Commune de Macina : Malado fait couper le pénis de Dourty

    10

    Un jeune homme de la commune de Macina dénommé Dourty était aimé par une jeune fille du nom de Malado. Dans cette partie de notre territoire, marier une fille peule de mande beaucoup de moyens notamment des bœufs, de l’or et de l’argent. Issu d’une famille pauvre, Dourty ne pouvait s’acquitter de tout ce qui lui avait été demandé. Pourtant, les deux tourterelles s’aiment profondément.

    Face à cette difficulté, Dourty prend ses bagages et va en aventure. Après 5 ans d’exil, il parvient à se faire une fortune. Auparavant, avant son départ, il avait rencontré un marabout avec qui il avait fait un maraboutage empêchant Malado de se tenir dans un autre foyer qui n’est pas le sien. Comme prédit, cet acte va bien réussir. Autant de mariages autant de divorces. Brusquement un beau jour, dans des véhicules 4X4, Dourty et ses amis de Bamako arrivent nuitamment au village. Comme une trainée de poudre, l’information circule dans toute la commune. Dourty, très riche bien costumé est revenu pour conquérir son cœur. Parce qu’avant son départ, il avait juré de revenir se venger en mariant Malado, qu’advienne.

    Le lendemain étant un jour de foire, Dourty et ses amis prennent tout le marché en otage avec leurs véhicules, de la bonne musique et bien sûr avec de nombreux lèches-bottes tout autour. Sans pipé mot, Malado dans ses plus beaux habits avec or et argent aux oreilles, au nez, aux pieds et aux bras, en compagnie des filles de sa génération n’en démordent également pas. Elles vont et reviennent dans tous les sens. Jusqu’au moment où les deux groupes vont se croiser et Dourty de prendre son courage de la taquiner et de l’enlever. Une nuit, deux nuits et trois nuits, la famille de Dourty décide de passer à l’offensive. Sans détour, tout est accepté et le mariage se décide. Dourty fait un tour à Bamako et revient célébrer le mariage. Pendant tout ce temps, la satisfaction sexuelle était de mise. Mais là où le bas blesse, un des anciens maris de Malado avait juré que si Dourty prend Malado, Dourty se coupera le pénis.

    Après le mariage et le départ à Bamako, de plus en plus, Dourty perd sa puissance. Malado ne se satisfait plus. Finalement, elle monte au créneau et dit à Dourty qu’elle n’est pas fière de lui. Car, une femme au foyer, c’est d’abord le sexe. S’il ne peut pas la satisfaire, elle préfère retourner au village. Le lendemain, partie au marché, Malado revient trouver que Dourty s’est coupé le pénis dans le WC, il gisait au sol. Triste sort. Estimant que sa vie n’a plus de sens, Malado s’est également suicidée.

    Cette histoire nous interpelle tous. Alors, méditons ensemble !

    Ousmane COULIBALY

     

    Commentaires via Facebook :

    10 COMMENTAIRES

    1. Hey Coulibaly kè..! Pourquoi calomniez-vous notre commune d’une histoire de “coupe de pénis” ?

    2. FAUX ARTICLE ET FAUX JOURNALISTE.
      AYEZ UN PEU DE RESPECT POUR VOS LECTEURS SVP

    3. Mr le journalist, je suis pas d’accord avec vous sur le “titre” de cet ppassage car il ne correspond pas a le contenu du passage. Malado a cause l’act qui a conduit routhy a ce coupe le penis mais elle n’a pas commit…qui sais si ce ne pas poison d’avril?].

    4. M. Ousmane COULIBALY, Peux tu approfondir tes recherches en nous dévoilant le nom de cette localité de la commune de Macina?

    Comments are closed.