Affaire des 25 ha à Bougouba : Les populations réclament son attribution aux ayant droits !

0

En vue de dédommager les victimes de démolition de leurs maisons au quartier de Bougouba par les autorités en charge du foncier d’alors,  25 ha mis à leur disposition. Ces parcelles font l’objet de menace de vente par des prédateurs fonciers, a dit  M. Soumana Diakité, Chef de quartier de Bougouba lors d’une Assemblée Générale d’information tenu à cet effet au Centre Secondaire d’Etat Civil dudit quartier. Du coup, les participants ont exprimé leur volonté de voir ces parcelles occupées par les victimes de démolition recensées par le soin des populations de Bougouba.

 Bougouba, un quartier périphérique de la Commune II connait depuis longtemps des problèmes fonciers. Ceux-ci sont nés des lotissements anarchiques qu’a connu ce quartier  par les autorités en charge de l’urbanisme et de l’habitat. Le problème le plus crucial que concerne l’affaire des 25 ha attribués aux victimes de démolition de leurs maisons dont la liste des bénéficiaires est établie en bonne et due forme.

Au cours d’une Assemblée Générale d’information tenue à cet effet par les habitants de Bougouba, le chef de quartier est revenu sur les différentes péripéties ayant permis d’obtenir ces 25 ha de parcelles. C’est le fruit d’une âpre lutte menée par les ayant droits de ces parcelles sous l’égide du chef de quartier. Mais ces dites parcelles font l’objet de menace de vente par des prébendiers fonciers qui parviennent à s’octroyer  des parcelles à usage d’habitation. Ils les vendent à des tierces personnes au détriment des vrais bénéficiaires qui piaffent d’impatience pour entrer en possession de leurs dus. Les participants à cette assemblée ont demandé à l’unanimité l’arrêt des travaux  de construction de quelque nature que ce soit par un tiers sur ce site réservé aux seuls déguerpis de Bougouba. C’est l’avis de Moussa Traoré Officier délégué pour gérer ce cas. Il a demandé aux jeunes du quartier d’être vigilants et de contrôler comme du lait sur le feu ce qui se passe sur ces 25 ha. Quitte aux jeunes d’informer les notables du quartier pour tout incident observé sur le site.

Notons que ces 25 ha sont destinés à recaser plus de 300 personnes recensées à cet effet dont la liste est disponible au niveau du chef de quartier.

Cette  rencontre a permis à Soumana Diakité, le chef de quartier de Bougouba à se dédouaner la conscience, car il a été accusé à tort ou à raison d’avoir bradé les biens dudit quartier à ses fins. Il a profité de cette occasion pour parler des combats qu’il a menés pour obtenir ces 25 ha sur 104 ha promis au départ. De réduction e réduction, l’on est venu à 25 ha, toute une histoire aux dires de Soumana. Aujourd’hui, il est question pour les habitants de Bougouba de gérer ces 25 ha entre les ayant droits sans faire de nouvelles victimes.

Par Hassane Kanambaye

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER