Le secrétaire général du RPM, Me Baber Gano, face à la presse : -Le RPM revendique 2 582 conseillers et 187 maires

1

-Le RPM est disposé à défendre ses résultats bec et ongles devant les tribunaux

Auréolé de son statut de première force politique du pays, à l’issu des communales du 20 novembre, le secrétaire général du RPM, Me Baber Gano, a animé une conférence de presse le samedi 26 novembre pour livrer aux journalistes les bons résultats que son parti a engrangé lors de cette compétition électorale.

Il était entouré entre autres, par les vice-présidents, Nacouma Kéita et Oumarou Ag Ibrahim Mohamed Haïdara et le secrétaire chargé des questions électorales, Kaba Diarra.

Devant les journalistes, le secrétaire général s’est montré intraitable quant à la ferme volonté de son parti à défendre les résultats qu’il a obtenu lors du scrutin du 20 novembre. «Nous allons défendre nos résultats dans les juridictions bec et ongles. Nous n’allons pas lâcher même un seul ongle de nos résultats», a-t-il déclaré, annonçant les nombreux recours que le RPM a déjà déposé devant les différents tribunaux. C’est pourquoi, il a saisi cette occasion pour déplorer les incidents survenus en commune II, après la proclamation des résultats. Selon lui, au lieu de se comporter de la sorte, les partis politiques qui ont perdu ce scrutin auraient dû choisir les voies légales pour contester. A en croire Me Gano, ces partis veulent avoir par la rue et la violence, ce qu’ils n’ont pas pu avoir à travers les urnes. Il a indiqué que son parti apporte son soutien à la famille de la première Dame, qui n’a pas de loin ou de près influencé les élections. «Le seul tort de la première Dame est d’être l’épouse du Président de la République», a-t-il regretté.

Auparavant, il a relevé les résultats probants que son parti a réalisés lors de ces communales. Au sortir de celles-ci, le parti présidentiel se positionne comme la première force politique du pays. Il a engrangé 2 582 conseillers et obtenu 187 maires. Selon lui, après les ajustements, le nombre de maire RPM pourrait être amené à 200.

Pour rappel, le RPM était en lice dans 682 communes sur 688. Il était tête de liste dans 528 circonscriptions. Le parti présidentiel s’était fixé un objectif de 5 000 conseillers et 350 mairies. Ces résultats montrent que le RPM a fait une belle percée par rapport à son score en 2009 où le RPM avait 949 conseillers communaux et seulement 20 maires sur l’ensemble du territoire.

Baber Gano a également salué le bon climat dans lequel les élections se sont déroulées dans les zones où elles ont pu avoir lieu. Selon lui, il n’y a pas eu d’incident majeur qui puisse entacher la crédibilité du scrutin. Il a expliqué que les élections ont été supervisées par les observateurs nationaux et étrangers, le tout sous les yeux des délégués de la CENI. Il a aussi rendu hommage aux forces de sécurité pour avoir sécurisé le vote. Avant de faire observer une minute de silence en la mémoire des militaires tombés dans des embuscades tendues à eux par les ennemis de la paix.

Selon Me Gano, les enseignements à tirer de ce scrutin, c’est bien le faible taux de participation dans les grandes agglomérations, avec 20%. Contrairement aux communes rurales dont le taux de participation varient entre 40 et 50%. Le plus bas taux de participation a été enregistré à Dily, avec 20%, cela en raison de la menace terroriste. Selon l’homme de droit, ce taux est le signe de la faible capacité des partis politiques à mobiliser les électeurs pour le vote.

Youssouf Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un parti voleur RPM! Vous ne savez faire qu’une chose: voler les voix du peuple. Vous êtes une menace pour la République et une honte pour notre Démocratie!

Comments are closed.