Commissariat de police de Koro : Arrestation d’un trentenaire qui a écrasé la tête de son propre géniteur

    0

    Le Commissariat de police de Koro dirigé par le commissaire principal de police Jean Marie Drabo vient d’élucider un cas de parricide qui avait troublé la quiétude quotidienne de la ville de Koro. En effet, les limiers de la Brigade de recherches dudit commissariat ont pu mettre le grappin sur le trentenaire qui avait écrasé la tête de son propre père à coups de bâton.

     

     

    De nos sources policières, dans la journée du mardi 8 janvier 2020 aux environs de 18 heures, tout a commencé lorsqu’un paisible citoyen, ayant requis l’anonymat, s’est rendu au Commissariat de Koro pour signaler un cas d’assassinat perpétré à proximité de son domicile.

    Sans désemparer, sur instruction du Commissaire principal de police Jean Marie Drabo, une équipe de la Brigade de recherches a été dépêchée aux fins de constatations et d’enquête. Sur place, les limiers ont effectivement trouvé le corps inanimé d’un sexagénaire qui gisait dans une flaque de sang, avec sa tête écrasée suite à la violence et la fréquence des coups reçus.

    Selon les témoignages recueillis auprès des voisins, le meurtrier n’est autre que le propre fils de la victime, un trentenaire qui avait complément disparu des radars après ce crime ignoble. Ainsi, après d’intenses recherches, les enquêteurs ont pu le dénicher dans les confins de la ville.

    Conduit au commissariat pour des investigations plus poussées, dans un premier temps il s’est fondu en larmes, avant de passer à l’aveu. En effet, dans son interrogatoire, l’auteur de parricide a laissé entendre que tout est parti d’une dispute avec son père, lorsque ce dernier a voulu réparer la porte de sa chambre et lui n’en voulait pas. Ce qui a mis le père en colère. Suite à une altercation, le trentenaire n’a pas pu contenir sa colère face aux réprimandes de son père à son encontre. C’est ainsi qu’il s’est muni d’un bâton pour l’assommer. Et d’ajouter que même lorsque le père est tombé, il a continué à lui assener des coups de bâton à la tête. C’est ainsi qu’il lui a ôté la vie avant de se volatiliser.

    Après les enquêtes préliminaires, il a été déféré devant le Juge de paix à compétence étendue de Koro, suivant PV N°16/CP-Koro du mercredi 9 décembre 2020. C’est ainsi qu’il a été placé sous Mandat de dépôt et il mérite désormais son sort à la Maison d’arrêt de Koro.

    Boubacar PAÏTAO

     

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here