Enseignement Sup : Zoom sur l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de BAMAKO (USJPB)

0

L’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako a été créée par  l’Ordonnance N°2011-022/p-RM du 28 septembre 2011, ratifiée par la Loi N°2011-080 du 29 décembre 2011. L’organisation et les modalités de fonctionnement en ont été fixées par le Décret N°2011-741/P-RM du 3 novembre 2011. L’établissement comme les autres a pour mission de contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale en matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique.

A ce titre, elle est chargée de  la formation supérieure, pratique et spécialisée,  de la formation supérieure professionnalisée, de la formation postuniversitaire, de la formation continue, et la préparation aux grandes écoles. L’USJPB veille aussi à la recherche et à l’innovation scientifique, technique, technologique, à la production, au développement et la diffusion de la culture et des connaissances. La réalisation d’expertises, la promotion et le développement de l’utilisation des technologies de l’information et de la Communication dans le système éducatif sont aussi au centre de ses missions. Elle a une vocation à la fois nationale, sous régionale et internationale.

Comme dans les autres établissements les organes d’administration et de gestion de l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako sont : Le conseil de l’université, le recteur de l’université  et le conseil pédagogique et scientifique. Le Recteur est assisté par un vice-recteur, un secrétaire général et des services administratifs et techniques. Il abrite les facultés de droit privé (FDPRI), la faculté de droit public (FDPU) et l’Institut supérieur de formation et de recherche appliquée (ISFRA). Les diplômes sont : la licence, le master et le doctorat. Il est actuellement dirigé par le Recteur Moussa Djiré.

Enseignement Sup : DECLARATION DU SNESUP

Suite au préavis de grève du CEN-SNESUP en date du 30 mai 2017, relative à la révocation du Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG) pour des pratiques anti-pédagogiques, une commission de conciliation s’est réunie les 09 et 12 juin 2017 au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Aux termes des négociations les résultats suivants sont obtenus :

  1. La suspension du Doyen de la FSEG, Pr Ousmane Papa KANTE de ses fonctions;
  2. La restitution immédiate des cours aux enseignants permanents de la FSEG.

Au regard des résultats notables, le CEN-SNESUP suspend son mot d’ordre de grève prévue les 13 et 14 juin 2017 et invite ses militants à reprendre le travail à compter du mardi 13 juin 2017. Salutations militantes! Bamako, le 12 juin 2017

 

CEN-SNESUP

Commentaires via Facebook :

PARTAGER