Après avoir payé des loubars pour battre à mort sa petite-fille Atou Sira Fainké libérée en catimini

    3

    Dans notre pays, la justice à deux visites semble avoir de beaux jours devant elle. En effet, dans une de nos parutions nous titrions : “Correction punitive ou exécution sommaire ?: Assétou Koné dite Atou battue à mort par deux loubars à la solde de sa grand-mère, Sira Fainké”.

    Il s’agit d’une grand-mère, Sira Fainké, qui avait payé les services de deux loubars pour corriger sa petite-fille Assetou Koné dite Atou qu’elle soupçonnait de vol. Cette correction a malheureusement très mal tourné parce que Atou est décédée des suites de ses blessures. Arrêtés et conduits devant le juge pour répondre des faits à eux reprochés, il nous revient que la grand-mère Sira Fainké a été purement et simple relaxée tandis que l’un des loubars, Dramane Doumbia, a été placé sous mandat de dépôt.

    Sur quelle base celle qui est considérée comme la principale actrice de ce crime a-t-elle pu être élargie ? Mystère et boule de gomme ! Affaire à suivre !                            

    Boubacar PAÏTAO

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    3 COMMENTAIRES

    1. franchement je me demande ou ce pseudo journaliste a fait ses classes . NON SEULEMENT SON ARTICLE EST TRUFFE DE FAUTES MAIS IL N’YA AUCUNE ANALYSE JOURNALISTIQUE. ALORS MALIWEB DE GRACE SOYEZ UN PEU SERIEUX ET RESPECTUEUX DES LECTEURS.

    2. Mr. l’enseignant journaliste je ne saurais admettre de vous des égarements dans vos publications. Relisez vous avant de mettre sous presse.
      On dit justice à deux vitesses et on écrit loubarD avec D à la fin .

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here