Attaque à Guiré : 16 Soldats tués et plusieurs autres portés disparus

2

Tôt le dimanche matin, le camp des FAMA a été attaqué par des Hommes armés venus à bord des véhicules et des motos faisant environ 16 militaires tués et plusieurs autres portés disparus.

L’attaque de camp militaire de Guiré, survenue vers 5 heures du matin, le dimanche 21 avril dernier, a fait 16 morts dans les rangs des FAMA, selon des sources locales.

Les assaillants sont venus à bord de véhicules et des motos pour perpétrer le camp de Guiré situé dans le Cercle de Nara, Région de Koulikoro.

Selon toujours nos sources, l’attaque du camp de Guiré qui a causé la tuerie de quelques 16 soldats, a détruit le camp, des véhicules incendiés et des matériels emportés.

Dans un communiqué, rapporté par l’agence mauritanienne en ligne Al Akhbar,  la coalition jihadiste Nustrat al-Islam Wal Mouslimin (Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans), dirigée par Iyad Ag Ghali, a revendiqué, le même dimanche, les deux attaques perpétrées dans des localités de Douentza et Guiré contre des camps militaires.

Présentant ses sincères condoléances à l’Armée Malienne, aux familles des disparus et souhaitant également un prompt rétablissement aux blessés, l’URD a condamné avec la dernière rigueur cette attaque barbare contre le camp de Guiré, lit-on dans un communiqué.

«L’URD ne cessera jamais de rappeler que nos Forces Armées et de sécurité doivent être sérieusement équipées et formées afin qu’elles mènent efficacement leur difficile mission de sécurisation des personnes et de leurs biens. L’URD leur renouvelle sa confiance et les encourage dans leur combat combien difficile contre les forces du mal », ajoute le communiqué exhortant la Communauté internationale à intensifier ses efforts de sécurisation et de stabilisation du Mali aux côtés de nos forces armées et de sécurité, et à les aider à rechercher les auteurs, coauteurs et les éventuels complices de cet acte ignoble afin qu’ils soient punis.

Rappelons qu’un dimanche 19 mars dernier, 23 autres militaires ont été tués dans une attaque contre leur camp à Dioura survenue vers 5 heures du matin aussi utilisant le même procédé.

Habi Sankoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Ces tueries de militaires sont fréquentes partout au Mali, même mode opératoire : les assaillants viennent vers 05 h du matin commettent leurs crimes et partent . Il s’agit de voir les effectifs : des FAMAs et des assaillants . Le poste de sécurité de Guire /Nara avait il l’effectif supérieur de celui des envaillisseurs ? Je ne parle pas de l’effectif théorique , mais réel au moment de l’attaque. Je présente aux familles des défunts mes condoléances et prompt rétablissement aux blessés .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here