Concours directs de la Fonction Publique de l’Etat de 2021 : Quel a été le sort des 20 cas détenteurs de faux diplômes ?

0

Les résultats des concours directs de recrutements dans la Fonction Publique de l’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2021 sont disponibles depuis le mardi 31 mai dernier. Ainsi, au Conseil des Ministres du 1er juin 2022, sur le rapport du Ministère du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social, l’opinion publique nationale a appris la nouvelle selon laquelle, la vérification des diplômes des candidats admissibles a révélé 20 cas de faux diplômes. Ces cas seront transmis à la justice, selon le communiqué dudit Conseil. Où en sommes-nous avec cette affaire, deux semaines après ?

En effet, les résultats des concours directs de recrutements dans la Fonction Publique de l’Etat ont été rendus public il y’a de cela deux semaines. D’ailleurs, la Ministre du Travail, de la Fonction Publique et du Dialogue Social, Mme Diawara Aoua Paul Diallo, a présenté son rapport de ces concours en Conseil des Ministres. Cela sous le chapitre de la communication relative à la délibération et de la proclamation des résultats des concours directs de recrutement dans la Fonction publique de l’Etat au compte de l’année 2021.

Au total, ce sont 843 postes qui étaient à pourvoir entre différents secteurs. A cet effet, sur 63.677 inscrits, ce sont 58.461 candidats qui ont pris part aux concours à l’issu desquels , 807 candidats ont été déclarés définitivement admis et 76 postes sont restés vacants pour non obtention de la moyenne requise par les candidats.

Par ailleurs, la nouvelle qui a étonné plus d’un, relève du décèlement de 20 cas de faux diplômes parmi les candidats admissibles après vérification. Et ces cas de falsification ont été transmis à la justice.

Après l’annonce de cette action grandiose de transparence, c’est silence radio sur la suite réservée à cette affaire.

S’agissait-il d’un simple effet d’annonce pour se redorer le blason ? Ou les présumés détenteurs ont pu apporter des preuves contraires ?

En tout état de cause, le peuple veut en savoir plus. Et ce, afin de décourager tous ces malveillants qui se portent candidats à des concours avec des faux diplômes ou des certificats de naissance falsifiés. Au lieu d’élucider cette situation, le gouvernement de la Transition, vient de lancer un autre concours, celui de recrutement à l’ENA (Ecole Nationale d’Administration). Finalement en matière d’organisation de concours, ce gouvernement aurait déjà battu tous les records. Malikura Taasira !

Par Mariam Sissoko   

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here