Gestion désastreuse de l’ACI : Mamadou Tiéni Konaté dans le collimateur de l’Inspection des domaines et des finances

3

Décidément, les jours de l’ex-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (Ccim) Mamadou Tiéni Konaté, à la tête de l’Agence de cessions immobilières (ACI) sont comptés. Il se trouve aujourd’hui dans le collimateur de l’Inspection des domaines et des finances. En fait, cette structure de contrôle en est à sa deuxième mission à l’ACI afin de fouiller dans la gestion désastreuse du Pdg qui serait impliqué, selon nos informations, dans plusieurs scandales relatifs à des ventes de terrains à “ses proches”.

La gestion opaque de Mamadou Tiéni Konaté est également critiquée par beaucoup de ses proches collaborateurs. Il n’a pas aussi bonne presse auprès de ses partenaires, notamment les locataires de l’immeuble abritant le siège de l’ACI où presque tout le monde se plaint de lui.                                                                         

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. 81 villageois dans l’état de Borno, au Nigeria ont été massacrés mardi par les islamistes de Boko Haram dans une horrifique mission humanitaire.

  2. Ces faux religieux sont, en partie, responsables des problèmes du Mali. Voilà un Monsieur qui disait que le Djihad peut être perçu comme une intervention humanitaire et cela avant qu’on trouve la nouvelle explication qui voudrait le djihad soit un effort que l’homme exerce sur soi-même pour s’améliorer.
    Demander leur comment ils appellent les conquêtes des quatre califes de Rashida, Aboubacar, Oumar, Ousmane et Ali; celles des empires à la poudre du canon ou de l’épée: Les Umayyades, les abbassides, les ottomans , les mourines, les moghols etc., ils restent bouche bée.

    • Ils défendent les djihadistes parce que ce sont des personnes égoïstes et avides. Aucune morale, aucune considération, et de vrais corrompus qui sont prêts à vendre le pays aux plus offrants

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here