Recrutement illégal de 501 agents à la fonction publique : A quand la sanction contre les responsables de cette scabreuse affaire?

53

Le Mali sous le Président IBK ressemble à un camion Benz sans chauffeur, ni frein et qui se dirige droit sur le mur. De 2013 à nos jours, il ne se passe pas de mois où on offre un spectacle désolant au peuple. Après les scandales liés à l’achat du Boeing Président couplé à celui des armes où beaucoup de nos milliards de francs CFA ont atterri dans les poches de quelques individus, nous avons assisté impuissants à ceux des engrais frelatés, des tracteurs surfacturés, en passant par la gestion chaotique des logements sociaux. Enfin, au lieu de tirer les enseignements de toutes ces rocambolesques affaires et redresser la barre de cette mauvaise  gouvernance, on en rajoute plutôt. C’est le cas aujourd’hui de l’illégal recrutement de 501 agents de catégories D et E à la fonction Publique au mépris de toutes les législations en vigueur en République du Mali. Va-t-on punir les responsables de cette scabreuse affaire ? Qu’attend Mme le ministre en charge de la Fonction publique pour rendre le tablier ? L’Assemblée Nationale  va-t-elle mener des enquêtes afin de livrer les deux députés  présumés complices de Mme Diarra Racky Talla ? Le Gouvernement fera-t-il toute la lumière sur  cette grotesque affaire pour se faire bonne conscience ?

La nouvelle du recrutement en catimini de 501 agents de catégories D et E  dans la fonction publique de l’Etat avait fait le tour du Mali la semaine dernière. Quelle ne fut l’indignation des milliers de jeunes diplômés en quête d’emplois, de constater que le poste s’achète à prix d’or. Le mérite n’est plus récompensé et il faut être le cousin, la cousine de tels hauts placés, de la famille du prince ou encore être militants du RPM ou un des partis fidèles de la Majorité  pour acquérir un emploi au Mali. Le hic est que les heureux gagnants sont loin d’être des catégories D et E, mais ils sont tous ou presque tous de la catégorie A. Est-ce cela le changement promis par le candidat IBK ? S’interrogent des milliers de maliens qui ont cru en l’homme et à sa promesse d’honorer le Mali et de rendre le peuple heureux. Ce énième  scandale en seulement trois ans de gestion a jeté le discrédit sur le président de la République et sur ses autorités. Comment en est-on arrivé là ? Et qui en sont les responsables ? Selon nos investigations, ce grotesque empire d’arnaque mafieux  serait l’œuvre du ministre en charge  de la Fonction Publique et du Travail en complicité avec deux jeunes députés du RPM à l’Assemblée Nationale et le Directeur des Ressources Humaines au ministère des finances. Nos sources nous indiquent que Mme le Ministre aurait  d’abord refusé aux deux honorables députés la proposition de quotas et qu’après négociation elle aurait accepté. Le DRH devrait faciliter la tâche auprès du ministre des finances pour la signature diligente de la décision, mais aussi leur répartition entre les différents services relevant du ministère des finances. Les faussaires auraient certainement  feint d’oublier d’associer directement le ministre des finances qui a l’avant-dernier mot. M. Boubou Cissé, ministre des finances et le Premier Ministre Modibo Keita, mesurant les conséquences de l’affaire ont tout simplement instruit l’annulation de la décision pour apaiser la situation. Mais pour combien de temps ? Nul ne saurait le dire car selon une source bien informée, les heureux bénéficiaires ne décolèrent pas. Ils envisageraient même de porter plainte contre X pour escroquerie à travers un réseau mafieux.

En définitive, le gouvernement est fortement interpellé face à des scandales à répétition, à commencer par le premier ministre Modibo Keita. Sa crédibilité, s’il y en a encore, est fortement entamée. Il doit faire de cette affaire une question d’honneur pour le peu de temps qu’il lui reste à la tête du gouvernement afin de redorer son image fortement écornée  par les multiples scandales sous son autorité.

         Youssouf Sissoko

[email protected]

Commentaires via Facebook :

53 COMMENTAIRES

  1. La crédibilité du gouvernement ne saurait en aucun cas être entachée pour des fautes personnelles. Les personnes qui seront reconnus coupables dans cette affaire devront en répondre individuellement. L’action du ministre Boubou cissé montre que cette affaire n’implique pas tout le gouvernement mais quelques individus qui ne tarderont pas certainement à être découverts.

  2. « Les heureux bénéficiaires ne décolèrent pas. Ils envisageraient même de porter plainte contre X pour escroquerie à travers un réseau mafieux »
    J’encourage ces personnes à vraiment porter plainte pour qu’elles-mêmes qui ont payé pour ce recrutement puissent être mis derrière les barreaux et que les membres aussi de ce réseau puissent être eux aussi mis sous les barreaux. C’est notre souhait que les corrupteurs et les corrompus puissent tous répondre de leurs actes. On ne peut pas être corrupteurs et ne même pas avoir honte de l’afficher.

  3. On veut toujours mettre en cause le parti présidentiel. Toujours des scandales pour nous distraire des choses essentielles. Si on nous dit que le ministre de la fonction publique est impliquée ; on doit aussi pouvoir nous citer objectivement les noms de ces deux députés du RPM qui sont aussi impliquées. Vous n’avez aucune réelle information et vous passez le temps à nous empoisonner avec des histoires qui ne sont que le fruit de votre imagination

  4. Le président IBK a promis le changement mais est ce qu’il doit être tenu responsable du dérapage des uns et des autres ?
    On ne peut nullement accuser une personne pour une faute qui ne lui incombe pas directement. Le recrutement n’a pas eu lieu à la présidence et ce n’est pas le président qui ordonne les recrutements à la fonction publique alors laissez-le en paix.
    La justice est là pour ce genre de situations ; elle doit faire son travail. Le président IBK a promis le changement ; c’est pourquoi il a mis en place l’office de répression contre l’enrichissement illicite qui vient compléter le bureau du vérificateur qui existe depuis belle lurette. Il faut donc que ces structures fassent leur travail.

  5. Il semblerait que ce soit sous l’ère IBK que la corruption a commencé dans notre pays. Ou bien parce que lui ne donne pas de pots de vins aux journalistes pour qu’ils la ferment comme le faisait le président ATT ?
    Nous souhaitons tous que les responsables de ce genre de faits soient punis pour que notre société soit saine mais cherchons d’abord la vérité avant de calomnier.

  6. C’est vraiment marrant ce qu’est le Malien. Nous sommes les premiers à critiquer alors que nous sommes les premiers à encourager ce genre de pratiques. Nous pouvons nous indigner de ce genre de pratiques mais par nos comportements nous les encourageons ; ces pratiques ne peuvent pas cesser. Nous sommes les premiers à crier au scandale alors que c’est nous encore qui payons les concours pour nos enfants, nos frères et autres. Comment cela peut cesser ?

  7. Les pratiques frauduleuses de ce genre ; nous le regrettons tous mais sont le quotidien du Malien. On veut tous faire porter le chapeau au président de la république comme s’il était responsable de notre éducation, des valeurs que nous devons incarner. La mentalité du citoyen d’aujourd’hui tire sa source de l’éducation qu’il a reçue hier. Est-ce la faute d’IBK si nous n’avons plus de morale ? Est-ce le faute d’IBK si notre intégrité a foutu le camp ?
    Avant d’accuser ; mettons nous-mêmes en cause.

  8. On ne peut pas demander des sanctions ; on ne peut pas demander des réactions à chaud sans savoir ce qui est réellement. Cependant ; il faut saluer le ministre Boubou cissé qui n’a pas hésité à mettre à la porte ces deux collaborateurs soupçonnés de complicité. Il faille que nous attendions des enquêtes approfondies pour situer les responsabilités avant de nous prononcer.

  9. Au lieu de créer des polémiques inutiles de part et d’autres ; il faut que nos journalistes en particulier puissent faire d’abord des investigations sérieuses avant de mettre certaines informations sous presse. Mais puisque tout le monde veut avoir la primeur de l’intoxication ; on se lance dans des suppositions bizarres avec les « il se pourrait ; les noms qui circulent seraient » et nous raconte des histoires dignes du coq à l’âne.

  10. Le gouvernement doit faire une vérification dans tous les administrations publiques pour que actions frauduleuse comme le ministre de la fonction publiques et ses complices soit punis pour montre exemple aux autres voleurs.

  11. C’est une preuve de courage de la part du ministre Boubou Cissé d’avoir démasque les traites et les voleurs d’Etat comment vous voulez que notre pays avance avec des gens voleurs.

  12. Ne soit pas pressé le le Gouvernement faire toute la lumière sur cette affaire et les responsables va répondre a leurs actes ignoble.

  13. Dans n’importe quel gouvernement on trouvera des personnes qui seront prête a faire tout pour l’argent et cela ne vaut pas la peine d’accusé le régime pour cela, je suis sur que les responsables de ces actes ne resterons pas impuni.

  14. Tout cela montre que le président est mal entouré les gens qui se disent avec le président alors en réalité c’est pour leurs propre intérêt, je crois que les responsables de ses actions doit avoir une sanction sévère de la part du gouvernement.

  15. Ce n’est pas de la peine de mettre le gouvernement en cause de tout façon sa été annuler et les responsables de ses actes seront sanctionnée par le gouvernement alors ne cherche pas a trouvée d’autres prétexte pour accusée le régime.

  16. Je crois que le gouvernement va sanctionnée les responsables de ses actes afin d’avertir tous les autres corrompus du gouvernement nous savions que le président IBK est contre la mauvaise gouvernance et n’acceptera jamais ces genre de comportement dans son gouvernement.

  17. Dans cette affaire tout ce que nous voulons que ces responsables soit sanctionné par le gouvernement notre pays n’en pas besoin des responsables corrompus il faut que ces derniers répondre de leurs actes afin d’éviter de telle comportement dans notre gouvernement.

  18. Va-t-on punir les responsables de cette scabreuse affaire ? Qu’attend Mme le ministre en charge de la Fonction publique pour rendre le tablier ? L’Assemblée Nationale va-t-elle mener des enquêtes afin de livrer les deux députés présumés complices de Mme Diarra Racky Talla ? Le Gouvernement fera-t-il toute la lumière sur cette grotesque affaire pour se faire bonne conscience ?

  19. Les jeunes demandeurs d’emploi doivent demander la démission de cette ministre femme corrompue, une femme mal honnête, le DRH devrait faciliter la tâche auprès du ministre des finances pour la signature diligente de la décision, mais aussi leur répartition entre les différents services relevant du ministère des finances. Les faussaires auraient certainement feint d’oublier d’associer directement le ministre des finances qui a l’avant-dernier mot.

  20. Moi je m’adresse au président de la république et au PM que les maliens attendent leur intervention concernant cette affaire de recrutement discriminatoire des agents de la fonction publique, comment une telle pratique continue ou

  21. Ça c’est de la discrimination, tu vois ces genres de pratique ne datent pas d’aujourd’hui depuis des années et des années, mais c’est grâce, à un jeune dynamique, un jeune qui se respecte, du nom de Boubou cissé, nous ne pouvons que remercier Dr. Cissé.

  22. Si Mme Diarra Racky Talla est une femme honnête qui est une femme digne de respect, elle doit démissionner, pour son nom et pour le nom de ces enfants, une mère voleuse, vraiment si j’étais l’enfant de cette femme j’allais la tuer, l’image de ces enfants est enterré.HHHHHHHHHHHHHHHHHHBBBBBBBBBBBBBBBBBB

  23. Si Mme Diarra Racky Talla est une femme honnête qui est une femme digne de respect, elle doit démissionner, pour son nom et pour le nom de ces enfants, une mère voleuse, vraiment si j’étais l’enfant de cette femme j’allais la tuer, l’image de ces enfants est enterré.

  24. Les élus doivent interpeller Mme le ministre de la fonction publique pour que plus jamais ce genre de chose ne répète plus chez nous ici, c’est absurde ça, la fonction publique doit se faire sur certain critère bien précis par les textes.

  25. Le limogeage du Directeur des Ressources Humaines et de son Adjoint du département du Dr. Boubou cissé pour complicité est une bonne chose mais au moins le PM devrait mette fin à la vie ministère de Mme Diarra Racky Talla pour corruption une femme voleuse.

  26. Le PM n’a rien à avoir dans ce trick, mais seulement depuis le jour où on a été au courant cette affaire Mme Diarra Racky Talla devrait être démi de ces fonctions avec effets immédiats.

  27. Moi je ne peux pas comprendre dans un pays comme le Mali, il y a combien de jeune diplômé ici, faire un recrutement discriminatoire, de môgô ko, vraiment nous saluons le jeune ministre cissé pour tout ce qu’il fait pour ce pays.

  28. Vraiment ce ministre doit être radié, pour que le nom du gouvernement sort blanc comme neige dans cette affaire, c’est l’envoi total de tous les concerner, comment une telle pratique peut être laissé passer.

  29. Monsieur Sissoko ce genre de violation de la législation peut arriver dans n’importe quel gouvernement,l’importance est qu’ils soient démasquer et des sanctions seront pris à l’encontre des responsables de cette situation.Donc mon cher journaliste cela n’est une raison pour mettre le régime du président IBK en cause de cette maniere.

  30. Cette situation nous montre que dans ce pays nous pouvons compter sur certains,même beaucoup de nos hautes cadres pour ce pays puisse être sur le bon chemin.Sinon au temps l’ex président ATT ces genres de violation à la loi n ‘aurait être dénoncer car ils étaient tous des corrompus.C est pourquoi ce pays s’est renverser de la sorte donc nous accepterons jamais cela encore.

  31. Nous devons comprendre que dans n’importe quel gouvernement il aura toujours des gens qui seront prêt à tout à cause de l’argent comme ces genres de pratiques se faisaient au temps de l’ex président c’est la raison pour la quelle ces responsables ont tenté pour voir si cela pouvoir passer sous le régime de Ladji Bourama mais ils se sont trompé.

  32. L’importance est que cette affaire frauduleux soit découvert à temps.Nous sommes fiers de notre ministre des finances Boubou Cissé qui pas du tout accepter de fermer les yeux sur cette affaire.Car si nous voulons remettre ce pays sur le bon chemin ces genres de pratique est inacceptable.

  33. Tôt ou tard les gens se rendront compte des ’efforts que ce gouvernement du président IBK sont entrain de faire pour que ce pays puisse retrouver ses valeurs moraux qui ont été délaisser au fuir du temps,un pays ne construit pas sur le mensonge ni la fraude,ni la corruption.

  34. nous lançons un ultimatum de 24h au président pour qu’il relève le ministre de la fonction publique et poursuivre ses complices a la justice ils doivent servir de leçons pour les autres corrompus non identifié pour le moment il doit le faire pour l’honneur du mali et le respect de la république

  35. le recrutement des 501 personnes dans la fonction publique aurait été un autre scandale au sein du gouvernement et dire que le premier ministre a faillit démissionné cela ne relève pas de l’évidence nous nous confiant que les auteurs de ces actes répondrons devant la justice

  36. chère compatriote certaine action des agents corrompus du gouvernement dépasse ma perception je tiens a vous rassurer que les auteurs de ces actes immorales ne restera pas impuni j’ai prêter serment de diriger toute ma mission au service du peuple et je le ferais inchalla

  37. je m’adresse a vous entant que frère et citoyen de mon Etat en ce qui concerne le recrutement de la fonction publique nous sommes sur les traces de ce qui ont été auteurs et complices d’une telle immoralité contre les fondements de la république justice sera faite et le temps nous en dira plus

  38. nous demandons au gouvernement de relever le ministre en charge de la fonction publique et d’ouvrir une enquête contre les complices de ces discriminations au sein de la république il faut que justice soit faite

  39. le président est mal entouré comment une telle action peut se produire au sein d’un ministère sans que le ministre en question ne réagit il a fallu la vigilance d’un autre pour barré la route a une telle corruption colossale le ministre de la fonction publique est coupable et complice de cette fraude

  40. monsieur le président nous vous demandons de relever le ministre de la fonction publique comme la fait le ministre Boubou Cissé avec son adjoint et le chef de DRH pour le sauvegarde de la république dont vous êtes le garant

  41. trop de partenaires qui cherchent a se servir du pouvoir qu’ils ont il est temps que le président se réveil et réagit face a ces faits qui dépasse l’entendement comment un ministre pour quelque millions met en péril la république j’interpelle le président et son PM de prendre acte des fait de ce ministère de la fonction publique

  42. c’est avec une grande déception que je m’adresse a vous sur l’affaire du recrutement de la fonction publique le comportement irresponsable de certains agents de l’Etat ne vous a pas laisser indifférent et je suis le premier responsable qui doit vous donner des justifications la plus dure dans la gestion du pays est le fait que les personnes qui l’on croit servir ne sont pas satisfait des résultats et nous ferons en sorte que lumière soit faite sur cet affaire et la justice fera son travail merci

  43. Quelle pratique honteuse de la part de ces responsables qui voulaient s’enrichir sur le dos des gens en faisant rentrer illégalement plus de 500 personnes dans la fonction publique sous le régime IBK.Non ce gouvernement est trop fort pour ces genres de pratiques dans ce pays.

  44. Nous sommes plus au temps du président qui pratiquait la politique du laisser ou de voler qui peut,nous sommes sous le régime du kankeletigui qui est venu pour mettre ce pays sur le droits chemin.Ce recrutement illégale sera une leçon pour les autres que ce régime ne permettra jamais ces pratiques dans ce pays.

  45. Je me demande comment le ministre en charge de la Fonction Publique, Mme Diarra Racky Talla,peut permettre de se retrouver dans une situation frauduleuse comme celle-ci.Elle a vraiment la confiance qui lui avait été accordé par le chef du gouvernement Modibo Keita.

  46. Certes le comportement du ministre de la fonction publique est inacceptable dans ce pays cela mérite une sanction très sévère afin que cela ne se produise plus jamais encore.Donc ce ministre doit être remplacer le plus tôt possible.

  47. Non,Non cette affaire ne se limitera pas seulement à l’annulation ce décret signé par Mme Racky Talla,elle doit suivre cette décision cela veut dire qu’elle doit plier ces bagages pour suivre cette décision car ce gouvernement n ‘a pas besoin de ce genre de ministre qui accepter ces actes aussi frauduleux.

  48. Elle qui criais sur tous les toits que la pyramide de la fonction publique est renversée, détruite etc.. en bloquant les formations des fonctionnaires, c’est comme ça elle veut reconstituer la pyramide avec des hommes et des millions.

  49. Mon cher éditeur, il y a pas de sanction au Mali. Le problème est que c’est une mafia bien organisée. Si tu prends le risque d’amener le planton au tribunal même le ministre va tomber. la mafia est venue avec la démocratie au Mali. !!!!!!

  50. Les bénéficiaires n’ont pas du tout à s’inquiéter, à l’instar des agents irrégulièrement recrutés à la Fonction Publique, je suis sûr et certain qu’ils seront remis dans ” leur droit”. Que n’ a- t-on pas dit au moment où la transition a radié les 263 agents rentrés dans la Fonction Publique par la petite porte, tout. Comme le ridicule ne tue plus au Mali, ceux-ci étaient allés jusqu’à créer une association dénommée”Touche pas à mon droit ” pour leur défense. Aujourd’hui, tous sont à leur place et, le comble, l’une de ces personnes là se trouve même être la dame de compagnie de notre première dame.

    • oui je suis de votre avis. Le malien est trop passif et nos dirigeants ont compris ça c’est pourquoi ils font n’importe quoi.

Comments are closed.