Bradage d’un patrimoine de l’EDM : La mairie de Mopti et l’IGM sur la sellette

En conséquence, le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mohamed Ali Bathily serait attendu à Mopti dans les semaines à venir.

0
Avec la complicité d’élus communaux, le patrimoine foncier de l’Energie du Mali (EDM) est en train d’être bradé par des spéculateurs sans foi. En conséquence, le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Mohamed Ali Bathily serait attendu à Mopti dans les semaines à venir.

A titre d’introduction, c’est au cours d’un recensement sollicité par la direction générale de l’EDM-SA que l’Institut géographique du Mali (IGM), antenne Mopti, a constaté qu’une grosse partie de son patrimoine foncier était en train d’être bradée par un cartel spécialisé dans la prédation foncière. Le hic : le maire de la Commune urbaine de la Venise malienne et même le directeur régional de l’EDM seraient impliqués dans cette affaire en échange certainement des lots.

Ne souhaitant pas rempiler au regard de son bilan unanimement jugé “médiocre”, le maire Papa Oumar Bathily, qui lorgnerait un siège à l’Assemblée régionale, aurait vendu plusieurs lots à des particuliers parmi lesquels Hama Bocoum et Issa Kansaye. Ses intermédiaires n’étaient autres que Bourama Diaby, domicilié à Bamako, et feu Bakary Diarra, vendeur de céréales à Mopti.

Le prix de la cession variait entre 12 millions à 25 millions de F CFA selon l’état de la parcelle, sa proximité avec une voie bitumée et sa position géographique par rapport à une structure administrative, hospitalière ou scolaire. Jusqu’à ce jour, la zone la plus enviée se situe entre la direction régionale de l’EDM et le lycée moderne de Mopti.

Quant à l’implication de l’Institut géographique du Mali (IGM), elle a été rendue possible suite à un rapport circonstancié daté du 8 août 2016 portant la signature d’Amadou Diallo, chef d’agence du démembrement de l’IGM à Mopti. Dans ce document dont copie nous est parvenue, il apparait que par les soins de Diallo, on a procédé à des tripatouillages sur le titre foncier n°191 appartenant à l’EDM dont la superficie vaut deux hectares.

Le but de cet exercice dolosif consiste à créer un maximum de lots pour que toute la meute soit bien servie à l’issue de cette razzia foncière. Du coup, une coalition fut organisée avec la complicité de certains agents du gouvernorat, de la mairie, de l’IGM, de l’EDM et même des porteurs d’uniforme. Les Mopticiens ont hâte de voir cette affaire élucidée.

En outre, ils veulent aussi que les plus hautes autorités du Mali puissent s’intéresser aux cas concernant Mamadou Djiré et Mamadou Vieux Djittèye tous deux réputés dans le domaine foncier à Mopti pour avoir déposséder de paisibles agriculteurs de leurs terres. Il semble qu’une délégation est actuellement à Bamako au sujet de ce dossier afin de rencontrer le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Me Mohamed Aly Bathily.

De leur côté, Djiré et Djittèye seraient sur le point, à coups des millions de F CFA, d’obtenir le départ du directeur régional des domaines de Mopti qu’ils accuseraient pour des raisons inconnues du public. Que reprochent Mamadou Djiré et Mamadou Vieux Djittèye à ce directeur régional ? Parviendront-ils à influencer le ministre Bathily dont la cote de popularité est en hausse constante à l’intérieur du Mali notamment auprès des sans voix ?

Wait and see !

Dougoufana Kéita

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER