Processus Electoral : Les diplomates boycottent la CENI ?

0

Les ambassadeurs des pays amis accrédités dans notre pays étaient conviés hier par la Céni à une rencontre au CICB. L’absence des invités a fait reporter la réunion. Ce qui ne manque pas de susciter des interrogations sur une telle déconvenue que d’aucuns placent déjà sous le signe d’un boycott.rn

La rencontre à laquelle la presse était conviée par un communiqué radiotélévisé était prévue hier à 15 h 30 au CICB. Si les journalistes avaient effectué massivement le déplacement, les diplomates ont brillé par leur absence. Ce qui est un fait rarissime eu égard à l’intérêt de la rencontre portant sur l’élection présidentielle prévue dans cinq jours dans notre pays. Le seul à être présent était le consul du Togo, Mamadou Diakité, qui nous a dit avoir entendu l’avis à la télé.

rn

Le président de la Céni, Fodié Touré, et ses proches collaborateurs ont attendu en vain leurs hôtes pendant une quarantaine de minutes. A 16 h, le patron de la Céni, qui n’avait plus visiblement d’espoir, s’est excusé auprès de la presse. Selon lui, les invitations qui devraient parvenir aux ambassadeurs, aux consuls, aux représentations diplomatiques et autres organisations internationales ne sont pas arrivées à destination ou ne l’ont pas été à temps.

rn

Il a promis de remettre ça en leur faisant parvenir de nouvelles invitations dès aujourd’hui pour une autre rencontre jeudi ou vendredi. « Depuis le début du processus tout a bien marché. S’il y a un grain de sable cette fois-ci, je crois qu’il n’y a pas grande inquiétude à se faire », a affirmé le président Touré.

rn

Il a profité de l’occasion pour annoncer une série de rencontres jeudi avec les observateurs nationaux et internationaux au CICB. Vendredi, ce sera le tour des délégués de la Céni, qui doivent officier à Bamako. Une conférence de presse est prévue samedi.

rn

Les diplomates commencent-ils à prendre leur distance vis-à-vis du processus électoral malien ? La question vaut son pesant d’or, si l’on sait que l’atmosphère préélectorale est de plus en plus viciée. Il ne passe pas de jour sans que la presse dénonce des cas de fraude, d’achat de conscience, d’immixtion de l’armée, des forces de l’ordre, de certains magistrats dans le processus électoral.

rn

La découverte récente de bulletins de vote dans les circonscriptions électorales de Fourou et de Kadiolo, favorables au camp présidentiel, est une preuve de fraude anticipée.

rn

Abdrahamane Dicko

rn

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER