Campagne de lutte contre la fraude d’électricité : Le Commissariat du 3e Arrondissement démantèle un réseau

    1

    Lancée par la société Energie du Mali (EDM SA), le 1er février 2021, la campagne de lutte contre la fraude d’électricité a porté ses fruits. En effet, sur plainte de la direction et suivant instruction du procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la commune II, le Commissariat du 3e Arrondissement a mis le grappin sur un vaste réseau de fraudeurs tapis dans le marché de Médine, communément appelé Soukounikoura. En attendant la suite de l’enquête, trois personnes, notamment Boubacar Sereta, Tahirou Diop et Sékou Traoré, sont aux arrêts. Et, selon les explications du Commissaire principal, Sadio K Tomoda, les trois suspects arrêtés disposent de magasins dans lesquels ils siphonnent l’électricité. Branché
    directement et de façon illicite sur le réseau de l’EDM, ces propriétaires d’étal ne payaient rien à l’EDM, a ajouté le Commissaire en précisant au passage avoir découvert dans l’un des magasins 16 congélateurs et réfrigérateurs branchés.  Ces matériels, ajoutera le
    Commissaire, appartiennent à des dames qui payaient une somme forfaitaire de 10 000 FCFA par mois au propriétaire du magasin contre la fourniture d’électricité.
    Les faits, qui sont de nature pénale, sont désormais entre les mains du procureur et les enquêtes se poursuivent aux fins de pouvoir mettre la main sur d’éventuels complices. Car, selon le commissaire, des personnes ont dû aider les trois prévenus à procéder aux branchements, qui ne peuvent être que des électriciens. Et selon le commissaire, les
    personnes arrêtées ont déjà donné des noms, qui sont actuellement recherchées. Quant aux matériels, notamment les 16 congélateurs et réfrigérateurs, ils ont été également saisis en attendant la décision du procureur.
    Sur place nous avons pu également constater qu’au-delà des magasins plus d’une dizaine de famille bénéficiaient également de l’électricité moyennant 17500 FCFA par mois. À la question de savoir pour combien de temps, l’une des victimes de Tahirou Diop confie avoir été rassurée, après le paiement de 10 000 francs CFA pour son installation, qu’il ne s’agissait pas d’une électricité volée et qu’il consomme plus qu’il ne paye. Après deux mois les problèmes ont commencé.

    Amidou KEITA

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    1. Les chefs de famille de cette dizaine de famille doivent etre aussi mis aux arrets, ils en savent beaucoup. Quand ils seront mis au chaud toutes les autres situations illegales du genre seront connues dans les jours a venir.

      Quel vol, les maliens aiment gaspiller le courant alors qu’ils ne meritent meme pas d’etre branches.
      Que l’EDM SA fasse une lutte sans merci contre tous ces voleurs et truands

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here