En un mot : Le mouton noir du gouvernement

12

Après leur marche réussie de samedi dernier, les leaders du Collectif des animateurs et journalistes pour la défense de l’animateur radio Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath ne veulent pas lâcher le ministre de la Justice à l’origine des mesures de suspension des émissions du chroniqueur.

Ils se proposent de lancer contre Me Mamadou Ismaël Konaté des plaintes pour injures au président de la République et au Premier ministre et pour tentative de corruption. Notre confrère Abdoul Niang envisage de poursuivre le ministre devant les tribunaux pour tentative de corruption pour avoir été démarché par des gens dont le directeur d’une radio de la place dans le cadre d’une campagne de dénigrement de Ras Bath et de valorisation des actions du garde des Sceaux.

Suspendu lui aussi sous la pression de certains milieux,  Niang dit disposer des preuves matérielles pour soutenir ses plaintes. Le garde des Sceaux se retrouve ainsi dans la posture peu enviable de l’arroseur arrosé et surtout de celui qui manque de reconnaissance vis-à-vis de ses bienfaiteurs que sont le président de la République et le chef du gouvernement.

DAK

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Hum il faut dire “que ce mouton noir” n’est autre que l’avocat de l’ami de Michel Tomi.

  2. Je ne suis pas du tout sûr si le Président et le PM lâcheront leur mouton noir, je pense qu’il faut orienter les efforts vers d’autres types de luttes qui ne vilipenderons pas le mouton noir qui serait toujours soutenu par sa hiérarchie.

  3. tu n’as pû rien faire que de publier des médiocrités, alors que l’affaire de ton confrère BIRAMA reste en souffrance.

  4. Soyons sérieux et ayons les pieds sur terre. DAK ,vous êtes en train d’aller sur un terrain qui n’est pas du tout à votre honneur. Je vous comprend et je sais par la même occasion la raison pour laquelle vous soutenez ces gens-là. Revenez à la raison et ressaisissez vous car vous pouvez bien défendre vos droits corporatistes sans versez dans l’excès voire dans la médiocrité comme cet article là.
    Vous ne savez pas où peut vous mener ce combat car le terrain est glissant, très glissant.
    Notez bien: C’est le conseil d’un grand frère.

  5. Pardon, mais j’ai pas tout bien compris…!
    Que les Journalistes et les Animateurs défendent leur propre cause… oui, et c’est bien normal. Mais qu’ils se proposent de lancer contre Me Mamadou Ismaël Konaté des plaintes pour injures au président de la République et au Premier ministre, m’étonne un peu. Le Président de la République et le Premier ministre sont quand même les Chefs hiérarchique du Ministre. Ces deux Chefs auraient besoin des Journalistes et des Animateurs pour se défendre contre leur subordonné…?

    • Merci mon frère. Nos sois disant journalistes ne trompent toujours de combat. Et ce DAK, Président des médiocres ne peut pondre que de la médiocrité. Pauvre Mali !

  6. Franchement ce DAK est de plus en plus décevant. Avec un tel torchon, on prétend en faire un éditorial.
    L’article ne nous apprend rien qu’on ne sache déjà : un président nullard à la tête d’une équipe à son image, nommée, pas par qualité et compétences, mais par clientélisme.

  7. Les fans de RAS BATRAMÔGO sont aussi nuls que lui sinon dans pareille situation, on demande le départ de LADJI lui-même et on aura la tête de n’importe quel Ministre.

    • L’effet domino ?
      Le premier domino tombe et entraîne les autres dans sa chute : Une perturbation qui se propage de proche en proche .:)

      IBK est une charge , une obligation dont on ne peut se libérer…pour l’instant !

  8. Son bienfaiteur de soulard est IBK et non le premier ministre qui est aussi nommé

Comments are closed.