Boubou à Kidal : les pièges à éviter

5

Même si c’est malheureusement le président français Emmanuel Macron qui l’a annoncée à Paris, nous ne pouvons ignorer cette information. Il s’agit de celle relative au prochain déplacement du Premier ministre, Boubou Cissé, à Kidal.

Finalement, le chef du gouvernement se rendra à Kidal, la huitième région de la République du Mali. Présentée ainsi, cette mission doit être saluée et attendue avec impatience.

Seulement, il ne s’agit pas d’une simple visite d’un Premier ministre dans une ville relevant de son autorité et auprès de ses administrés en tant que chef de l’administration. Il s’agit d’autre chose. Il s’agit de Kidal et Kidal n’est plus n’importe quelle région dans le Mali et non plus n’importe quelle zone à travers le monde.

Et pour cela, le Premier ministre, Boubou Cissé, ne doit et ne peut pas s’y rendre n’importe comment. Il doit, d’abord et avant tout, s’approprier les réalités in-situ, se prémunir de certains codes, s’entourer et se faire accompagner d’hommes et de femmes qui, au préalable, auraient travaillé à faire de cette visite une entière et pleine réussite.

Aussi, pour ne pas faire «du Mara», l’actuel Premier ministre ne doit jamais faire de ce déplacement sur Kidal, un défi à relever coûte que coûte. Kidal ne doit pas être un trophée à brandir. Il s’agit d’y aller en toute finesse, d’y aller avec les bonnes personnes, d’impliquer les bonnes personnes.

MK

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. C’est surement le président IBK qui a dit que le premier ministre irait à Kidal
    C’est effectivement une maladresse que le président Macron donne cette information aux journalistes

  2. Quelle importance d’aller ou non à Kidal. Je pense que c’est cette obsession d’aller à Kidal qui nous affaiblit et nous rend ridicule. Le Mali doit se faire respecter

  3. Boy et Rinz vous avez compris que c’est le president du Mali Macron qui a annonce la visite de Boubou a Kidal, tres important de savoir qui est veritablement le president du Mali. Boua IBK est le gouverneur de France a Koulouba. Bonne chance a nous!

  4. à BOY
    Il ne faut pas répéter sans réfléchir..
    Tu as entendu parler de cantonnement …dont il a été question aux accords de OUAGADOUGOU..
    Cela veut dire qu’il y a des zones où vivent des centaines voir des milliers de Touaregs ..
    Ces zones qui existaient bien avant que la France n’arrive en janvier 2013 étaient déjà hostiles au pouvoir de Bamako puisque ce sont ses guerriers qui ont permis aux rebelles d’envahir le Nord Mali..
    Donc pour faire court si tu envoies des soldats ou un premier ministre avec une petite escorte dans un endroit hostile …tu risque une fusillade (Comme avec MOUSSA MARA)
    Les Français ne peuvent pas faire grand chose contre des milliers de gens hostiles à un pouvoir central
    Barkhane c’est 4500 soldats sur plusieurs pays !!!
    ESSAIES plutôt de te renseigner sur la quantité de Touaregs hostiles cantonnés à Kidal et tu comprendras

  5. Ca c/;est du n’importe quoi. Arretez votre cinema car la ville interdite aux Maliens/Maliennes par la france ne peut pas continuer a etre un no-man-land pour le peuple Malien. Les Tuaregs Ifoghas et amis ne sont que des marionettes dans la main de la france. La france et aussi bien que les rebelles Ifoghas seront mis a leur place par les Maliens?Maliennes. La france ne peut sous pretexte d’aider le Mali et faire porter les Maliens/Maliennes une camisole de force en implantant les rebelles a Kidal et en interdisant Kidal des paisibles Maliens/Maliennes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here