Enseignement supérieur. Les médecins des collectivités dénoncent des discriminations et interpellent le Colonel Assimi Goïta

0

Le récent appel à candidature pour les fonctions d’Assistant, d’Attaché de Recherche ; de Maître-assistant, Chargé de Recherche, a relancé le débat sur le statut des médecins fonctionnaires des collectivités. Empêchés de postuler à ce recrutement, ils ont tenu un sit-in le 26 juin dernier au Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) pour dénoncer cette situation.

 Ils exercent dans les Centre de Santé communautaires, les Centres de Santé de référence, les Hôpitaux, les services centraux de l’Etat…. Bref, partout où le besoin se fait sentir pour accomplir la mission de soigner et de guérir les patients, on y trouve des médecins des collectivités territoriales. Pourtant, comme leurs camarades de la fonction publique de l’Etat, ils ne sont pas autorisés à postuler aux fonctions d’Assistant, d’Attaché de Recherche ; de Maître-assistant, Chargé de Recherche.

« C’est une injustice qu’il faut vite corriger », a dénoncé Dr Moro Sissoko, l’un des responsables du Syndicat des médecins fonctionnaires des collectivités. Et d’expliquer : « Nous sommes tous citoyens d’un même pays ayant bénéficié de la même formation, possédant le même diplôme et travaillant dans les mêmes structures, sous les mêmes conditions ». « Quelle injustice et quel mépris à l’égard des médecins fonctionnaires des collectivités », s’indigne le syndicaliste. Qui est formel : « Aucun texte n’interdit aux médecins fonctionnaires des collectivités de candidater à ses postes ».

« L’injustice dans cette affaire est inquiétante », souligne Mariam Dembélé, médecin des collectivités. « Nos dossiers sont rejetés parce que nous sommes des fonctionnaires des collectivités et non fonctionnaires de l’Etat. Lors des recrutements directs à ses fonctions, nos dossiers sont également rejetés parce que nous sommes déjà fonctionnaires », a expliqué la manifestante.

Initialement fixée au 30 juin, la date limite du dépôt de dossier pour le recrutement interne aux fonctions d’Assistant, d’Attaché de Recherche ; de Maître-assistant, de Chargé de Recherche, de Maître de Conférences, Maître de Recherche et de Professeur et Directeur de Recherche, est prorogé au vendredi 07 juillet 2023 à 16 heures, délai de rigueur. Le collectif des médecins fonctionnaires des collectivités appelle donc le président Assimi Goïta à prendre le dossier pour corriger vite cette injustice.

La transition, assure Dr Sissoko, n’est pas responsable de la situation des médecins fonctionnaires des collectivités. Cependant, indique-t-il, elle deviendra partie prenante si elle n’a pas une lecture nette des différentes revendications syndicales antérieures. A titre de rappel, informe-t-il, la situation des médecins fonctionnaires des collectivités a été l’objet d’un protocole d’accord entre le gouvernement et les syndicats de la santé, depuis 25 Juillet 2018. Malheureusement, cet accord est aujourd’hui ignoré.

 

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!