ABOUBAKARI-II : Le Cumbu célèbre le 8e empereur du Mandé

9

Exposition de revue des cahiers de Mandé Bukari, colloque sur l’eau, conférences-débats sur la citoyenneté et la gestion des conflits…, la commission d’organisation de la célébration du 700e anniversaire du voyage d’exploration du 8e empereur du Mali Mandé Bukari dit Aboubakari, annonce un programme riche et varié. L’information a été donnée jeudi, à l’Université Mandé Bukari (UMB), lors d’un point de presse.

 

A l’initiative du Complexe universitaire Mandé Bukari (Cumbu), en partenariat avec les communicateurs traditionnels et mouvements N’ko au Mali, Bamako abritera du 1er octobre au 31 décembre prochains les cérémonies de commémoratives du 700e anniversaire du voyage d’exploration du 8e empereur du Mali Mandé, Bukari dit Aboubakari II.

Ils seront des milliers de chercheurs, historiens et d’experts spécialistes venus de plusieurs localités du pays à y participer.

Durant trois mois, les discussions seront focalisées sur les crises institutionnelles et challenges de la construction de la démocratie en Afrique, des expositions de revue des cahiers de Mandé Bukari, une quinzaine de lancements de numéros de la revue les cahiers de Mandé Bukari, notamment sur la citoyenneté et le développement pour une démocratie participative.

Pour ce faire, des communications sont prévues par des spécialistes de l’histoire contemporaine du Mandé et des scientifiques. Aussi des témoignages de personnes, qui habitent dans les zones, donneront une idée des hauts faits de l’homme d’Etat et du chercheur. En plus des colloques sur la gestion des conflits, il est prévu des interventions d’autres chercheurs de la sous-région.

Selon les organisateurs, l’édition commémorative de l’empereur Mandé Bukari est un moment de méditation sur les trois maximes que nous commandent le temps ; à savoir : la vie, le travail et la mort (un passage obligé pour tous ceux qui respirent). “Il s’agit pour nous de gratifier la figure emblématique suivant ses œuvres”, a expliqué la présidente de la commission d’organisation.

Le promoteur du Cumbu, Dr. Chéibane Coulibaly, a rappelé que le thème générique adopté pour cette commémoration “la gestion des conflits pour une démocratie participative”, répond à la volonté politique des plus hautes autorités.

Bréhima Sogoba

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. we share the same values siegns sataniques dans le fond tu m e9tonne ! y kiffe a mort chris =) , regardez les roles qui l a fait, dracula, saruman, compte doku, toujours le cote9 obscur de la force, e7a doit etre un initie9 c est pas possible.,..ehhe non mais appart e7a sa reste un acteur le9gendaire que j adore! go chris , en plus je crois que c est l acteur en vie avec le plus grand palmare8s.

  2. vous ferez mieux de celebrer les empereurs mandés qui n’étaient pas musulmans.Le déclin de l’empire du Mali a commencé dès que la cour royale s’est convertie aux moeurs coutumes et us des arabes sous le pseudo de l’islam.Nous avons trahi nos ancetres nous les avons hai vilipendé les traité de tous les maux possibles tout en adoptant,venerer et honorer ceux des arabes.Voici les résultats.Rien n’est positif depuis ce moment.Quelques 1500-2000 chétifs touaregs tiennent tete à plus de 15 millions de maliens et comme si ceci ne suffit pas nos politiciens se le sucrent en douce sous l’oeil complice oisif et troubadour de tout un peuple vraiment indigne de ce passé si glorieux.MISERABLES DE MALIENS.

  3. Conneries. En France, l’une des 2 entreprises leaders du marche des ascenseurs s’appelle Koné. Il paraît que c’est un fils de Bakari Dian Koné de Segou qui l’a créée après avoir traversé l’océan sur une pirogue.

    • Anzoumen. Blagues à part, chez nous même au pays Dogon ou Dôgonô[de ndogoni=petit(e) frère ou sœur], des noms de villes comme Sanga(=mode)
      et beaucoup d’autres sont d’origine manika!C’est normal puisque nos cousins dogons auraient fui l’envahisseur pour aller se refuser dans les falaises de Bandiagara.Cette stratégie est l’ancêtre du repli tactique actuel de nos FAMA sous ATT. 😉

  4. Ce voyage d’ABOUBAKARI-II(1310-1312) petit-fils de Soundiata est confirmé dans un livre célèbre “Ils ont été avant Christophe Colomb…”!Des noms de pays comme le Guatemala(du gua=toît; tè ma la=n’appartient à personne)ou bien Brésil (mbara nsiki= je me suis installé)…auraient des origines maninka!Vivement cette célébration d’Abubakari-II, 8ieme empereur du Mali après Sokolon Diata.:wink:

    • Sambou t’es trop fort oooh Guatemala brésil ou quoi d’autre encore ont été par nos ancêtres trop fort,un conseil arrêté de regarder en arrière parce-que c’est le trou noir

Comments are closed.