Législatives du 19 avril : Abel en passe de renverser Safi en Commune III !

1

Arrivé 2e lors du premier tour des élections législatives, Bakary Diarra alias Abel est en passe de renverser Safiatou Traoré au second tour du scrutin en Commune III du district de Bamako. Après la fermeture des bureaux de vote, les premières tendances placent  largement le  candidat de l’URD en tête devant celle de la Synergie pour un Nouveau Mali (Synouma) avec plus de 1 500  voix d’écart.

Le match semble être plié entre Bakary Diarra Abel et Safiatou Traoré dans la circonscription électorale de la Commune III du district de Bamako, à la grande satisfaction du premier cité. En tout cas, si les premiers décomptes seront les mêmes que ceux de la Cour constitutionnelle qui doit proclamer les résultats définitifs après le 2e tour tenu le dimanche 19 avril.

Dans cette circonscription électorale à un seul élu, le candidat de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) arriverait  largement en tête après les premières estimations. Rien que dans les centres de vote de Dravela et Badialan, Abel est crédité d’une avance de plus de 1000 et 1500 voix devant sa concurrente Safiatou Traoré. Sur les 16 458 suffrages exprimés, il en a récolté 9 065 contre 7 393 pour sa concurrente. Soit 55, 08 % contre 44,92 %.

Si ces premières tendances venaient à être confirmées, celui qui compte 3 mandatures dans sa carrière politique en tant que élu municipal dans la mairie de la Commune III confirmera tout le poids électoral dont il a toujours fait preuve et renversera par la même occasion celle qui était pourtant venue en première position lors du premier tour du scrutin.

Organisé dans un contexte de forte phobie de Coronavirus avec plus d’une centaine de cas positifs,  le vote  s’est déroulé dans l’ensemble sans incident majeur dans les différents centres de vote suffisamment équipés en kits sanitaires avec l’application stricte  des mesures barrières édictées par le gouvernement.

Contrairement au premier tour, et de l’avis des différents coordinateurs de centres que nous avons approchés, l’affluence a été nettement faible.

A leurs dires, cela s’explique en gros par le fait qu’il n’y avait plus que 2 candidats à départager contrairement au 1er tour où il y avait une quarantaine de postulants.

 

Alassane CISSOUMA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here