COP 27 : Les priorités du Mali

0

La participation du Mali à la prochaine Cop 27 en Egypte était au centre d’une conférence de presse le lundi dernier, à l’Agence pour l’Environnement et le Développement durable (AEDD).

 En prélude à la tenue de la Cop 27, l’AEDD a rencontré dans ses locaux, les représentants de journaux pour discuter de la participation du Mali sur cet important événement. Une grande première, que ce genre de communication se tienne au Mali en amont de la Conférence des parties de la Convention des Nations unies sur les Changements climatiques prévue du 6 au 18 novembre 2022 à Sharm el Sheikh en Egypte.

Dr. Alassane Ba, le directeur général de l’AEED, entouré de ses proches collaborateurs, des membres de la Commission d’organisation, des experts et des associations qui œuvrent pour la cause de l’environnement (dont l’Association pour l’Environnement, l’Assainissement et pour un Meilleur Cadre de Vie -Amavec-, de Mme Kalambry Hélène Argidam), ont entretenu la presse sur les objectifs et les résultats attendus, entre autres.

Le directeur général de l’AEDD a affirmé que la délégation malienne part en Egypte avec plein d’ambitions. Beaucoup de rendez-vous sont noués avec des partenaires financiers pour la mobilisation de fonds. Ces fonds sont destinés à des projets de lutte contre les changements climatiques et la réadaptation.

Cependant, à quelques jours de la Conférence, c’est le fonds qui manque le plus. Sur un budget de 210 millions de F CFA, seulement 50 millions de F CFA sont à la disposition de la commission d’organisation. Dr. Ba ne s’inquiète pas pour autant et compte sur une participation efficiente et de qualité de notre pays.

Dans la station balnéaire de Sharm el Cheick, les professionnels de l’environnement du Mali ont dans leur agenda de défendre les idées et les projets, négocier dans les groupes d’ensemble (les pays les moins avancés, la Cedeao, l’Afrique). Quatre points sont largement pris en compte. Il s’agit de la foresterie, l’agriculture, la gestion des forêts et les énergies renouvelables.

Sept ans après la Cop 27 à Glasgow en Ecosse et la première fois que le sommet se tienne sur le continent africain, l’Afrique reste mobilisée pour atteindre des objectifs tangibles.

Dr. Alassane Ba et ses collègues entendent aussi trouver un 3e intervenant pour le financement du fonds climat. Il s’agira aussi de faire en sorte que l’adaptation climatique puisse trouver une place de choix dans les nouveaux accords signés en Egypte.

 

Abdrahamane Dicko

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here