Préservation de l’environnement : Barrick Gold Corporation compte réhabiliter 150 ha avec plus de 23.000 arbres cette année

1

En plus de produire de l’or au Mali, la compagnie Barrick accorde une attention particulière à la sécurité, la santé et l’environnement. Dans l’optique de réduire l’impact de sa production sur ces volets, la mine a adhéré à deux certifications, l’Iso 45001 comme système de gestion de santé et de la sécurité au Travail et le certificat Iso 14001 pour l’environnement, à travers ces deux certifications, le taux d’accident avec arrêt de travail est en diminution progressive depuis quelques années et aucun incident environnemental majeur n’a été enregistré au premier trimestre 2019.

Au dire du responsable sécurité, santé et environnement du complexe Loulo-Gounkoto de Barrick, Moussa Kanté, il est vrai qu’ils produisent de l’or mais qu’en matière d’environnement, santé et sécurité au travail, il est critique et important pour eux que cette production se fasse sans impact sur l’être humain et sur l’environnement. Selon lui, c’est pour cette raison que la mine a actuellement adhéré à deux certifications dont l’Iso 45001 qui concerne la santé et sécurité et d’Iso 14001 qui concerne l’environnement. «Ces deux systèmes s’assurent de tout ce que nous faisons ici dans la mine et identifient tous les impacts qui peuvent potentiellement impacter sur l’être humain et l’environnement », a-t-il précisé. Prenant l’exemple sur le taux d’accident avec arrêt de travail, il expliqué que depuis 2012 jusqu’à maintenant, il y a une diminution progressive. Par ailleurs, en matière d’environnement, il dira qu’ils ont projet de champs de solaire d’une capacité de 20 Mw, ce qui va permettre d’économiser 10 millions de litres de carburants par an et de réduire leur impact carbone d’à peu près 420 tonnes chaque année. A l’en croire, la population bénéficiera de ce projet à la fermeture de la mine. Par rapport à la réhabilitation des sites d’exploitations, il dira que leur politique est de laisser l’environnement avec zéro impact sur la biodiversité. Plus loin, il a souligné qu’ils essayent de réhabiliter au fur et à mesure que les opérations continuent. Selon lui, en 2018, la mine a réhabilitée 156 hectares avec plus de 19.000 arbres et que cette année la mine prévoit de réhabiliter 150 hectares avec plus de 23.000 arbres. Ainsi, le responsable environnement, a déclaré que la mine a également des programmes de gestion de l’eau afin d’économiser l’embargo. Aussi, il est revenu sur le secteur sanitaire, en disant qu’ils ont programmé de lutte contre le VIH qui s’applique à l’intérieur de la mine comme à l’extérieur. En ce sens, il a indiqué qu’ils ont des équipes qui vont vers les communautés en les sensibilisants sur la maladie et de faire des dépistages volontaires. En ce qui concerne le paludisme, il dira qu’ils ont des plans de distributions gratuites des moustiquaires et des séances de pulvérisation intra-domiciliaire effectuées dans la mine et les communautés environnantes.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Barrick Gold est parmi les plus grandes compagnies minières au monde, mais je ne suis pas sûr de sa politique de protection de l’environnement au Mali. Qui va s’occuper de ces arbres après la session des pluies, en absence des caméras ? Nous savons bien que sans un suivi, plus de 80% de ces pourraient disparaître en 2 ans.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here