Escroquerie : Un Béninois soutire plus de 15 millions aux jeunes diplômés sans emploi !

    0

    Plus de 400 jeunes diplômés sans emploi ont été escroqués par un homme qui se faisait passer pour un recruteur, au nom d’une société de micro finance. L’escroc a pu soutirer plus  de 15 000 000 FCFA à ses victimes.

    Fadjeme Guy dit Chérif est de nationalité béninoise. C’est dans une imposante villa qu’il louait à Faladiè qu’il a reçu les dossiers de plus 400 jeunes diplômés sans emploi. Ces infortunés étaient sûrs de travailler enfin et dans surtout une importante société de micro finance. Pour réussir son sale coup, Chérif travaillait avec dix-huit agents commerciaux et des secrétaires, pour chercher des candidats au recrutement. A certaines de ses victimes, l’homme exigeait un niveau brevet de technicien supérieur (BTS).  Il recrutait aussi pour des postes de secrétaires et des secrétaires d’agents de sécurité. Les conditions à remplir pour être retenus étaient les suivantes :  payer les frais d’inscription et des frais de participation à un séminaire qui devait précéder le recrutement. Les frais d’inscription s’élevaient à 5000 FCFA pour tous. S’agissant des frais de participation au séminaire, le montant variait  selon les catégories. Niveau BTS : 50 000  FCFA.   BT et secrétariat : 30 000 FCFA. Agent de sécurité : 20 000 FCFA. Les salaires proposés par l’escroc à ceux qui seraient retenus dans la société de micro finance vont de 120 000 FCFA (BTS) à 60 000 FCFA (agents de sécurité), en passant par 75 000 FCFA (BT, secrétaires). De quoi faire rêver les jeunes qui se bousculaient devant le cabinet Western Group, pour déposer leurs dossiers du 11 au 18 juillet dernier.

    Mais le 18 juillet, les jeunes ont trouvé le cabinet Western Group vidé de ses matériels : tables, imprimantes, chaises… Fadjemé Guy avait tout emporté ! Il avait disparu dans la nature avec le magot. Dans le rang des 400 jeunes diplômés, la déception est grande. Les rêves s’effondrent ! Déçus, ils s’en prennent à la secrétaire et certains commerciaux. Informé, le Commissariat de police du 7ème arrondissement a interpellé les dix-huit  commerciaux et les secrétaires. 

    Quelques victimes témoignent

    Gaoussou B. Coulibaly : «  J’ai déposé mon dossier le 11 Juillet, j’ai payé la somme de 5000 F  et 50 000 respectivement comme frais d’inscription et de participation au séminaire  parce que je suis détenteur du BTS. Quand je suis arrivé le lundi 18 juillet, jour du rendez avec le recruteur, ma surprise fut que ce dernier s’était évaporé dans la nature avec notre argent. J’ai failli tomber sous le coup du choc car je voyais déjà  l’un de mes rêves brisé par un escroc. En voyant cet homme, personne ne peut imaginer qu’il s’agit d’un escroc. Toujours bien costumé, son âge avoisine la quarantaine et il est très sérieux en apparence.» Selon lui, l’espoir est permis car Interpol serait à sa recherche pour l’extraire de son dernier retranchement.

    Abdoulaye Kane est aussi, victime de l’escroquerie. Détenteur du BT, il  dit avoir été  frappé en pleine figure par l’escroc, parce que il aura versé 35 000 dans son compte : ‘’Dieu seul sait comment je me suis débrouillé pour avoir cette somme’’, a-t-il souligné. 

    Selon les dernières informations, l’escroc aurait mis le cap sur le Burkina-Faso.
    Modibo Fofana

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER