association parce que la majorite a “peur ou est indifferente” et ne veut pas se “meler de ce mana mana ko”. On se rerouve donc avec des nullard -vagabond a la tete d’une association qui devait servir de base a l’edification de la nation Malienne.
    Tant qu’on a pas fait l’autopsie de notre religion nous meme et nous entendre sur l’essentiel, chacun l’interpretera a sa “facon”. Arretons de chercher la paille dans l’oeil d’autrui.

  3. Le monde face au terrorisme: Et si l´on arrêtait de charger l´Islam?
    Par La Refondation -30 Mai 2016

    Seulement il va falloir que l´Islam s´explique ou qu´on l´explique davantage, c´est á dire:

    1 – Entre le fait qu´il n´y a pas de contrainte en matiére de religion et les sourates qui invitent á l´égorgement, á la mysoginie; entre des sourates clémentes au sein de l´Umma et non valables pour les noms musulmans, il va falloir choisir quelque chose pour la Rép.

    2 – L´Islam n´est pas une religion de paix, mais qui aspire á la paix, cela il faut l´expliquer…

    3 – Etant écrit sur plusieurs siécles il prête donc á plusieurs interprêtations: courants “Salafyy”, littéraliste, progressiste…

    4- Donc selon le prélévement qu´on aura fait du corpus on décapitera au simple fait d´en parler, fera la démonstration que ce n´est pas une religion de paix, d´amour et de tolérence!

    5- Ce qui statuera que toute religion est de nature violente une fois qu´elle a le pouvoir. C´est le cas du christianisme aujourd´hui qui a été violent pendant 4 siécles: inquisitio, tribunaux ecclésiastiques, exemptions fiscales,avantages fiscaux pour les chrétiens, bûchers pour les savoirs populaires des “sorciéres et penseurs philosophes…

  4. Humm !!!
    Analyse très approximative.
    Ce qui m’intrigue c’est qu’on a applaudie dans les mosquées après le 11 septembre alors que les victimes était presque tous des innocents civiles (Chrétiens, Musulman, athées, …). Même si l’horreur djihadiste touche les mosquées, les leadeurs musulmans ont du mal à dénonce ce phénomène dans les lieux de culte. Les plus modérés se contentent de faire des déclarations à la presse en direction non de leurs fidèles mais de l’Europe du genre “L’islam est une religion de paix”

  5. Mme Hawa DIALLO, vous allez mieux comprendre le jour où on vous interdira de mettre des mèches comme vous l’êtes sur la photo. Le jour où on vous obligera à vous voiler de la tête au pied. Le jour où on vous interdira de conduire une voiture où de faire vos courses toute seule ou même de publier vos essaies. Le jour où on vous interdira d’écouter de la musique, de danser, de faire la fête dans l’ambiance et la cordialité. Le jour ou on interdira l’école à vos filles. Ce jour vous allez vraiment mieux comprendre. Après tout ce que vous avez dit, j’aurais bien voulu croire que l’islam n’a rien à voir avec le terrorisme. Mais si je redescend sur terre et que je regarde ce qui s’est passé au nord de mon pays le Mali, je n’arrive plus à comprendre. Le Mali est il responsable de ce que l’occident à fait dans ces pays arabes? Pourquoi les islamistes ont attaqué un pays souverain et à majorité musulmane? en imposant une autre forme et pratique de l’islam? Oui les hypocrites vont dire qu’ils ne sont pas musulmans. Alors s’ils ne sont pas musulmans il sont quoi? Ils agissent au nom de qui? Tout ce qu’ils font ils le prennent comme enseignement et comme recommandation dans le coran. N’en déplaise aux hypocrites qui ne connaissent rien de cette religion mais qui la pratique quand même. Ce que ne n’arrive toujours pas à comprendre quand est ce que l’africain “le nègre noir” comprendra que ni l’islam ni le christianisme, ni le bouddhisme (les soit disant religions révélées) ne sont pas les siennes? Nous continuons à tirer le diable par la queue et l’africain ne sera jamais affranchi s’il continue à se ruiner, à s’abaisser et à mourir pour la religion d’autrui. On dirait que l’esclavage et inné en nous. Nous continuons à nous soumettre à nos maitres esclavagistes arabes musulmans après plus de 13 siècles de traite négrière par les arabo-musulmans qui ont castrés nous aïeuls pour qu’ils ne puissent pas se reproduire et surtout avoir des enfants avec leur femme. C’est pathétique. Si je vois des intellectuels africains continuer à faire la promotion de l’islam avec des arguments bidons, je me dis que l’éveil des consciences en Afrique n’est pas pour demain.

Comments are closed.