Célébration de la journée panafricaine des femmes par l’Amicale des femmes de l’ANPE : Réflexion menée sur la contribution de l’Anpe dans l’autonomisation et la promotion économique des femmes

0

” Il n’est jamais trop tard pour fêter “. L’Amicale des femmes de l’ l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) a fait sien cet adage en fêtant la Journée panafricaine des femmes ce jeudi 5 septembre 2019 avec une conférence-débat sur le thème ” La contribution de l’Anpe dans l’autonomisation et la promotion économique des femmes “. Cette conférence s’est tenue dans la salle de conférence Moussa Mary Balla Coulibaly du Patronat sous la présidence du directeur général de l’Anpe qui avait à ses côtés le Secrétaire général du comité syndical de l’Anpe, Drissa Sidibé et Bintou Founé Dembélé (la représentante des femmes de l’Anpe).

Cette conférence-débat animée par Mme Mariam Diakité (chef de service à l’Anpe) entrait dans le cadre des festivités de la Journée panafricaine des femmes célébrée chaque 31 juillet. Dans son adresse, Bintou Founé Dembélé (la porte-parole des femmes de l’Amicale) a expliqué qu’en raison de l’agenda chargé du directeur général de l’Anpe, la manifestation n’a pu avoir lieu à la date souhaitée. Elle a rappelé que l’idée de célébrer la femme africaine le 31 juillet est née des pionnières africaines qui ont participé au Congrès de la Fédération démocratique des femmes à Vienne (Autrice) en 1958. “Et les femmes africaines présentes audit congrès ont décidé de former une association panafricaine afin de mieux se connaître, échanger leurs expériences, conjuguer leurs efforts pour l’émancipation de la femme africaine en vue de sa contribution efficace au développement du continent africain. C’est dans ce contexte que les vaillantes femmes, dans le cadre de la lutte pour leur émancipation, ont mis en place à Dar-Es-Salam en Tanzanie, la Conférence des femmes le 31 juillet 1962 devenue par la suite, sur proposition du Mali, l’Organisation panafricaine des femmes (Opf) lors du Congrès de Dakar en 1974.

Depuis sa création jusqu’au nos jours, l’Opf se bat pour l’égalité des chances ainsi que la libération de la femme sur le plan social, économique, politique et culturel. L’Opf ne ménage aucun effort pour l’émancipation, l’épanouissement, l’autonomisation et la prospérité de la femme africaine dans tous les domaines et sur tous les plans car les femmes africaines, depuis l’aube des indépendances, avaient vite compris qu’elles avaient un rôle prépondérant à jouer dans le développement du continent africain. […] Les femmes de l’Anpe, conscientes du poids de la responsabilité qu’elles assument, n’en demeurent pas moins en dehors de ce combat au regard des défis auxquels notre agence est confrontée”, a-t-elle rappelé.

Elle a par ailleurs affirmé que le Mali dépasse de loin les grandes nations démocratiques en termes d’égalité entre les sexes dans le domaine de l’emploi. “Au Mali, à diplôme égal, même poste, l’homme et la femme perçoivent le même traitement salarial”, a-t-elle dit.

Pour le directeur général de l’Anpe, Ibrarhim Ag Nock, le thème de la conférence-débat “Contribution de l’Anpe dans l’autonomisation et la promotion des femmes” est salutaire, compte tenu de l’importance de l’autonomisation des femmes dans l’économie nationale du Mali.  Il a rappelé que l’une des missions de son agence qui est de concevoir et de mettre en œuvre des actions destinées à assurer la promotion de l’emploi féminin.

A ce titre, l’Anpe s’est donné comme vision la promotion de l’emploi rural et l’autonomisation des femmes qui est une priorité de l’Agence. “C’est pourquoi, l’Anpe est honorée et fière de la tenue de la conférence-débat qui sera un cadre propice pour des échanges et partage d’expériences en matière d’autonomisation des femmes. L’Anpe a toujours œuvré dans le cadre de l’autonomisation des femmes à travers des sessions de formation et des activités génératrices de revenus. C’est donc normal que la Direction générale de l’Anpe accompagne cette initiative de conférence-débat des femmes de l’Anpe. Et je tiens à féliciter les femmes de l’Anpe et à les encourager pour cette initiative qui est de faire connaître davantage les activités relatives aux appuis multiformes que l’Anpe offre aux femmes en vue de leur autonomisation”, a-t-il indiqué.

A la suite des discours, les femmes de l’Anpe ont honoré leur directeur général en lui décernant un diplôme de reconnaissant pour ses efforts inlassables de promotion des femmes au sein de l’Anpe. En effet, elles ont révélé que le directeur général, Ibrahim Ag Nock, a nommé au moins 11 femmes dans des services de l’Anpe. Elles l’ont aussi gratifié d’un cadeau, un tableau illustrant une femme rurale en train de filer du coton.

Après ce cérémonial, Mme Mariam Diakité a développé le thème en faisant ressortir, entre autres, l’historique de l’Opf et sa justification ; une brève présentation de l’Anpe avec ses principaux axes d’intervention ; les femmes dans la main-d’œuvre malienne ; les actions mises en œuvre par l’Anpe pour l’autonomisation des femmes et la promotion de l’emploi féminin ; les partenariats, les difficultés rencontrées.

Des témoignages de l’Ong Agir (partenaire de l’Anpe), des associations bénéficiaires de l’Anpe et la coupure du gâteau d’anniversaire ont mis fin à la journée d’échanges.                 

 Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here