Partenariat ANPE-COPCC : Une bourse en coupe/couture offerte à 50 jeunes et femmes

0

L’Agence nationale pour l’Emploi (Anpe) en partenariat avec le Centre d’orientation professionnelle en coupe/couture a offert une bourse de formation en coupe/couture à 50 jeunes et femmes de nationalité malienne âgés de 14 à 45 ans. La cérémonie de lancement de ladite formation s’est déroulée le mardi 26 février dernier au siège du Copcc sis à Ouolofobougou en Commune III du district de Bamako.

Le Centre d’orientation professionnelle en coupe/couture (Copcc) n’entend pas rester en marge de la lutte contre le chômage au Mali. C’est dans cette optique qu’il a offert, en partenariat avec l’Agence nationale Pour l’Emploi, une bourse de formation à 50 jeunes et femmes maliens. La cérémonie de lancement, tenue le mardi 26 février dernier, a enregistré la présence, entre autres, du directeur général de l’Anpe, Ibrahim Ag Nock, le promoteur du Copcc, Sambou Fané, le secrétaire général de Ministère de la Jeunesse, de l’emploi et la formation professionnelle, Drissa Guindo, ainsi que la représentante des bénéficiaires de la formation, Alice Dembélé. Cette formation s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’Anpe et le Centre d’orientation professionnelle en coupe/couture dans le domaine de la formation/insertion en coupe/couture au profit des jeunes déscolarisés et des femmes en inactivité.  Selon l’Anpe, les jeunes et les femmes constituent les couches les plus touchées par la pauvreté et le chômage, ainsi pour pallier cette situation plusieurs initiatives sont dédiées. Ce partenariat, à en croire les responsables des deux structures, constitue une réponse aux préoccupions des autorités du pays à préparer la jeunesse afin qu’elle soit capable de relever le défi d’une main d’œuvre de qualité, adaptée aux besoins de l’économie nationale de performance et de croissance du secteur.

L’idée de ce projet de formation, selon le Copcc, est née de la remarque que dans le secteur de l’artisanat et spécifiquement dans le métier du stylisme/modélisme et de la coupe/coupure, plusieurs emplois dans notre pays sont occupés par les étrangers, notamment les Sénégalais et les Ivoiriens au détriment des Maliens, grâce à leur savoir-faire. C’est donc dans l’optique d’inverser cette tendance et en vue de répondre au besoin du marché de l’habillement/vêtement et rendre plus compétitives nos ressources humaines que les deux structures ont lancé cette formation. L’objectif global de cette formation, tel que visé par l’Anpe et son partenaire à travers cette formation est de doter les bénéficiaires de qualification en coupe/couture, stylisme et modélisme et obtenir une mobilisation générale au tour de cette initiative du partenariat public-privé.

A noter que la formation va s’étendre sur 2 ans et se fera en deux étapes : théorique et pratique. La première, selon les initiateurs, sera consacrée à la théorie avec 20% du temps qui consistera à expliquer les techniques et principes de base du métier. Quant à la seconde, elle se portera sur la coupe-couture et le stylisme/modélisme.

Signalons enfin que les bénéficiaires de la bourse sont repartis entre deux centres, à savoir le Centre de formation du Copcc à Yirimadio pour les résidents de la rive droite et celui sis à Ouolofobougou Bolibana pour les bénéficiaires résidant à la rive gauche.

                             Youssouf KONE    

 

FORMATION ET INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES

L’Anpe octroie 10 millions Fcfa à l’Ong Al Farouk

Dans le cadre de la formation et l’insertion professionnelle des jeunes, l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) a octroyé une subvention de 10 millions Fcfa à l’ONG Al Farouk-Mali. La cérémonie de remise du chèque géant de cette subvention s’est déroulée le jeudi 28 février 2019 au siège de l’ONG, sous la présidence du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, qui avait à ses côtés Ibrahim Ag Nock (directeur général de l’Anpe) et Ibrahim Kontao (directeur général d’Al Farouk).

a subvention de 10 millions Fcfa octroyée à l’Ong Al Farouk-Mali entre dans l’application des dispositions du protocole de collaboration que l’Ong a signé en 2016 avec l’Anpe pour la réalisation conjointe des projets d’appui à la création et à l’auto-emploi à travers les activités de formation-insertion des jeunes. La subvention de 10 millions va servir à mener des actions d’information, de sensibilisation, de formation et d’accompagnement de 100 jeunes chômeurs de Bamako, Kayes, Sikasso et Mopti dans les domaines de la technique de recherche de l’emploi, l’entreprenariat et auto emploi et le financement des actions génératrices de revenus. Il s’agit, comme objectif, de faciliter l’accès des bénéficiaires à l’emploi en développant leurs capacités entrepreneuriales et en finançant quelques activités génératrices de revenus qui seront proposées par les bénéficiaires.

Le directeur général de l’Ong Al Farouk-Mali, Ibrahim Kontao, a salué l’octroi de la subvention qui, à ses dires, permettra à son Ong de former et d’insérer des jeunes et des femmes, surtout des handicapés dans des activités socioprofessionnelles. Ce qui permettra de lutter contre le chômage et la pauvreté. Il a loué le partenariat qui lie son Ong à l’Anpe. Il a promis la bonne utilisation du fonds mis à la disposition de son Ong qui œuvre dans l’humanitaire.

Ibrahim Ag Nock (directeur général de l’Anpe) : “La subvention qui permettra de financer des activités génératrices de revenus s’inscrit dans les stratégies de l’Anpe visant à lutter efficacement contre le chômage et le sous-emploi des jeunes, des femmes et des personnes vivant en situation de handicap”.

Pour Ibrahim Ag Nock (directeur général de l’Anpe), la remise de la subvention est la concrétisation du partenariat dynamique entre l’Anpe et l’Ong Al Farouk pour mutualiser les moyens et les ressources au bénéfice des couches vulnérables, c’est-à-dire, les femmes et les demandeurs d’emplois. Il a magnifié la générosité de l’Ong Al Farouk de charité s’est toujours manifestée aux côtés de l’Anpe surtout lors de la célébration des différentes éditions du Mois de la solidarité, soit en apportant des appuis matériels, financiers. “Cette subvention permettra à l’Ong Al Farouk de répondre aux besoins de formation et d’insertion des groupes cibles des régions de Kayes, Sikasso, Mopti et du district de Bamako. La subvention permettra de financer des activités consistant à renforcer l’employabilité des bénéficiaires dans les domaines de l’élaboration de projet professionnel de rédaction de CV et de techniques de recherche d’emploi, à faciliter l’accès des bénéficiaires au financement des activités génératrices de revenus entre autres, s’inscrivent parfaitement dans les stratégies de l’Anpe visant à lutter efficacement contre le chômage et sous-emploi des jeunes, des femmes et des personnes vivant en situation de handicap”, a-t-il affirmé. Il a renouvelé l’engagement et la collaboration franche de l’Anpe aux côtés d’autres acteurs pour faire reculer le chômage et le sous-emploi dans notre pays en paix.

Amadou Koïta (Mjecc) : ” L’Ong Al Farouk contribue au développement inclusif et endogène des populations les plus défavorisées “

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta a salué la libération d’Ibrahim Kontao qui avait été enlevé par des bandits. Il a remercié l’Ong Al Farouk pour son engagement aux côtés de l’Etat dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale de l’emploi. Pour lui, la cérémonie de remise de la subvention qui est pleine de significations, témoigne de leur volonté commune à mobiliser des ressources nécessaires à la mise en œuvre effective de cette politique en vue d’endiguer le chômage et la pauvreté au Mali “En effet, elle symbolise la disponibilité du gouvernement de contribuer à la mise en œuvre des actions de bienfaisance de l’Ong Al Farouk, surtout de création et de promotion de l’emploi, toute chose qui s’inscrit en droite ligne de la vision du président El hadj Ibrahim Boubacar Kéita, matérialisée par son projet de société qui accorde une place de choix à l’inclusion sociale de toutes les couches vulnérables”, a-t-il indiqué. D’après lui, le partenariat Al Farouk/Anpe est un socle pertinent pour booster le développement et la croissance économique, facteurs de création d’emplois. Il s’est réjoui de la synergie d’actions entre l’Anpe et l’Ong Al Farouk dont les dirigeants ne ménagent aucun effort pour la réalisation des activités inscrites dans leurs programmes ou plans de travail annuel respectifs. Il a espéré que les actions prévues dans le cadre de la mise en œuvre de ce partenariat favoriseront le développement de l’employabilité et l’entreprenariat. “L’Ong Al Farouk contribue au développement inclusif et endogène des populations, surtout les plus défavorisées, un axe prioritaire du programme quinquennal du président Ibrahim Boubacar Kéita pour son second mandat”, a-t-il dit.

Il a souhaité des résultats appréciables qui seront atteints à l’heure du bilan dans la lutte contre le chômage et la pauvreté, à travers les actions menées définies par l’Ong et l’Anpe. Il a renouvelé l’engagement de son département aux côtés de l’Ong pour apporter le soutien du gouvernement et du président IBK qui a fait de la lutte contre l’exclusion une de ses priorités. Il a saisi l’occasion pour inviter d’autres partenaires à s’inspirer de l’exemple de l’Anpe pour soutenir et accompagner l’Ong Al Farouk dans ses actions de développement en faveur des couches vulnérables.

La remise du chèque géant des 10 millions Fcfa a mis fin à la cérémonie qui avait démarré par la lecture du Saint Coran.

                             Siaka DOUMBIA

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here