Commune rurale de Keleya : 8 morts dans des affrontements entre Diguignan et Sagala

0

Au cours d’affrontements le vendredi dernier entre Diguignan et Sagala, dans la Commune rurale de Kéléya, région de Bougouni, 8 personnes ont perdu la vie. Le Conflit meurtrier est lié à la terre.

 Des affrontements meurtriers ont eu lieu entre les villages de Diguignan et de Sagala, dans la Commune rurale de Kéléya, région de Bougouni. Le bilan est très lourd. Il serait de 8 morts, selon des sources proches des deux villages concernés.

Ce conflit est vieux de 67 ans. Les hostilités ont commencé en 1957. Il a été exacerbé par l’érection de Diguignan en village, il y a une dizaine d’années. Le conflit du vendredi 17 septembre 2021 fait suite à l’occupation par Sagala d’un espace où est construit le centre de santé de Diguignan. Des gens de Sagala sont accusés par leurs voisins d’avoir planté des arbres jusque sous le hangar dudit centre de santé. Ce qui a été considéré comme une provocation de trop par Diguignan.

Les habitants de Sagala qui se disent des autochtones, majoritairement de patronyme Synayogo, réclament la propriété des terres face aux Doumbia de Diguignan et aux Deyoko de Tiérou et Mangana.

Des conflits fonciers cycliques éclatent entre les protagonistes. Le dernier en date remonte en 2018 et s’est soldé par un mort. Diguignan avait violemment réagi à une femme de Sagala venue ramasser des noix de Karité dans un champ du village. Les représailles du camp adverse ont fait une personne tuée. La justice de Bougouni était intervenue à l’époque avec des arrestations.

Selon une source proche de la Commune rurale de Kéléya, les autorités judiciaires et administratives ont été informées récemment de la résurgence de ce conflit villageois qui couve. L’information a été remontée jusqu’à Bamako au niveau de la Cour d’Appel. Mais rien n’a été entrepris pour éviter le pire.

Après les événements de vendredi dernier, les gendarmes ont été dépêchés sur les lieux pour éviter la reprise des combats. Le mal a été fait tout de même. Selon des décomptes sur le nombre de victimes, il y a eu 2 morts à Sagala, et les autres 6 autres viennent des trois villages (Djiguignan, Tiérou, Mangana).

A. Dicko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here