Ras Dial et Assetou Coulibaly en prison : L’audience correctionnelle attendu le 14 mai prochain

    5

    Suite à la décoration au grade de Chevalier de l’Ordre national du Mali, du leader religieux, de ChoualaBayayaHaidara, des voix se sont levées  pour dénoncer ce mérite.

    Au nombre de celles-ci se trouve celles Ras Dial, activiste sur les réseaux sociaux et une certaine Assétou Coulibaly, illustre inconnue. Ce duo a publié sur les réseaux sociaux des messages, soutenus souvent par des vidéos pour diffamer, insulter le leader religieux. Pour le respect dû à nos lecteurs, nous n’osons pas reproduire les insanités proférées contre le guide Chouala Bayaya Haidara.

    Aussi, la Brigade d’investigation judiciaire( BIJ) a t-elle fait des investigations suite à une plainte de la victime. Résultat : Ras Dial et Assétou ont été interpellés, avant d’être présentés au Procureur du tribunal de la grande instance de la Commune III. Celui-ci les a mis sous mandat de dépôt le 28 février 2019.

    Le premier est à la Maison centrale d’arrêt de Bamako Coura, la seconde se trouve à la prison de femmes de Bollé sise à Banamkougou.

    Ils doivent attendre derrière les barreaux jusqu’à l’audience correctionnelle prévue  le 14 mai 2019 pour connaitre leur sort.

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    5 COMMENTAIRES

    1. mais c est grave .chouala baya baya un guide spirituel.les portes de l enfer sont grandement ouvertes pour accueillir.ce pays n est pas pourri mais c est le mali qui n existe plus .ibk ouvre tes yeux stp.

    2. Le journalisme est un métier ,tel n’est pas le cas au Mali,vivement la reforme du journalisme,car tout le monde est journaliste.La rumeur occupe une place prépondérante ,au mépris des investigations ,pour élucider un fait qui est ou n’est pas.Pour couper cours à ce journalisme bradé ,l’état doit exiger un minimum de formation d’au moins 3 ans pour avoir un niveau basique,pour limiter les dégâts.

    3. C’est ça qu’on appelle un journalisme d’investigation. Le Mali a besoin de ce genre du journalisme qui vise à révéler des informations cachées en les regroupant au moyen des enquêtes longues et minutieuses. En France, le Canard Enchainé fait référence dans ce domaine ; l’auteur de plusieurs révélations sensibles dont l’affaire Fillongate qui a fallu au premier ministre François Fillon de perdre la manche à l’élection présidentielle en 2017. Médiapart, l’auteur dans l’affaire Alexandre Benallah dont des rebondissements sont toujours encours autour de l’actuel locataire des Champs Elysées Emmanuel Macron. Et la pédophilie dans l’Eglise catholique et son silence en raison de l’omerta catholique.
      Sachant que les Maliens ont été tout le temps abusé par leur naïveté par des gens à l’intention obscure soit au niveau religieux ou politique etc…
      On ne peut qu’exhorter ces journalistes (hommes et femmes) à l’endurance et à informer leurs auditeurs de leurs découvertes et Surtout à conserver leur indépendance vis-à-vis des pouvoirs politiques et économiques et une profondeur d’analyse qui résiste à la tentation de l’audimat ou à la course à l’exclusivité.

    4. Que la vérité soit réellement établie et que la correction soit exemplaire. J’ai personnellement écouté une partie de l’audio j’avoue que le Malien de jour en jour perd son repère, on ne sait plus où donner de la tête. Si c’est ce qu’on appelle ici liberté de presse ou d’expression il faut reconnaître que nous avons de beaux, que dis-je des jours sombres devant nous et du coup c’est la démocratie qui s’en ressent, quel dommage !

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here