FEBAK 2007: Ça marche plutot bien

0

Installé dans un stand débordant de sculptures en bronze et de statuettes de toutes sortes, Warma Mahamadi affiche un large sourire commercial à l”adresse du passant.
rn
rnL”exposant burkinabé se dit tout heureux d”occuper un des 12 stands d”exposition installés par son pays à la Foire exposition de Bamako (Febak). "On peut dire que les affaires marchent passablement. Mais ce qui est réconfortant dans tout cela c”est que les gens viennent observer nos produits, certains nous font des promesses d”achat. Nous sommes dans une fourchette de 2 à 4 articles vendus par jour", commente Warma Mahamadi en expliquant au passage que son pays est présent à la foire en miellerie, vannerie, sculpture et autres produits artisanaux.
rn
rnLa Febak est en passe de gagner le pari de l”organisation. A l”instar des artisans burkinabé, beaucoup d”autres exposants étrangers ont fait le déplacement de Bamako. Certains pour la première fois. C”est le cas de cette société sénégalaise qui est venue se faire connaître et découvrir le marché malien. "Mat force" propose des groupes électrogènes, des climatiseurs et est concessionnaire d”une gamme de véhicules Hundaï et Mazda. "Les gens accordent beaucoup d”intérêt à nos produits. Ils prennent nos contacts. Tout se passe vraiment bien pour nous, dans la mesure où notre objectif premier n”est pas de vendre au cours de cette foire, mais plutôt de nous faire connaître. C”est une nouvelle société qui vient d”intégrer le marché malien. Notre souci est d”acquérir de potentiels clients", explique Mady Mbodj, le responsable de la société.
rn
rnCommerçants, artisans et autres prestataires nationaux et étrangers, tous reconnaissent le déroulement correct de la foire. L”occasion est également bonne pour les médias d”accentuer leurs opérations de marketing commercial.
rnL”Ortm a ouvert un stand au parc. La télévision nationale, la radio nationale et la Chaîne 2, ont choisi d”aller vers les potentiels annonceurs. "La Spécial Febak 2007" de l”Ortm facture l”interview radiophonique à 24.250 Fcfa. Elle diffuse un communiqué ou une annonce à 1750 Fcfa, et propose le jeu concours à 67250 Fcfa. Le publi-reportage à la télévision nationale coûte pour l”occasion 242.500 Fcfa et une interview télévisée vaut 97.850 Fcfa.
rn
rnA côté de l”Ortm, la chaîne "Africable" est aussi présente et propose moult prestations et services en marketing, comme d”ailleurs, la première radio privée du Mali, Bamakan, dont le stand se trouve juste à l”entrée de la foire.
rn
rnLe ministre de l”Emploi et de la Formation professionnelle, Ibrahima Ndiaye, figurait parmi les visiteurs de l”après-midi de mardi. "Je suis venu voir comment les entreprises fonctionnent et quelle nature d”emplois elles créent. C”est une sorte d”évaluation que je suis venu faire. J”ai été réconforté de voir ce dynamisme des jeunes entrepreneurs, mais surtout ces femmes entrepreneuses qui transforment nos produits locaux en denrées diverses", a commenté Iba Ndiaye.
rn
rnM.N. TRAORÉ
rn
rn

Commentaires via Facebook :

PARTAGER