Ministère de l’énergie et de l’eau : Lancement en grande pompe à Sélingué du programme « BAM-GIRE » pour la réduction de la pauvreté au Mali

0

L’atelier de lancement s’est tenu le 12 novembre dernier. C’était sous la présidence du Ministre de l’Energie et de l’eau représenté par son Conseiller Technique M. Navon Cissé.

Une cérémonie de grande envergure, qui a enregistré la présence du représentant du ministère de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable, des autorités locales, du représentant de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali, SEM Peter Zoutewellé, de la Directrice des opérations de Wetlands International au Pays-Bas, Mme Reinastz Josephine, du coordinateur National wetlands/Mali, Dr Bakary Koné. L’atelier a connu également la participation massive des acteurs concernés du Mali et ceux de la République sœur de la Guinée Conakry.

A l’hôtel club de Sélingué, la présentation du projet était assurée par le Dr Mohamed Gariyane, chef du programme.

Le projet BAM-GIRE est une partie intégrante du programme conjoint d’appui à la GIRE. Ledit projet vise à ce que les actions du gouvernement, des institutions décentralisées et communautaires maintiennent le régime des écoulements du Niger supérieur et le Delta intérieur. Un autre objectif et non des moindres est qu’il favorise les moyens d’existence. En effet,  la biodiversité et l’économie pourront mieux s’adapter à l’environnement changeant.

Ledit programme porté par Wetlands International Mali, se justifie par son engagement dans la conservation durable des zones humides et la gestion intégrée des ressources en eau.

Plusieurs d’interventions des officiels ont marqué la cérémonie de lancement. Il s’agit des mots d’encouragement et d’espoir pour l’atteinte des résultats escomptés. C’est-à-dire la meilleure gestion de la ressource eau pour le bénéfice des riverains du Bassin du Niger.

L’occasion était bonne pour les intervenants de remercier l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas pour son appui financier au programme GIRE.

Le Maire de la commune rurale de Baya, M. Magatte N’Diaye dans son mot de bienvenue indiquera que la GIRE est une priorité de leur politique de développement communale. A l’en croire la gestion intégrée des ressources en eau, reste la voie utile en vue de pérenniser l’eau afin qu’elle soit une ressource plus porteuse de bénéfice que de dommage.

Le représentant du gouverneur de la région de Sikasso, Amadou Diabaté a mis un accent particulier sur l’importance du programme GIRE. Selon lui, « Au regard de son importance particulière pour les communautés du Niger supérieur et du Delta intérieur du Niger, ce programme devra contribuer dans ces sous-bassins, à la réduction de la pauvreté y compris la sécurité alimentaire dans un contexte de changement climatique», a-t-il martelé.

Selon le coordinateur de Wetlands au Mali, Dr Bakary Koné, le choix de Sélingué pour cet atelier n’est pas fortuit. Et pour cause ? Sélingué est situé dans le Niger supérieur qui va concerner aussi la mise en œuvre du programme GIRE. « Par ce projet, Wetlands International et ses partenaires vont développer un observatoire, qui une fois fonctionnelle sera un outil d’alerte précoce pour les décideurs politique », a dit Dr Koné.

Avant de marteler que ledit projet va permettre de mettre des connaissances à la disposition des acteurs pour la gestion harmonieuse de cette ressource eau.

Quant au représentant du Royaume des Pays-Bas, M. Peter Zoutewellé a noté que le projet BAM-GIRE est un programme du gouvernement du Mali soutenu par Wetlands et tous les autres acteurs.

Quant au président de séance, il dira que ce programme est une étape importante de la mise en œuvre du programme conjoint d’appui à la GIRE pour améliorer la situation socio-économique et la réduction de la pauvreté au Mali et en Guinée grâce à une meilleure connaissance des ressources en eau et leur gestion intégrée.

« Votre présence à cet atelier de lancement du programme GIRE est salutaire, mais elle doit s’inscrire dans une démarche de son appropriation effective afin de jouer pleinement vos rôles et responsabilités dans sa mise en œuvre », s’est-il-adressé aux participants. Il a également rassuré les participants de l’accompagnement du gouvernement à atteindre les objectifs assignés au programme.

Rappelons que le lancement de BAM-GIRE se tient à un moment, où les 9 pays du Bassin du Niger sont unanimes d’une synergie d’actions pour trouver une solution adéquate à la dégradation de leur patrimoine commun, et plus particulièrement à quelques jours de la COP21 sur le climat qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Mountaga DIAKITE

PARTAGER