Régions de Taoudenit, Meneka… : Le FSD dénonce le projet d’organiser les scrutins législatifs

0

Le Front pour la Sauvegarde et la Démocratie (FSD)  dénonce le gouvernement qui envisagerait l’organisation de l’élection des députés dans les nouvelles régions  du nord, exclut  les autres régions nouvellement opérationnalisées par les nominations des gouverneurs.  « Le Gouvernement viole le principe  constitutionnel d’égalité des citoyens devant la loi  et la loi électorale qui dispose que l’Assemblée nationale est intégralement renouvelée », dénonce le FSD, ajoutant qu’aucune élection des députés n’est possible  dès lors que l’élection des députés en cours est sensée se dérouler sur toute l’étendue du territoire nationale.

Le FSD  a déclaré son opposition à une  telle démarche en la qualifiant de « véritable provocation », qui viole les lois de la République, la Constitution et le principe de l’égalité des citoyens.

Guérisons du coronavirus : Y a-t-il une exception sénégalaise ?

 Avec près de 61% de patients guéris, et seulement deux morts en un mois et demi, le Sénégal fait figure d’exception sur le continent. À quoi tient ce « miracle », et peut-il perdurer ?

Deux morts et 60,5% de patients remis sur pied. Avec 314 cas déclarés depuis le 2 mars, dont 190 guéris et sortis de l’hôpital le 15 avril, le Sénégal affiche un taux de guérison record sur le continent. À titre de comparaison, le Maroc, où l’épidémie est arrivée en même temps, n’enregistrait le 14 avril que 11% de patients guéris, l’Algérie 30%, l’Afrique du Sud 18% et le Cameroun 15%.

S’y ajoute le nombre de décès liés au Covid-19, encore très faible, avec deux morts soit 0,64% des patients, quand le taux de mortalité en Algérie est de plus de 15%.

Ces deux statistiques, « qu’il faut interpréter avec beaucoup de prudence », selon le docteur Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (COUS), sous la houlette du ministère de la Santé, semblent toutefois alimenter l’idée d’une exception sénégalaise. Depuis le début du mois d’avril, le pays voit même son nombre de patients hospitalisés baisser, avec 121 cas sous traitement le 15 avril, contre 143 il y a dix jours.

Rassemblées par

M. Keita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here