Second tour des législatives 2020 : Ces ‘’duels à mort’’ !

0

Des ‘’duels à mort’’ sont à l’affiche de ce second tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale dans certaines circonscriptions électorales comme les communes IV, V et II du district de Bamako, Kolondiéba, Ségou, Gao, Ténenkou, Koulikoro, San. 

Ce qui s’annonce dans certaines circonscriptions électorales du pays rappelle à la fois le célèbre court métrage comique français réalisé en 1947 par Pierre Blondy dans lequel une partie de pêche tourne en duel et ce jeu de tir digne des meilleurs westerns.

Ainsi, en commune IV du district de Bamako, les observateurs attendent avec une impatience non dissimulée le duel qui opposera le président du parti Yèlèma, Moussa Mara, à l’homme d’affaires Hamady Sangaré de l’UDD-PSDA. Ce néophyte politique, qui s’était signalé depuis quelques années à travers des actions caritatives, a créé la surprise générale en mettant en ballottage le deuxième Premier ministre d’Ibrahim Boubacar Keïta. Les appels à voter en faveur d’Hamady Sangaré se sont multipliés depuis la proclamation des résultats définitifs du 1er tour par la Cour Constitutionnelle à l’image de ceux du PRD d’Assétou Sangaré, du RpDM, de la Codem, de l’ADP-Maliba, de l’ADEMA-Pasj. La section IV du Rassemblement pour le Mali (RPM) maintient un flou artistique sur sa position. Un comportement qui commence à gagner du terrain au Mali lors des élections. Encore que la confusion n’est pas seulement du côté des Tisserands mais aussi au niveau de certaines bases comme celles du RpDM, de l’ADP-Maliba et du Mouvement Sabati 2012. L’appel à voter en faveur de la liste Yèlèma en commune IV lancé par les directoires du RpDM et de l’ADP-Maliba a été rejeté par les responsables locaux de ces formations politiques qui ont apporté leur soutien aux candidats de l’UDD-PSDA.

Dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux, la direction de Sabati 2012 a démenti son soutien apporté au leader de Yèlèma.

Soutenu par le CDR de Ras Bath et d’autres associations religieuses, le duo Moussa Mara-Assane Sidibé jette toutes ses forces dans la bataille électorale. Le challenger d’IBK aux législatives de 2007 s’est montré très actif ces derniers jours avec des dons sous le couvert de sa fondation dans le cadre de la lutte contre le Covid 19. Quelle que soit l’issue du scrutin de ce dimanche 19 avril, Moussa Mara doit impérativement revoir son management politique.

A Kolondiéba, Sidiki N’Fa Konaté et Moussa Koné donnent du fil à retordre au bouillant Oumar Mariko. L’état-major de la Sadi a élu domicile à Kolondiéba. Pour l’une des rares fois, Dr Mariko et ses soutiens se sentent réellement menacés par un adversaire politique de taille.

L’opération «Sauvons le soldat Oumar» est déclenchée. Le match de ce 19 avril sera âprement disputé sur les terres rouges de Kolondiéba.

Tout comme en commune V où le 1er vice-président sortant de l’Assemblée nationale doit serrer la ceinture pour éviter une humiliation. Le successeur de Mahamane Baby à la tête du Mouvement des Jeunes du RPM fait face à plusieurs fronts dont le plus redoutable vient de sa propre formation politique.

En commune II du district de Bamako où le taux de participation fut l’un des plus bas au Mali -10,19%- l’honorable Karim Keïta et ses colistiers, Hady Niangado et Assitan Diallo doivent se faire des soucis, malgré leur avance confortable au 1er tour !

A Koulikoro, le président sortant de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé et le très populaire Maire de Koulikoro, Elie Diarra tentent de déjouer une embuscade politique tendue par certains partis politiques qui ont décidé de soutenir la liste adverse, Asma-CFP et Codem, conduite par le milliardaire Modibo Diarrah.

Sur leurs terres de Ténenkou, les honorables Abderhamane Niang du RPM et Amadou Cissé de l’URD sont sur le point d’être déviés par une liste propre de l’UDD.

Dans le Mandé, notamment à Kangaba, c’est l’union sacrée autour du porte-étendard du parti de la colombe, Souleymane Doumbia qui a devancé le député sortant, Mamadou Keita du RPM.

A Ségou, les billets de banque vont pleuvoir ce dimanche 19 avril : la liste RPM-ADEMA pilotée par le marabout Galil Haïdara tentera de sauver les meubles face à son ancien compagnon, Abdine Coumaré de l’ASMA, UDD, Codem et URD.

A Gao, le duel s’annonce captivant entre les alliances ADEMA-ASMA et RPM-CODEM. Idem à Nioro du Sahel où la liste URD-MPM affronte celle de l’ADP-Maliba-Yèlèma-ADEMA. A Sikasso, San et Koutiala, il faut s’attendre à des batailles décisives pour départager les candidats en lice.

A Dioïla, la liste RPM de l’honorable Mamadou Diarrassouba ne doit pas avoir de difficultés majeures pour s’imposer face à l’alliance Modec-URD-ADP Maliba conduite par l’ancien ministre Konimba Sidibé. Tout comme à Bougouni où l’alliance CDS-ADEMA-Codem part pour damer les pions au célèbre candidat prisonnier, Bakary Togola.

BS

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here