Après plus de dix ans de maintien grâce à la subvention de l’état : La recharge de la bonbonne de gaz de 6 kg augmentée de 500 FCFA

    0

    Dans un communiqué rendu public le mardi 15 novembre, le gouvernement, à travers le ministère de l’Industrie, des investissements et du commerce, a décidé d’augmenter de 500 FCFA la recharge de la bouteille de gaz de 6 kg. Qui passe ainsi de 2 000 FCFA à 2 500 FCFA. Ce qui permettra de réduire le niveau de la subvention accordée par l’Etat sur la bouteille de 6 kg.

    Cette décision d’augmentation est l’une des alternatives préconisées suite la pénurie de gaz sur le marché à cause de l’arrêt des activités des importateurs de gaz, qui réclamaient le paiement par l’Etat des arriérés sur le différentiel de 1,8 milliard de FCFA. Ceux-ci ont été épongés le mardi dernier. C’est dans cette même suite, que le gouvernement sur proposition du Conseil national des prix a décidé cette augmentation.

    En effet, lors de sa réunion du jeudi 1er septembre présidée par le ministre de l’Industrie, des investissements et du commerce, Mme Sangaré Niamoto Ba, cette question d’augmentation était devenue inévitable dans la mesure où le prix de la bouteille de 6 kg n’a pas bougé depuis plus de 10 ans, ce qui, économiquement, n’est pas normal. Mais, faut-il signaler que le maintien du prix à 2 000 FCFA est dû à la subvention de l’Etat qui, dans le cadre de la vulgarisation de la consommation du gaz butane et pour lutter contre la déforestation, avait décidé de subventionner la consommation du gaz domestique.

     

    Par exemple, suivant la structure des prix du mois de juillet 2010, le prix non subventionné du gaz à Bamako était arrêté à 857 FCFA le kilo.  Sur cette base, la bouteille de 6 kilos, couramment utilisée par les ménages devrait être vendue à 5 142 FCFA par les fournisseurs. 

     

    Pour rendre ce coût supportable par les ménages et contribuer par la même occasion à protéger l’environnement, l’Etat subventionne la bouteille de 6 kilos couramment utilisée dans nos ménages. Mais les autres bouteilles ne sont pas prises en compte par la subvention. Malgré cette hausse, l’Etat va continuer à supporter plus de la moitié du prix réel de la recharge de la bouteille de 6 kg, soit 2 722 FCFA sur les 5 124 F le prix normal.

    C’est ce différentiel ou subvention qui est reversé par l’Etat aux sept sociétés importatrices de gaz. Avec l’augmentation du niveau de la consommation nationale du gaz, il est de plus en plus difficile pour le Trésor public de payer la facture à temps.

    Cette augmentation se justifie aussi par le fait qu’actuellement  le prix du Mali étant le plus bas de la sous-région, le gaz subventionné par l’Etat est exporté frauduleusement vers les autres pays.

    Après ces deux importantes mesures, le gaz fait de plus en plus son apparition sur le marché au grand bonheur des consommateurs, qui s’impatientaient avec leurs bouteilles vides sous les bras. On espère que cette légère augmentation, qui est un mal nécessaire, va permettre d’éviter les arrêts incessants de l’importation et les pénuries.

     

    Youssouf  CAMARA


    Commentaires via Facebook :