Soutien à l’économie régionale : Une subvention 16,8 millions FCFA octroyée à 56 entreprises à Kayes

0

La salle de conférence de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie de Kayes a servi de cadre à la remise de financements complémentaires à 56 jeunes entreprises accompagnées par l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ).

Cet évènement a regroupé, sous la présidence de la représentante du Secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, le Directeur de cabinet du gouverneur de Région, le Directeur général de l’APEJ, Yaya Dao, le Coordonateur national du PROCEJ, Drissa Ballo, les autorités politiques et administratives de la Région ainsi que de nombreux jeunes promoteurs.

L’édile de la ville, a exprimé à l’assistance toute sa satisfaction des interventions de l’APEJ dans la collectivité aux plans de la formation entrepreneuriale des jeunes, du financement de leurs projets et de la création d’emplois dans tous les secteurs de l’économie régionale y compris la restauration, le commerce, l’horticulture et l’assainissement. Il a souhaité une redynamisation de ces interventions en raison de la forte demande de la population cible elle-même amplifiée par les crises économique, sécuritaire et sanitaire.

La porte-parole des bénéficiaires s’est exprimée dans le même sens en traduisant la gratitude des bénéficiaires de l’APEJ dans la région. De 2004 à aujourd’hui, l’APEJ a renforcé la capacité plus de 2 000 jeunes diplômés à travers le stage de formation professionnelle (volontariat), 547 jeunes formés suivant le module CREE : « Créez votre Entreprise » à travers 24 sessions de formation pour plus de 500 demandes d’intention de création d’entreprises plus de 2 000 jeunes sensibilisés dans le domaines de l’entrepreneuriat. Durant la même période, 145 jeunes de la région ont été formés en germe : «Gérez mieux votre Entreprise». Elle a financé 284 projets dans différents secteurs d’activités : agriculture, élevage, pêche et artisanat, les services, la santé et la communication.

Pour ce qui concerne le Projet EJOM, l’APEJ a touché 2 132 jeunes dans la Région de Kayes dans les secteurs de la gestion des déchets, l’agro-alimentaire ; l’artisanat Utilitaire et l’horticulture.

Pour sa part, la représentante du Secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle,  Madame Dicko Fatoumata Abdourahmane, Conseillère technique au Département, a rappelé les étapes précédentes de Ségou et de Sikasso dans le cadre de la même opération, suite au lancement national présidé par le Premier ministre le 2 juillet dernier avec une enveloppe de 150 millions de FCFA. Il s’agit de la remise de fonds complémentaires à des entreprises déjà accompagnées par le département de l’Emploi et de la Formation professionnelle à travers le Projet de développement des compétences et emploi des jeunes et sa structure d’exécution, l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes.

Aux promoteurs, elle a indiqué que leurs préoccupations en termes de formation, de qualification, d’insertion, bref d’autonomisation et d’épanouissement étaient inscrites au rang des priorités des plus hautes autorités. C’est à ce titre notamment que le Président de la République et le Chef du Gouvernement accordent aux questions de jeunesse l’essentiel de leurs efforts, nonobstant les nombreuses crises auxquelles le pays est confronté.  Ces efforts sont axés sur le développement de plusieurs secteurs intégrés dont la santé, le développement social, l’enseignement, l’emploi, la formation professionnelle et la bonne citoyenneté.  Il s’agit là d’un engagement déterminé visant à consolider les acquis et l’ouverture de nouvelles perspectives aux populations, notamment en termes de création d’emplois massifs pour les jeunes, d’autonomisation économique et  de promotion de la citoyenneté.  Ainsi d’importantes ressources sont investies dans le financement des PME/PMI pour les jeunes et les femmes par l’APEJ et plusieurs autres acteurs.

Cette importante opération de refinancement de 500 entreprises déjà accompagnées sur toute l’étendue du territoire national vise trois objectifs essentiels : accompagner les promoteurs dans la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus, contribuer à la consolidation de micros entreprises et sauvegarder les emplois disponibles dans le contexte d’urgence sanitaire que nous connaissons tous.

Mme Dicko, s’exprimant au nom de Drissa Guindo empêché, a salué le succès de ce programme qui a recueilli quelques 54 000 postulants sur lesquels 10 000 ont été sélectionnés et formés en entreprenariat.

Le second niveau de formation concernait 60% des 10 000 jeunes du niveau 1 et a porté  sur une formation approfondie en entreprenariat et à l’encadrement pour l’élaboration de plans d’affaires simplifiés.

Dans une troisième étape, 3 615 plans d’affaires ont été financés dont 1 865 femmes soit 52% (sur une prévision de 40%) contre 1 750 hommes.

Suite à une analyse de la vie de ces entreprises par l’APEJ et les ONG de suivi, il a été décidé avec l’accord de la Banque Mondiale de  refinancer 500 par des subventions, afin de garantir leur pérennité économique. Dans ce lot, les projets portés par les femmes et les personnes en situation de handicap ont été favorisés. C’est ainsi que dans la région de Kayes, 56 entreprises ont été retenues pour un coût total de 16 800 000 FCFA. Environ 63%  de ces bénéficiaires sont des femmes (35 femmes sur 56). C’est là un effort significatif des plus hautes autorités et de notre partenaire, la Banque Mondiale, pour soutenir la résilience des économies locales en raison des effets néfastes de la pandémie du Coronavirus.

Ce n’est pas tout.  Le dispositif de la vague 4 prévoit également :la formation de 3 000 jeunes sortants des dispositifs de formation professionnelle (apprentissage formelle et non formelle) du FAFPA et de la DNFP, l’octroi de kits / fonds de démarrage à 1 200 jeunes pour la création ou la consolidation de micros entreprises fragiles, l’accompagnement de 720 micros entreprises vers le système de crédit à travers le FARE, la mise à jour de 1 060 plans d’affaires parmi les bénéficiaires de kits/Fonds de démarrage des vagues 1 à 3. Cette mise à jour permettra au FARE de financer 636 micros entreprises ; le suivi accompagnement sur 12 mois des jeunes bénéficiaires de kits et /ou de financement au titre de la vague 4.

Mme Dicko a tenu à l’occasion à féliciter les dirigeants de l’APEJ et du PROCEJ ainsi que les jeunes promoteurs de la Région qui ont pour devoir de génération d’assurer la relève du secteur privé local dans les années à venir.

En marge de la remise des financements, la délégation a visité quelques entreprises accompagnées et a planté une vingtaine de plants d’arbres dans le cadre de la campagne régionale de reboisement 2020.

Cette 26ème édition se fixe comme objectif de produire 2 500 000  plants toutes espèces confondues et la récolte de 30 000 noix de rônier, le reboisement de 1 500 hectares toutes plantations confondues. Le thème de cette 26è édition est «Préservons et restaurons nos écosystèmes pour renforcer la résilience de nos communautés ». La participation à cette opération a été vivement saluée par les responsables et les populations de la Région.

CICOM APEJ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here