Assemblée Générale Extraordinaire de l’Ordre des Géomètres Experts du Mali : Le Président dénonce les suspensions intempestives

0

Faire l’examen et l’adoption des procès-verbaux de la dernière assemblée générale, l’examen et l’adoption du rapport d’activités et procéder à l’élection du Président de l’Ordre des géomètres experts du Mali, tels étaient les point inscrits à l’ordre du jour lors de la 3ème Assemblée générale extraordinaire tenue, le samedi 16 avril, au CICB sous la présidence du Secrétaire général du ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Makan Fily Sissoko, en présence du Président reconduit, Aly Waïgalo.

Cette Assemblée Générale fut l’occasion aussi pour l’ancien bureau d’être reconduit et a permis au Président d’évoquer les difficultés auxquelles sa structure est confrontée.

Il a, par ailleurs, souligné que l’un des problèmes fondamentaux du foncier au Mali est la non maitrise de l’occupation spatiale dans le développement urbain, malgré l’existence de plusieurs Schémas Directeurs à travers le pays. S’y ajoute le trop grand nombre d’acteurs gouvernementaux qui interviennent dans le foncier et qui peuvent accorder des droits et privilèges dans ce domaine.

L’Ordre des géomètres experts a subi des suspensions durant dix ans et toutes ces suspensions interdisent l’attribution de nouvelles parcelles. A titre d’exemple, l’Ordre a subi une suspension, le  21 août 2014, pour six mois,  reconduite le 2 mars 2015 pour six mois. Pendant ces suspensions  pas question de nouvelles attributions encore moins la transformation des titres précaires en titres fonciers. Il a invité le Département concerné à faire preuve de réalisme et procéder à une évaluation des suspensions en question.

Le Secrétaire Général du ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, après avoir bien écouté, d’une oreille attentive, le Président de l’Ordre des géomètres experts, a répondu que « les problèmes auxquels vous êtes confrontés nous affectent tous. Donc, donnons-nous la main pour trouver ensemble une solution à ces problèmes. Notre Département reste ouvert à toutes vos propositions. Notre devoir c’est  d’appuyer le secteur privé, mais force est de reconnaitre que notre administration ne voit pas souvent ce côté. Vos problèmes nous interpellent tous. Nous devons agir  et arrêter de parler. Ensemble nous allons travailler pour que les textes réglementaires puissent être respectés ». Il a, enfin, invité  l’Ordre des géomètres experts du Mali à plus de professionnalisme dans l’exercice de son métier.

 

Adama Bamba

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER