Attaque terroriste de l’hôtel Radisson-blu : Focus sur l’enquête en cours

3
Ce que l'on sait de l'attentat à l’hôtel Radisson de Bamako
Evacuation des victimes de l'hôtel Radisson Blu, à Bamako, après l'attentat jihadiste, le 20 novembre 2015. AFP/ HABIBOU KOUYATE

Après l’attaque de l’hôtel Radisson-Blu, le vendredi 20 novembre, qui s’est soldée par la mort d’au moins 21 personnes, y compris les assaillants, les investigations sont en cours. Elles sont menées par la police scientifique du Mali, en collaboration  avec des éléments de la police française et de la Minusma.

En effet, depuis la fin de l’attaque terroriste de l’hôtel Radisson-Blu, le procureur en charge de l’enquête, Boubacar Sidiki Samaké, et ses hommes mènent des investigations pour rétablir non seulement les faits mais aussi  des probables complicités que les présumés terroristes auraient bénéficiés pour perpétrer leurs atrocités. Contrairement aux rumeurs largement répandues sur le nombre des terroristes, Boubacar Sidiki Samaké affirme que les  assaillants de l’hôtel Radisson-Blu n’étaient que deux. «Tous les témoins s’accordent pour dire qu’il y avait deux terroristes, pas plus. Je suis catégorique», a indiqué le procureur à la télévision nationale du Mali (Ortm). Toutefois, il fera savoir que dans le hall de l’hôtel, ils ont mis la main sur une valise contenant des grenades. «L’enquête avance», a précisé le procureur Samaké. Toutefois, il a précisé qu’il ne saurait donner une date précise sur la fin de l’enquête. Par ailleurs, il a fait savoir que  pour venir à l’hôtel,  mais aussi pour commettre le forfait. Il nous revient aussi des sources dignes de foi que les assaillants tués n’étaient pas seuls. «C’étaient des étrangers à la peau noire et de nationalité indéterminée», a rapporté notre source. Toutefois, le procureur en charge de l’enquête indique qu’au moins trois suspects, supposés complices des assaillants, sont activement recherchés. « Mais on ne sait pas encore avec certitude si ces derniers ont été vus ou non le jour de l’attentat au Radisson », a ajouté le procureur. Et de préciser qu’un appel à témoin est lancé sur la télévision nationale,  accompagné des photos de deux assaillants. «Ceux qui vont appeler ne risquent rien, ils seront plutôt remerciés pour leur franche collaboration», a laissé entendre le procureur.

Cafouillage autour du bilan

Après la scène d’horreur de l’hôtel Radisson-Blu,  la confusion règne toujours sur le nombre exact des victimes du drame. Car, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile a, au cours d’une conférence de presse tenue le samedi 21 novembre, dressé le bilan définitif de  l’attaque  qui est de 21 victimes, y compris les assaillants. En plus de ce bilan définitif, d’autres officiels maliens et étrangers avancent le contraire. C’est-à-dire, à peine la prise d’otages terminée, un officiel de la Minusma confiait aux médias un bilan provisoire de 27 victimes. Et le procureur en charge de l’enquête, Boubacar Sidiki Samaké,  a emboité le pas, faisant état de 22 victimes,  y compris les assaillants. «Vingt personnes ont péri dans cette attaque avec prise d’otages vendredi, outre les deux assaillants», a-t-il affirmé, le lundi 23 novembre. En tout cas, ces différents chiffres avancés par les uns et les autres prêtent à confusion. Si le bilan des victimes  a augmenté après l’annonce officielle  du ministre de la Sécurité, il semble opportun  pour les autorités  de rectifier le tir très rapidement. Car, la population malienne n’arrive pas à se faire une idée exacte sur le nombre exact des victimes. A noter que des spécialistes français en criminologie sont arrivés pour aider à l’identification des corps.

Boubacar SIDIBE

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. “Par ailleurs, il a fait savoir que pour venir à l’hôtel, mais aussi pour commettre le forfait.” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    …..??? Par pitié, Monsieur Sidibé, RELISEZ vos articles avant de les publier! 8)

    “Après la scène d’horreur de l’hôtel Radisson-Blu, la confusion règne toujours sur le nombre exact des victimes du drame.”
    Ca, c’est VRAIMENT PATHETIQUE!!!!! 😳 😳 😳 😳 😳 😳
    J’ignore ce qu’auront à vociférer les pintades, mais UNE SEMAINE après un attentat ( 🙄 !), des autorités TOUJOURS PAS CAPABLES de donner officiellement un bilan FIABLE, c’est du jamais vu nulle part! 😯 😯
    Et c’est vrai qu’on a tout lu à ce propos!!! 19 morts, 21 morts, au moins 20 morts, 27 morts, etc… 😳

    Cet AMATEURISME invraisemblable en dit long (hélas!) sur le “sérieux” de nos autorités 😥 😥 😥

    “A noter que des spécialistes français en criminologie sont arrivés pour aider à l’identification des corps.”
    Et alors? 😯 😯 😯
    Ne pas pouvoir IDENTIFIER des corps n’empêche pas que je sache de les DENOMBRER! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    On montre encore un amateurisme…………..à faire peur! 😳 😳 😳

    • NPF, beaucoup confondent criminalistique ou police technique ou police scientifique et criminologie.
      La criminalistique est l’ensemble des techniques mises en œuvre par la justice et la police pour établir la preuve d’un délit ou d’un crime et d’en identifier son auteur.
      La criminologie est l’étude scientifique de la nature, des causes, du développement et du contrôle criminel à la fois d’un point de vue individuel et social. Elle est doctrinale.
      Certains journalistes les emploient à tort et à travers dans les articles à scandale.

      Vive la republique

Comments are closed.