Contestations postélectorales : Des Mopticiens s’opposent« aux fraudes électorales »

0

Dans le cercle de Mopti, des contestations se poursuivent par les partisans de l’alliance Yelema-PSD-UDD. Composés de jeunes, de femmes et d’enfants, les manifestants ont marché pour protester contre les premières tendances des résultats du 2e tour des législatives. Ils réclament leur victoire, et dénoncent les fraudes électorales enregistrées dans des zones de Mopti où il n’y aurait pas eu de vote : Dialoubé,Soye, Ouromodi, Koubaye, Salsalbé.

Pour réclamer leur victoire, et dénoncer des fraudes électorales, ils étaient une centaine de jeunes, femmes, et enfants à marcher dans les rues de Mopti. Dans une vidéo que nous avons reçue, les manifestants annoncent leur victoire dans les endroits où la sécurité était maintenue. « Nous avons gagné à Mopti, non aux fraudes électorales et aux bourrages d’urnes qu’ils comptent faire dans des zones où il n’y a pas eu de vote », scandaient les manifestants.

Les contacteurs disaient qu’il « n’y a pas eu de vote à Dialoubé, ni à Soye ;Ouromodi ; Koubaye tout comme à Salsalbé ». Selon Mohamed Sanou Nientao, candidat et porte-parole de l’alliance Yelema-PS-UDD dans la circonscription électorale de Mopti, « partout où il y a eu un vote honnête, dit-il, nous avons gagné. Excepté un seul quartier, nous avons gagné dans les quartiers de Mopti. Nous avons gagné dans la commune urbaine de Mopti, tout comme à Sévaré, Médina-coura, Fatoma, Konna, Kounaré,… »

Suite aux efforts fournis par les populations, ajoute le porte-parole, « nous constatons que le coup joué lors du premier tour est en train de suivre son chemin. C’est-à-dire, le hold-up électoral ». Pour le second tour, ce dernier soutient que son alliance est largement en tête à Mopti. « Nous devançons nos adversaires de plus de 1000 voix, mais notre grande surprise est qu’ils veulent coute que coute annuler nos voix », a-t-il annoncé. Au candidat Mohamed d’ajouter : «  À Dialoubé, où il n’y avait pas eu de vote le dimanche dernier, cela, suite à des menaces terroristes, on nous amène, à la fin du scrutin, plus de 8000 voix en faveur de la liste RPM-URD ».

Sans détour, le candidat réclame la suppression desdites voix. Par la voix du porte-parole, l’alliance sollicite le respect des voix exprimées par la population. Ce qui amène M. Nientao à soutenir que l’alliance fera tout ce qui est de son pouvoir pour combattre « le hold-up électoral orchestré » dans la circonscription électorale de Mopti.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here