EDM-SA : 3 faussaires aux arrêts

    1

    La semaine dernière, un vaste réseau de vol d’électricité a été démantelé par les policiers du 3e arrondissement en collaboration avec les agents de l’EDM. C’était sur la colline de Sougounikoura. Ils sont pour le moment 3 faussaires. Ils s’adonnaient à des branchements illicites sur le réseau de distribution EDM et revendaient l’électricité volée à d’autres usagers.

     

    C’est à Médina-Coura, au Sud du marché Sougounikoura, derrière Loko-Suguni, que Tayirou, Sékou et Séréta avaient installé tout un immeuble et un magasin sur de l’électricité volée à EDM-SA. Pour ce faire, ils avaient branché des compteurs qui ne marquaient aucune consommation et des installations directes sur le réseau EDM. Ils distribuaient ainsi de l’électricité volée à partir de ces installations aux habitants d’un immeuble de deux étages sans verser aucune somme à EDM. Tayirou et Sékou allaient jusqu’à louer un magasin à 200m de l’immeuble et offraient des prises électriques à des vendeuses d’eau qui y installaient leurs congélateurs moyennant une somme par mois.

    Selon le commissaire Sadio dit Konon Tomoda du 3e arrondissement où les 3 personnes sont gardées à vue, c’est sur une plainte d’EDM au parquet de la Commune 2, qu’une enquête a été ouverte sur ordre du procureur. « Effectivement sur le terrain, nos agents ont découvert des installations illicites sur la ligne électrique d’EDM-SA. Ils ont aussi découvert des compteurs qui ne marquent aucune consommation », a confié le commissaire. A ses dires, les 3 personnes volaient de l’électricité à EDM-SA et revendaient cette électricité à des habitants d’un immeuble.

    « Ces actes peuvent être qualifiés de vol. Donc nous les avons tous interpelés et ils seront mis à la disposition du procureur. Des évaluations de pénalités sont déjà en cours au niveau de l’EDM. . La justice s’en chargera du reste », a conclu M. Tomoda.

    Plus de 20 congélateurs étaient branchés sur les prises issues de ces installations illicites. Dans le magasin du nommé Sékou Traoré, il y avait 16 congélateurs, tous saisis par la police du 3e arrondissement. Un des contrôleurs d’EDM a expliqué que les femmes qui branchaient leurs congélateurs payaient 10 000 F CFA au magasinier par mois. Or, selon lui, un congélateur consommera au minimum 20 000 F CFA par mois de courant et pourrait aller jusqu’à 30 000 F CFA ou plus s’il est branché 24 heures sur 24. A l’immeuble, 7 congélateurs ont été trouvés branchés dans les différentes maisons. Et les familles versaient 15 000 F CFA à leurs fournisseurs qui ne sont autres que Tayirou et Séréta, selon les témoignages.

    Le commissaire a révélé que l’enquête est toujours en cours. « Ils ont fait ces installations en complicité avec des électriciens. Des noms ont été donnés. Nous allons les traquer tous et les remettre à la disposition de la justice », promet le commissaire.

     

    Plus de 150 voleurs d’électricité arrêtés de 2020 à nos jours

    Selon nos informations, 12 personnes ont été arrêtées dans les mêmes circonstances de février 2021 à nos jours. « Elles sont toutes sous mandat de dépôt à la maison centrale d’arrêt », selon un contrôleur d’EDM. A en croire ce dernier, de 2020 à maintenant, plus de 150 personnes ont été interpelées et sont tous en prison pour des cas pareils. « Les pratiques sont récurrentes dans le cadre commercial mais aussi dans les usages familiaux », précise le contrôleur.

    Selon un responsable d’EDM, ces installations illicites coûtent très chères à la société. « Avec des pratiques pareilles, ce serait très difficile pour nous de satisfaire nos clients comme il faut. Ces installations sont un véritable manque à gagner pour nous. Il ampute fortement à notre fonctionnement », explique le responsable. Il invite donc la population à dénoncer tous les cas d’installation illicite pour faciliter la tâche à EDM afin de bien satisfaire la population en électricité.

    Mariam Guindo, Adam et Pinda Karembé, toutes propriétaires de congélateurs trouvés branchés dans le magasin, revendiquent leurs congélateurs saisis par la police. « Ce sont eux qui nous ont dit qu’ils ont des prises pour les congélateurs à 10 000 F CFA. Nous ne savions pas que c’était de l’électricité volée. Ces congélateurs sont tout ce que nous avons. Nous vivons de ça. Nous travaillons du jour au jour pour acheter à manger avec ce que nous gagnons et payons chaque fin de mois 10 000 F CFA», expliquent-elles.

    En attendant, les 3 hommes méditent sur leur sort au commissariat avant de comparaitre devant le procureur dans les jours à venir. EDM continue son contrôle partout au Mali. Elle ne compte laisser aucune installation illicite avant la fin de la Campagne de lutte contre les fraudes, lancée en février dernier.

     

    Koureichy Cissé

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    1. Monsieur le journaliste dit a la police de vérifier les alentours des structures étatiques, tous les commerces á proximité sont branchés illicitement, les facultés et les hôpitaux. Les agents de l’EDM en complicité avec des particuliers volent l’électricité depuis les poteaux dans les quartiers de Bamako. Des grands cadres refusent de payer leurs factures d’électricité, les ministres malgré les gros salaires et avantages. Pourquoi ce sont les pauvres qui doivent toujours payer. trop d’injustice voila pourquoi nous sommes dans l’abime sans cesse. Le village Du point G, les marchés de Bamako, la gare routière. Le Malien doit changer son attitude si il aspire réellement au changement. ASSIMI A MI KO

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here