Pour escroquerie et abus de confiance portant sur 20 millions FCFA : Un spéculateur foncier arrêté par le Commissariat de police de Kalabancoro

    0

    Dans leur mission régalienne de combattre l’insécurité sous toutes ses formes, les limiers du Commissariat de police de Kalabancoro dirigé par le Commissaire divisionnaire de police Amara Doumbia viennent de mettre le grappin sur un individu, L.D, impliqué dans plusieurs cas de spéculation foncière portant sur plus d’une dizaine de parcelles.

    Selon nos sources, suite à plusieurs plaintes à la Brigade des Recherches de Kalabancoro contre L.D et plusieurs soit-transmis du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune V du district de Bamako pour son implication dans plusieurs affaires de spéculation foncière dans le cercle de Kati, portant sur plus de 20 millions de Fcfa, la Brigade de recherches du Commissariat a engagé les recherches pour arrêter le nommé L.D pour des faits d’escroquerie et d’abus de confiance.

    Selon une source proche du dossier, c’est courant 2018 qu’un certain S.F a acheté cinq parcelles à usage d’habitation avec le nommé L.D, dont trois du côté de l’Université de Kabala pour la somme de 6 millions Fcfa et les deux autres à Banco (dans le Cercle de Kati) à 540.000 Fcfa. S’étant acquitté de la somme convenue au comptant et après réception des documents, l’acquéreur a pris l’initiative de vérifier l’authenticité desdits documents au niveau de la Sous-préfecture de Kalabancoro.

    Rassuré, le sieur S.F a entrepris de faire des réalisations sur les parcelles se trouvant au niveau de l’Université de Kabala. Mais grande fut sa surprise, lorsqu’une autre personne s’est présentée avec un Titre Foncier (TF) prouvant qu’une des trois parcelles lui appartiennent. Contacté, sans autres commentaires, le nommé L.D. a proposé de dédommager S.F avec d’autres parcelles comme compensation. Malheureusement, le même problème s’est encore posé lorsque l’acquéreur a décidé de les mettre en valeur. Aussi, les autres parcelles acquises avec L.D ont connu le même sort.

    C’est ainsi que S.F a décidé de porter plainte contre L.D au Commissariat de Police de Kalabancoro. Indépendamment de cette affaire, il avait également été roulé dans la farine par un autre spéculateur foncier du nom de D.C. (actuellement en détention à la Maison centrale d’arrêt de Bamako), l’un des complices de L.D qui, aussi, lui avait vendu une autre parcelle en échange de son véhicule de marque Range Rover (actuellement sous scellé au Tribunal de Grande Instance de la Commune V du district de Bamako). Ainsi, une enquête minutieusement menée par la Brigade de Recherche du Commissariat de Kalabancoro, sous les directives du Commissaire divisionnaire de police Amara Doumbia, a permis de localiser et interpeller L.D dans la journée du samedi 02 mai 2020 dernier.

    Conduit dans les locaux du Commissariat de Kalaban-coro par les enquêteurs, l’escroc a reconnu sans ambages les faits à lui reprochés. Déféré au Parquet de la Commune V du district de Bamako, il a été placé sous mandat de dépôt et conduit à la Mca de Bamako.  Aussi, il faut signaler que le nommé L.D est un repris de justice notoirement connu des archives de la Brigade de la Gendarmerie nationale de Kalabancoro pour des affaires similaires.

                Boubacar PAÏTAO

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here