STADE DU 26 MARS : POURQUOI LES PANNEAUX ORANGE ONT éTé ENLEVéS

    0

    Dans le cadre des préparatifs du match Mali-Benin joué le dimanche dernier, la  Société Orange a proposé la somme de 14 millions F CFA au Ministre Nantié Pléah. Ce dernier aurait décliné l’offre estimant que la FEMAFOOT était la personne morale la mieux indiquée car chargée d’organiser ladite rencontre. L’équipe de Salif Keïta a-t-elle finalement perçu les sous?rn

    rn

    Cette  généreuse offre de Orange avait certainement pour but d’aplanir à jamais le malheureux contentieux ayant opposé les entités en place. Il s’agit du Département de tutelle, de la Femafoot et dans une certaine mesure, de la société Ikatel devenue Orange. Il va sans dire que ces deux dernières sociétés ne jouissent pas du même statut, l’une ayant cédé la place à l’autre. Le contrat existant entre le Ministère prend plutôt en compte la société Ikatel. Les panneaux publicitaires «Orange» ne respectaient donc l’esprit des accords. Ils furent tout simplement enlevés.

    rn

    Ce, d’autant plus que des pourparlers sont en ce moment en cours, cette fois-ci, avec la société «Orange». Il faudra retenir qu’à l’heure actuelle, rien n’est conclu, ledit contrat, bien qu’en instance de signature, ne l’est pas encore. L’exposition des panneaux «Orange» était donc une anticipation. Ils furent donc enlevés.  Rappelons qu’il existe une commission chargée de la gestion des espaces publicitaires au niveau des stades. Mais elle peine à coordonner ses activités avec efficience. A preuve: d’autres entités auraient été également lésées au cours du même événement.

    rn

    rn

     

    rn

    rn

    B.S.D

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER